5 lectures pour votre été : romans noirs et histoires d’héroïnes (ou d’anti-héroïnes)

L’été est souvent propice à la lecture. Mais que lire ? Quels livres ne serviront pas qu’à passer le temps et resteront gravés en mémoire ?

Voici une sélection toute personnelle de 5 romans noirs mettant en scène des femmes comme personnages principaux. Héroïnes ou anti-héroïnes, elles marquent en tout cas les esprits par leur force, leurs douleurs, leurs histoires difficiles.

Mais ce sont des livres tellement riches qu’ils ne mettent pas en avant que ces protagonistes-là !

Des romans que je n’hésite pas à classer dans les inoubliables, dont je parlerai encore dans 10 ans.

Voici donc ces cinq romans sombres pour éclairer votre été, les deux premiers datant de cette année, les trois autres présentés dans le format poche.

Avec mon avis en quelques mots, ainsi que les résumés de couverture.

Chris Whitaker – Duchess

Editions Sonatine – Sortie 05 mai 2022

Il y a ces moments très rares, précieux, où vous savez que vous n’avez pas tenu qu’un livre entre vos mains. Mais un cœur et des âmes qui pulsent. Avec votre palpitant qui littéralement explose.

Chris Whitaker a forgé l’alliage idéal, avec une atmosphère dense, des personnages très marqués mais crédibles, une écriture qui éclaire une foultitude d’émotions, sans surenchère. Et une vraie, puissante histoire.

Cette histoire est émouvante au possible, déchirante, tellement belle dans sa noirceur. C’est si rare de lire (vivre) des émotions aussi superbement exprimées, qui vous transportent autant qu’elles vous blessent. A en verser quelques larmes, j’en suis la preuve.

4ème de couverture

« Depuis quand tu veux être comme les autres ? Tu es une hors-la-loi. ​»

Duchess a 13 ans, pas de père, et une mère à la dérive. Dans les rues de Cape Haven, petite ville côtière de Californie, elle ne souffre ni pitié ni compromis. Face à un monde d’adultes défaillants, elle relève la tête et fait front, tout en veillant sur son petit frère, Robin. Mais Vincent King, le responsable du naufrage de sa mère, vient de sortir de prison. Et son retour à Cape Haven ravive les tumultes du passé. Quand cette menace se précise, Duchess n’a plus le choix : il va lui falloir engager la lutte pour sauver ce qui peut l’être, et protéger les siens.

John Woods – Lady Chevy

Editions Albin Michel – Sortie 26 janvier 2022

Le premier livre de John Woods met en scène l’autre partie de l’Amérique profonde, celle des blancs qui ressentent le sentiment de perdre leur place. Qu’on leur vole leur pays. Situé à l’ère pré-Trump, durant la période Obama. Ce qui donne pas mal de clés pour comprendre ce qu’il s’est passé ensuite.

Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu un roman avec des personnages aussi ambivalents, complexes. Il faut dire que l’auteur va loin, avec une extraordinaire capacité à nous plonger dans la tête et dans la manière de penser des protagonistes.

Avec cette Lady Chevy qui en arrive à dire qu’elle ne vit pas dans les ténèbres mais qu’elle est les ténèbres… 

John Woods marque les esprits au point de laisser le lecteur groggy, tout en donnant une sacrée matière à réflexion.

4ème de couverture

Amy Wirkner, lycéenne de 18 ans, est surnommée « Chevy » par ses camarades en raison de son surpoids. Solitaire, drôle et intelligente, elle est bien décidée à obtenir une bourse pour pouvoir aller à l’université et quitter enfin ce trou perdu de l’Ohio où la fracturation hydraulique empoisonne la vie des habitants, dans tous les sens du terme. Mais alors qu’elle s’accroche à ses projets d’avenir et fait tout pour rester en dehors des ennuis, les ennuis viennent la trouver.

Convaincue que l’eau de la région devenue toxique est à l’origine des malformations de naissance de son petit frère, elle accepte de participer avec son meilleur ami Paul à un acte d’écoterrorisme qui va très mal tourner. Mais Amy refuse de laisser l’erreur d’une nuit briser ses rêves, quitte à vendre son âme au diable…

Tiffany McDaniel – Betty

Editions Gallmeister

Sortie grand format : 2020 / Poche : 2022

Je me rappellerai toujours de ce livre, qui pour moi deviendra un classique dans les années à venir.

J’ai été subjugué devant devant le talent d’expressivité incroyable de l’autrice, créant le réel avec ses mots.

J’ai été touché au cœur par ces thématiques de tolérance, d’enfance perdue et de droits des femmes.

J’ai été sidéré par la dure violence de certaines scènes, pourtant toujours nécessaires et jamais voyeuristes.

J’ai été ébloui par ce mélange d’éclats et de pénombre.

4ème de couverture

La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.

Franck Bouysse – Né d’aucune femme

Editions Albin Michel / Le livre de poche

Sortie grand format : 2019 / Poche : 2020

Né d’une seule plume, unique, celle de Franck Bouysse, ce roman marque durablement les esprits. La vie de Rose, le personnage principal, risque fort de vous chambouler.

Il serait malvenu de se lancer dans une liste de superlatifs pour parler d’un livre si subtil. Et pourtant… Rare sont les romans à m’avoir autant touché, autant ému, autant enthousiasmé par leur écriture, autant marqué au fer rouge par le destin d’un personnage gravé à jamais dans ma mémoire. Aucun de mes mots ne pourra détailler le bouleversement ressenti tout au long de cette histoire, décrire un tel saisissement.

Voilà bien le genre de roman exceptionnel qui donne vie aux êtres de papier, par la grâce d’une prose sublime, travaillée, protéiforme, entièrement au service des protagonistes et de leur histoire.

4ème de couverture

« Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
– Et alors, qu’y a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
– Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
– De quoi parlez-vous ?
– Les cahiers… Ceux de Rose. »Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

Tess Sharpe – Mon territoire

Editions Sonatine / Pocket

Sortie grand format : 2019 / Poche : 2020

Mon territoire est une sorte de quintessence. L’essence même de la littérature fictionnelle. Le roman noir parfait, mais qui a toutes les qualités pour toucher tous les lecteurs.

Imaginez : une ambiance prenante, une histoire dense et résolument ambitieuse, des surprises qui laissent sans voix, une finesse dans le traitement des émotions et de l’action, des scènes ahurissantes qui s’enchaînent, une narration totalement maîtrisée avec une alternance passé / présent qui a un vrai sens. Et puis des personnages comme on en rencontre que rarement, dont une héroïne qui va entrer pour longtemps dans l’imaginaire collectif.

Mon territoire est une dramaturgie, le théâtre d’une vie qui pourrait être réduite en pièces, mais que le personnage principal tient par la seule force de sa volonté. 

4ème de couverture

Fille unique de Duke McKenna – le plus brutal baron de la drogue de ce coin de Californie – Harley a toujours été à bonne école : les fusillades pour berceuse, les guerres de gangs pour contes de fées… Tandis qu’à l’aube de la vingtaine d’autres jeunes filles vivent le grand amour, cette tireuse hors pair, elle, n’y a pas droit – héritière d’une vengeance qui ne lui appartient pas. Comment s’affranchir, en femme puissante, de la violence ? Comment imposer, face aux hommes, son territoire ? Si tu veux la paix, prépare la guerre…

Et d’autres listes pour davantage de plaisirs de lecture :

5 lectures pour votre été : des thrillers français qui vont vous retourner le cerveau

5 lectures pour votre été : des gamins qui illuminent des histoires sombres

5 lectures pour votre été : cinq romans inclassables

5 lectures pour votre été : romans noirs captivants et engagés

5 lectures pour votre été : Histoires de famille

5 lectures pour votre été : Des romans noirs historiques

5 lectures pour votre été : des trilogies mémorables



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , ,

32 réponses

  1. J’ai déjà Tess et Betty dans ma pal. Merci pour la sélection Yvan. 🙏😘

  2. Exactement les livres que je vais proposés, tu m’as devancée 🥰 mais c’est une évidence j’ai toujours ces héroïnes dans le coeur, la force et la puissance, la colère et la résilience. Je valide à 100%ton choix

  3. Des lectures puissantes, dures souvent, en effet qui marquent, quelles femmes, des batantes, quelle atmosphère,,de la poésie et de l’amour aussi
    Lu Né d’aucune femme ,Betty et mon territoire : mes meilleures lectures ces derniers mois.
    Et DUCHESS dans ma PAL

  4. Merci Yvan, je les ai tous lu sauf le John Woods que je ne connais pas, alors je note vite 🙏. Et ce sont des livres qui m’ont marqué et sont restés ancrés en moi. Des merveilles oui. Bonne lecture à tous ceux qui auront la chance de les découvrir

  5. Betty, Rose et Harley sont déjà gravées dans ma mémoire, il me reste à découvrir Duchess et Amy. Bonnes vacances, et belles découvertes livresques cet été!

  6. D’accord pour Betty et le Franck Bouysse. Je n’ai pas lu les autres, mais je te fais confiance. Je vais m’inspirer de ta sélection

  7. Merci pour cette liste estivale. De belles lectures en perspective et des héroïnes inoubliables, si j’ai bien compris.

  8. Excellent choix !!

  9. Merci pour cette sélection, mille bonheurs de lecture s’annoncent !

  10. J’ai adoré « Né d’aucune femme » et beaucoup aimé également « Mon territoire ». Et j’avais déjà très envie de lire Betty. Du coup, il ne m’en reste plus que deux à noter… 😉

  11. Duchess, Betty, Turtle ❤️Je rajoute Kya (Là où chantent les écrevisses)

  12. Betty et mon territoire, des coups de coeur absolus !! <3 Pas encore lu Duchess et le Lady, mais ça va venir ! 😉

  13. Betty est un GRAND roman noir et davantage, c’est, sur mon site, un des articles les plus consultés : https://broblogblack.wordpress.com/2021/08/29/betty/
    François

Rétroliens

  1. 5 lectures pour votre été : des gamins qui illuminent des histoires sombres - EmOtionS - Blog littéraire
  2. 5 lectures pour votre été : des thrillers français qui vont vous retourner le cerveau - EmOtionS - Blog littéraire
  3. 5 lectures pour votre été : cinq romans inclassables - EmOtionS - Blog littéraire
  4. 5 lectures pour votre été : Histoires de famille - EmOtionS - Blog littéraire
  5. 5 lectures pour votre été : romans noirs captivants et engagés - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :