10 poches pour l’été 2021 – 10 ans, 10 livres qui méritent leur chance

Voici une sélection de 10 livres en version poche, 10 romans inoubliables et qui méritent d’être lus par le plus grand nombre.

Des histoires originales, singulières, pour une évasion totale durant l’été (ou quelle que soit la saison !).

Et une manière de voyager à travers le blog EmOtionS sur 10 ans. Dix années qui ont vu évoluer le site (et mes chroniques).

Bonnes découvertes, si vous avez encore la chance de plonger dans ces pépites !

STEPHEN CHBOSKY – L’ami imaginaire (Le livre de poche)

Ce roman apporte une nouvelle dimension au mot « fantastique ». Il le développe dans tous les sens du terme. Une histoire surnaturelle follement originale tout en marquant clairement ses références au modèle du genre, Stephen King. Exigeant mais si prenant.

Une ambiance addictive, genre Les griffes de la nuit en version forêt, mais en plus psychologique, où le bien et le mal s’affrontent, où il devient difficile de distinguer la réalité du cauchemar.

Lien vers ma chronique complète

MICHAËL MENTION – Manhattan chaos (10/18)

Écriture immersive, images dans la tête, sons dans les oreilles… C’est la marque de fabrique de Michaël Mention depuis toujours. Avec cette histoire, il a eu l’occasion d’aller au bout de ses trouvailles stylistiques. Empreinte reconnaissable entre mille. Qui arrive à mettre des mots sur la musique. Des mots sur les émotions les plus puissantes, comme les plus subtiles.

Manhattan Chaos est sans doute le livre le plus dingue que j’ai pu lire depuis des lustres. Construction d’une originalité folle, intrigue stupéfiante (sans mauvais jeu de mots), écriture musicale et sensorielle, petites histoires et grande Histoire de New York. Michaël Mention prouve, une fois de plus, qu’il est un écrivain surdoué, atypique dans un monde trop formaté. Génial.

Lien vers ma chronique complète

TONY CAVANAUGH – La promesse (Points)

A coups de chapitres courts et prenant, entre surprises liées aux méthodes de Richards et alacrité et vésanie du tueur, Cavanaugh construit une histoire épatante du début à la fin (excellent final !).

Malgré une thématique usitée, pour moi La promesse est un must pour tous les amateurs de thrillers qui sont sensibles au rythme et à une écriture vive. Tony Cavanaugh a le sens de l’intrigue autant que celui de la réplique, entre cynisme et émotions.

Lien vers ma chronique complète

JAMES RENNER – Version officielle (Pocket)

James Renner a vraiment une aptitude incroyable à conter des histoires qui le sont tout autant. Version officielle est construit avec adresse, en alliant sérieux et dérision, humour et passages chocs. Les amateurs de X-Files devraient être aux anges, par exemple.

Quand on perd tous ses repères, reste t-il quelque chose à quoi se raccrocher ? Il vous faudra lire ce roman pour vous faire votre propre idée. 

Lien vers ma chronique complète

GREGOIRE HERVIER – Vintage (10/18)

Grégoire Hervier propose un récit ultra-documenté, mais qui jamais ne perd de vue l’aspect ludique. Ce jeu de piste à travers le monde est l’une des histoires les plus jouissives que j’ai lue ces derniers mois. Un pur plaisir qui fait la part belle au jeu et dont on ressort enrichi. Alchimie rare.

Vintage est tout autant un magnifique retour aux sources qu’un roman résolument moderne. Son ton nostalgique mâtiné d’une vraie fraîcheur donne un OVNI littéraire baroque (barock ?) et d’une jubilatoire originalité. Et le tout non dénué d’humour, ce qui ne gâche rien. Grégoire Hervier est un peu sorcier, je crois.

Lien vers ma chronique complète

EDGAR CANTERO – Le monde caché d’Axton House (10/18)

Ce récit est avant tout un formidable jeu de piste gothique, genre « société secrète », qui met en avant une belle part de surnaturel dans laquelle plonge un personnage principal qui ne croit pourtant pas en grand chose au début (lui qui cite X-files et le « I want to believe » de l’affiche de Mulder).

Je n’ai jamais lu un bouquin pareil, et il restera à jamais unique. Si vous avez l’esprit ouvert à de nouvelles expériences, celle-ci risque de littéralement vous sidérer.

Lien vers ma chronique complète

GLEN DAVID GOLD – Carter contre le diable (10/18)

Il y a des livres qui touchent directement votre âme… cette partie de votre âme qui est encore capable de s’émerveiller.

Carter contre le diable est de ceux-là. Ce n’est pas qu’un simple livre, il est un peu magique. A l’image de son sujet (l’histoire très romancée d’un magicien dans les années 20), il fait appel à notre capacité d’éblouissement et d’optimisme d’une manière incroyablement touchante et ludique.

Carter contre le diable est un très grand roman, inoubliable, de ceux qui laissent des traces indélébiles dans les esprits.

Lien vers ma chronique complète

PIERRE BORDAGE – Chroniques des ombres (J’ai lu)

Avec ces Chroniques des ombres, l’auteur nous prouve une fois de plus qu’il est un conteur hors pair.

Imaginez les citoyens privilégiés reliés à une matrice par une biopuce (Bordage nous propose des « dialogues intérieurs » entre le personnage et sa puce proprement passionnants à suivre).

Un excellent roman de SF grand public, vraiment accessible et un véritable roman d’aventure que l’on n’oublie pas la dernière page tournée.

Lien vers ma chronique complète

ZORAN DRVENKAR – Toi (Le livre de poche)

Drvenkar a un talent immense, gigantesque, formidable !

Il a un art hors du commun pour insuffler vie à ses personnages torturés. Il a le talent de nous raconter une histoire extravagante, façon puzzle, improbable mais à laquelle on adhère sans limite.

Une histoire, écrite à la seconde personne du singulier, qui nous trimbale entre passé proche et présent, se joue de nous jusqu’à la fin.

Lien vers ma chronique complète

ROBERT CHARLES WILSON – Julian (Folio)

L’auteur a réussi le tour de force de proposer une fresque épique, dans un futur pas si lointain totalement privé de ses ressources et où le monde est retombé à son niveau du 19° siècle, avec un sens du récit hors du commun. Et décrivant des événements extraordinaires vécus par des hommes faussement ordinaires.

Quel talent, mais quel talent ! J’ai été bouleversé par cette capacité à me faire vivre une vraie aventure, différente, parfaitement maîtrisée, au message écologique, de tolérance et d’humanisme tellement fort.

Lien vers ma chronique complète



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , ,

15 réponses

  1. Wahooooooo…. J’en ai lu aucun … du coup, j’ai ma liste d’été !!! 1000 merci. Certains ont vraiment éveillé ma curiosité !!!!!

  2. Je n’en ai lu aucun ! Vite direction bmi pour voir si je trouve … merci pour tous ces conseils au quotidien bonne journée 🙋🏼‍♀️

  3. Merci pour cette liste qui donne de bonnes idées. Je n’en ai lu aucun donc je sais ce qu’il me reste à faire. Bonne journée.

  4. Pareil, moi non plus je ne les ai pas lus. Mais tes chroniques savaient déjà donner envie il y a 10 ans!

  5. Merci pour cette liste très inspirante. Certains que je connais pas mais je te fais confiance pour mes lectures de vacances

  6. Bon, je ne ferai pas d’achats, j’en ai lu quelques uns et d’autres sont dans ma PAL depuis bien trop longtemps… Non, non, ne dira rien, un jour, ça va viendre 😆

  7. Le Monde caché d’Axton House, Carter contre le Diable : deux très grands OUI !!! Le premier est jubilatoire, le second un vrai chef d’œuvre (merci à Fred Fontès de m’en avoir tant parlé au passage).
    Vintage aussi, très chouette.
    En revanche, Manhattan Chaos m’a laissé sur le bord de la route. Trop torturé pour moi.
    L’Ami imaginaire, il faudra que je le finisse un jour… J’ai beaucoup aimé ce que j’en ai lu, mais il me prenait trop de temps, j’ai laissé tomber. Il m’attend sagement – mais ça risque d’être long avant d’y retourner 😉
    Et tu me confirmes que je n’aurais jamais dû passer à côté de Version officielle…
    Pfff, tu es fatigant avec tes chroniques qui donnent envie, toi !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :