Regards croisés sur mon Top 10 des romans lus en 2021

Voici mon top 10 littéraire des romans sortis en 2021

Comme les années précédentes, j’ai invité d’autres blogueurs à chroniquer mes lectures favorites de l’année écoulée, dans une envie de partage.

Quelques phrases de leur part pour un roman que je leur ai attribué, après avoir lu leurs avis et en avoir discuté avec eux durant l’année.

10 romans uniques, à la personnalité et à l’originalité marquées. De la singularité et une âme, voilà ce que j’attends dorénavant de mes lectures.

Bonne découverte !

Lien vers le topo introductif concernant ce classement (qui donne quelques clés sur ces choix et l’évolution de mes envies).

1ère place :

Chuck Wendig – Les somnambules (Sonatine)

Avis de Belette, du blog : Cannibal lecteur

Messmer a rêvé de le faire et c’est Chuck Wendig qui y est arrivé : faire marcher des somnambules à travers les États-Unis, sans qu’ils ne dévient de leur trajectoire, sans qu’il soit possible de les arrêter, sous peine de les tuer, sans qu’ils doivent boire ou manger.

Ce que l’auteur a réussi aussi, c’est de captiver son lectorat, de le garder éveillé, de lui faire dévorer son pavé énorme, sans jamais l’ennuyer une seule minute, en l’emmenant là où il ne s’y attendait pas, dans un fantastique voyage dont on ne revient pas indemne.

Il n’a pas oublié de soigner son final qui est intelligent et qui termine, comme il se devait, ce superbe roman apocalyptique.

En un mot comme en cent, Les Somnambules n’est pas qu’un livre post-apo de plus, ni un roman comme les autres du même genre. L’auteur n’a pas fait l’erreur de suivre les mêmes sentiers que les autres : lui, il a innové et est allé dans une direction inattendue, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Lien vers ma chronique

2ème place :

Niklas Natt och Dag – 1794 (Sonatine)

Avis de Grybouille, du blog : Léa Touch Book

1794, ce roman est une terrible machination qui va entraîner Michael Cardell, un ancien soldat qui porte les traces de ses blessures, dans les tréfonds de la noirceur humaine. Une rédemption pour lui ??

Mais c’est aussi un roman sans concession, noir, époustouflant, que nous livre Niklas Natt och Dag, un rendez-vous à ne pas manquer. « Chacun joue le premier rôle de sa propre tragédie ».

Bon maintenant nous attendons 1795, 1796, 1797, 1798…

Lien vers ma chronique

3ème place :

R.J. Ellory – Le carnaval des ombres (Sonatine)

Avis du Lord, du blog : Les chroniques acides de Lord Arsenik

Si R.J. Ellory excelle dans le genre qui lui est cher (le thriller) il parvient à se renouveler et à donner une griffe unique à chacun de ses romans. C’est plus que jamais vrai avec ce Carnaval Des Ombres et son étrange troupe de saltimbanques.

Quasiment de la première à la dernière page on se dit que le bouquin aurait pu être écrit par Stephen King (et un King au sommet de sa forme). Il flotte en effet sur l’intrigue une ombre de paranormal, voire de fantastique.

Je n’ai pas lu tous les romans de Ellory, mais d’ores et déjà je place celui-ci dans mon top 3 spécial R.J.

Lien vers ma chronique

4ème place :

Jérémy Fel – Nous sommes les chasseurs (Rivages)

Avis de Aude, du blog : Aude bouquine

Lire, c’est se mettre en quête d’un « ailleurs ». Écrire, c’est tout oser : Mélanger les genres, réunir toute forme de narration, fondre le réel dans le fictif, invoquer la toute-puissance de l’imaginaire. Sans limites ni barrières. Lire, c’est suivre un auteur les yeux fermés, accepter d’entrer dans son monde. Écrire, c’est offrir à son lecteur la chance de ressentir toutes sortes d’émotions : du rejet, de la colère, de la haine, de l’admiration, de la tendresse, de l’empathie. C’est aussi mettre son cœur à nu.

Nous sommes les chasseurs c’est tout cela. Une communion totale entre un auteur et son lecteur. Un lien qui s’effiloche parfois pour mieux se consolider. Une volonté de marquer les esprits par une œuvre dense, atypique, surprenante, parfois exigeante. Une œuvre qui hante tant elle reste longtemps présente, dans la mémoire et sous la peau,  la transmission d’une gamme infinie d’émotions. Grâce à son éclectisme culturel, Jérémy Fel plonge le lecteur dans une véritable expérience sensorielle.

C’est tout un « ailleurs » qui s’ouvre sous vos yeux, une autorisation à entrer dans un monde qui défie l’imaginaire. Jérémy Fel est certainement l’un des génies créatifs les plus doués de sa génération. 

Lien vers ma chronique

5ème place :

Nana Kwame Adjel-Brenyah – Friday black (Albin Michel)

Avis de Nicolas, du blog : Just a word

« Qu’est-ce qu’être noir à l’heure actuelle aux États-Unis ? » C’est autour de cette question fondamentale qu’une bonne partie des nouvelles contenues dans le recueil de l’américain Nana Kwame Adjel-Brenyah qui en profite pour casser les barrières de genre avec son extraordinaire recueil Friday Black.

Ici, on retrouve un noir qui contrôle son degré de noirceur pour se fondre dans la masse, un autre qui gagne sa vie dans un parc d’attraction ouvertement raciste où l’on fait semblant de tuer du noir en défendant sa famille, ou encore des mythes africains autour d’une relation père-fils.

Croire cependant que Nana Kwame Adjel-Brenyah limite son propos à la couleur de peau serait bien se méprendre sur l’étendue du talent de l’américain qui vient aussi s’attaquer au système capitaliste américain qui transforme le citoyen en zombie, qui va chercher dans les moindres recoins une humanité troublante qui rejailli en quelques mots dans le récit.

L’immense force de Friday Black, c’est sa propension à aller là où on ne l’attend pas, dans la dystopie ou dans le fantastique, dans une humanité perdue au milieu d’une intolérance asphyxiante, le tout avec une plume remarquable d’intelligence et de subtilité. Friday Black est un immanquable, tout simplement.

Lien vers ma chronique

6ème place :

Richard Powers – Sidérations (Actes sud)

Avis de Didier, du blog : Cannibales lecteurs

C’est un père prêt à tout pour son fils. C’est le fantôme d’une mère partie trop tôt, qui veille où qu’elle soit sur ses deux hommes, le grand et le petit, en les enveloppant du souvenir de sa bienveillance et sa volonté de sauver le futur. C’est le voyage de doux rêveurs, la tête dans les étoiles et le cœur dans les forêts, qui rebondissent sur les parois du monde mais s’acharnent à ébranler les murs, parce qu’il n’y a rien d’autre à faire qu’à maintenir allumée la flamme de l’espoir.

C’est l’histoire de Theo, Robin, et Aly, qui entreront dans votre imaginaire dès la première page du livre ouverte, et qui n’en sortiront plus jamais, par la magie éblouissante de la littérature. Sidérations, le si bien nommé, est une merveille de pureté, un concentré d’émotions, un cri d’amour déchirant, un poing serré sur la foi en un avenir meilleur. Un roman à accueillir et à porter en soi, comme un secret à partager absolument.

Lien vers ma chronique

7ème place :

Fabrice Papillon – Alienés (Plon)

Avis de Karine, du blog : Valmyvoyou lit

Alienés est un suspense trépidant qui se déroule, sous terre, dans l’espace et sur Terre. Fabrice Papillon a un immense talent de vulgarisation.

Habituellement, je suis hermétique aux sujets traités : sciences, espace, etc, pourtant j’ai été captivée. J’ai aimé être bousculée dans mes principes : mes préjugés ont été balayés. Cette lecture m’a enrichie et a ouvert mon esprit.

Plus d’un mois après l’avoir lu, je reste fascinée par ce que j’ai appris. J’ai adoré.

Lien vers ma chronique

8ème place :

Michael Christie – Lorsque le dernier arbre (Albin Michel)

Avis de Caroline, du blog : Carobookine

Écrit par un canadien qui s’est fortement documenté sur le sujet, Lorsque le dernier arbre nous offre une histoire familiale hors du commun, entremêlée à celle des arbres. 

Avec une construction originale (le livre démarre en 2038 et remonte dans le temps en 2008, 1974, 1934 et 1908), l’auteur nous fait prendre conscience qu’à chaque époque, les hommes font de leur mieux pour se réinventer. Et continuer à vivre en harmonie avec la nature, car sans elle nous ne sommes rien. 

« On ne peut plus changer le monde, mais si on est intelligents, on arrivera peut-être à en préserver l’’essentiel. »

Ce livre est exceptionnel. A lire pour s’évader et en ressortir ému, et grandi !

Lien vers ma chronique

9ème place :

Dimitri Rouchon-Borie – Le démon de la colline aux loups (Le tripode)

Avis de Nath, du blog : Sous les pavés… la page

Il y a tant de nuances dans ce roman… Tant de lumières émanant des ténèbres… Une beauté à couper le souffle dans les souffrances infinies de cet être amputé de presque tout.

De l’extrême obscur, voici des étincelles qui émanent de ces pages, elles irradient la petite cellule du fond de laquelle il raconte et où il cherche son âme, y cherche Dieu. Et le Diable aussi.

Un moment rare, presque un instant de grâce.

Lien vers ma chronique

10ème place :

Sandrine Collette – Ces orages-là (J.C. Lattès)

Avis de Geneviève, du blog : Collectif Polar

Ce que je peux vous dire sans divulgâcher cette histoire c’est qu’une nouvelle fois Sandrine Collette nous scotche avec son écriture toujours au cordeau. Elle seule sait mettre aussi bien des mots sur nos maux que sur ceux de sa nouvelle héroïne.

Elle n’a pas son pareil pour décrire la détresse, le vide, la solitude, mais aussi la manipulation, l’emprise, la dépossession de soi. Je vous parlais d’écriture tendue, brute, mais cette fois Sandrine Collette est allée beaucoup plu loin, elle a asséché son style, elle l’a dépouillé, elle a écrit à l’os comme on dit. Chaque mot résonne, chaque mot à sa place. C’est juste, ça ne souffre d’aucun ajout. C’est totalement viscéral, ça se vit avec les tripes.

Bref, Sandrine Collette nous offre un nouvelle fois un roman d’une intensité folle. A chaque fois, elle sait se renouveler et nous proposer quelque chose de totalement différent de la fois d’avant.

Lien vers ma chronique



Catégories :Classements livres

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,

24 réponses

  1. Merci pour ce partage chaque année que tu fais avec tellement d’enthousiasme. Nous avons eu pas mal de lectures communes malgré nos envies différentes. Quand je serais grande, je lirai 1794 😉
    Je t’embrasse my friend 🥰

    • oui, quand tu auras pris des cours de suédois, tu pourras dépasser ton blocage des noms de rues dans cette langue ;-). Bien sûr que nous avons encore beaucoup en commun !

  2. Joli classement, Sonatines toujours aussi surprenante au fil des années.

  3. Voici un fantastique classement.
    Il va vraiment falloir que je sorte quelques livres de ma PAL (Les somnambules, Alienés …)
    Et que j’en découvre d’autres (Le démon de la colline aux loups par exemple…)
    Merci pour ce joli partage mon ami !

  4. Toujours tourné vers les autres, Yvan. Merci pour cela. Merci pour tes mots bienveillants, ta façon d’être, ton humilité., et ton humour 🙏❤️
    Je savais que c’était Sonatine qui trustait la première place, parce que je commence à te connaître. 😉😘

  5. Un bien joli bilan…comme d’habitude !
    Et beaucoup de lectures communes, ce qui est logique car ce blog est pour moi une grande source d’inspiration. Merci pour tous ces beaux avis et bonne année 2022 ! 😉

  6. Joli classement, même si certains s’y trouvent et que de mon côté, je n’y ai pas trouvé mon compte, ce sont des choses qui arrivent… :/

    Pas encore lu « sidérations » ni « nous sommes les chasseurs », mais ils sont sur ma PAL, yapuka…

    Merci pour ce partage et cette mise en avant des autres. 😉

  7. Merci pour ce partage, 💖.

    J’ai eu un immense coup de cœur pour Lorsque le dernier arbre, qui est dans ton top.😍
    J’ai, dans ma pal, Le démon de la colline aux loups. J’en attends beaucoup, tout en ayant peur de le commencer. ☺️

    Tous mes vœux pour cette nouvelle année, Yvan.💖

  8. Merci pour le partage de ce classement ! je croise beaucoup « Sidérations » 🙂
    Je te souhaite une belle année 2022 !

  9. Je dois avouer que cette année, je n’ai lu qu’un titre de ta liste (de l’auteur chouchoute de Geneviève) et il me reste les somnambules dans ma PAL. Mais tu me rappelles qu’il y a du bon à sortir de sa zone de confort 😊. Quand j’en ressentirai le besoin, je sais d’avance où venir piocher les meilleurs idées 😉. Bonne année cher Yvan !

  10. Belle liste ! Il me faut vraiment essayer Powers !
    Voici mes préférés : https://wordsandpeace.com/2022/01/03/year-of-reading-2021-part-1-my-top-18/

Rétroliens

  1. Regards croisés sur mon classement des romans 2021 – Introduction et explications - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :