Interview – 1 livre en 5 questions : Héloïse – Ophélie Cohen

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre

5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger

OPHELIE COHEN

Titre : Héloïse

Editeur : Phénix noir

Sortie : 13 octobre 2021

Lien vers ma chronique

L’histoire que tu racontes est toute entière centrée sur le personnage d’Héloïse, et sa douloureuse existence…

Bonjour Yvan, oui, tout tourne autour d’Héloïse dans ce roman.

Ton personnage a-t-il été nourri de ce que tu as pu côtoyer dans ta vie ?

Effectivement, mais je pense que tous les auteurs puisent dans ce qu’ils peuvent côtoyer dans leur vie. Héloïse c’est une enfant brisée. Elle est le reflet de tant d’entre eux que j’ai pu croiser dans ma carrière de policier et plus particulièrement en brigade des mineurs. Le reflet des adultes que deviennent ces enfants.

Si certains arrivent à construire une vie plus belle et à accepter les mains tendues, beaucoup sont persuadés qu’ils n’auront jamais droit au bonheur. Parfois ils prennent la fuite quand il approche, d’autres fois ils ne le voient pas. Quand tu ne connais que le noir, comment accepter la lumière ?

Ce qui frappe, c’est aussi ton écriture. Directe et imagée, brutale et sensorielle. Tu te laisses entièrement porter par ton personnage quand tu écris ?

Complètement. Ce qui est drôle, c’est qu’avant d’écrire ce roman, je ne comprenais pas les auteurs qui m’expliquaient que c’était leurs personnages qui choisissaient leurs histoires. Je leur répétais « mais c’est toi qui écris, donc c’est toi qui décides ».

Maintenant je comprends. Héloïse et moi avons fait de la colocation, dans mon esprit, pendant de très longs mois… presque trois ans en fait. C’est elle qui vous a raconté son histoire. Je n’ai été que le messager.

Ta plume semble avoir été trempée dans la colère, tout du long. Comment sort-on d’une telle expérience ?

Vidée, mais apaisée. Cette colère devait sortir, d’une manière ou d’une autre. Héloïse m’y a aidé. Je pense que nous nous sommes rendus mutuellement service elle et moi. Elle a été le vecteur de ma colère et j’ai été le messager de son histoire.

L’écrivain Alexis Aubenque m’a dit un jour : « tu as des choses à dire », et il avait entièrement raison. J’ai des choses à dire et le roman noir est un formidable terrain d’expression. Motcaliser, mettre en mots, est pour moi plus facile que de verbaliser, il risque d’y avoir encore de la colère dans mes écrits, mais pas seulement… Je te promets d’y mettre d’autres émotions.

Crois-tu au destin ? Héloïse était-elle prédestinée à vivre cette terrible vie ?

Je crois que nous sommes maîtres de nos destins, mais je pense qu’il y a des facteurs extérieurs qu’on ne peut éviter. Héloïse aurait pu avoir une autre vie si elle avait d’autres choix. Mais aurait-elle pu faire d’autres choix en ayant vécu une telle enfance ?

Est-ce-que je crois au destin ? C’est une question complexe à laquelle je ne peux donner une réponse tranchée.

Le « destin » a mis pas mal d’épreuves sur ma route ces dernières années, la « chance » a fait que de belles personnes, ma famille, mes amis m’ont aidé à les surmonter, ma « force » est née de cet ensemble qui n’est ni noir, ni blanc… J’aime ce gris, ces nuances. Je n’aime pas l’idée d’un destin qui serait la source de tout ce qu’il nous arrive, mais je crois qu’il y a des choses qu’on ne peut éviter, ni influencer. On ne choisit pas la famille dans laquelle on naît, on ne choisit pas d’avoir une mutation génétique, on ne choisit pas d’avoir un cancer… mais on peut choisir comment on se sort de tout cela et ces choix se font en fonction de nos différents vécus. Héloïse pouvait-elle faire d’autres choix en ayant eu une telle enfance? Je ne le crois pas…



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

4 réponses

  1. Héloïse n’a pas fait que les bons choix, mais Ophélie a, comme elle l’explique si bien, mis toute son expérience dans la conception de ce personnage chez qui, à mon sens, tout sonne juste…

  2. J’ai lu beaucoup de retours sur « Héloïse » et je l’ai inscrit sur ma liste d’envies. Je suis très curieuse de le découvrir. Merci pour cette interview !

Rétroliens

  1. Héloïse - Ophélie Cohen - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :