Regarde – Hervé Commère

Ceci est une histoire d’amour.

Sauf que rien n’est jamais si simple avec Hervé Commère. Au départ, ce qu’il lui faut c’est un mort, pour nous laisser imaginer le reste. Si vous cherchez un roman singulier et prenant au possible, pas la peine de chercher un deuxième homme.

Plus posé

Son précédent roman nous avait laissé essoufflés, grâce à son rythme effréné. Cette fois-ci, le ton est plus posé. On parle de sentiments, cela méritait bien d’imprimer un autre tempo.

N’imaginez pas être moins surpris pour autant, les récits à la Commère sont toujours originaux, sombres et touchants à la fois.

Une preuve ? Cette histoire d’amour-là se joue des années et de la condition des personnages. Différences d’âges et de milieux, deux amoureux qui n’avaient pourtant statistiquement presque aucune chance de tomber dans les bras l’un de l’autre. Aujourd’hui, après un passage par la case prison, l’un des deux est mort et l’autre, Mylène, a refait sa vie dans une certaine tranquillité et dans le souvenir, à plus de 60 ans passés.

L’art du décalage

Mais la réalité vacille, comme souvent avec l’écrivain. La situation devient folle, inconcevable. Et pourtant… L’auteur maîtrise l’art du décalage comme personne, pour montrer comment une vie peut basculer en un rien de temps. Ne cherchez pas à découvrir le fin mot de l’histoire, il vous laissera aussi abasourdi que chamboulé.

Ceci est une histoire d’amour des personnages. Essentiels chez Hervé Commère. Leurs cœurs battent réellement, le nôtre avec eux. Même si leurs manières de penser et de réagir diffèrent des nôtres, l’écrivain à un talent inouï pour nous faire entrer en empathie avec eux. Leurs petites musiques nous parlent (la musique est souvent très présente dans les récits de Commère, c’est tout sauf un hasard).

Émotions !

Ceci est une histoire d’amour des émotions. Puissantes. L’intrigue est étonnante, mais des émotions fortes passent par ce que vivent et ressentent les personnages. Hervé Commère n’imagine pas écrire un roman noir sans elles.

Ceci est une histoire d’amour des mots. Toujours au plus juste, au plus près des corps et du jeu. Tiens, en parlant de jeu, amusez-vous à trouver les liens (forts) avec son précédent roman Sauf. Tout est lié, et nous on se lie avec la plume de l’écrivain.

Alors Regarde, regarde un peu le talent d’Hervé Commère. Combien il est unique à raconter des histoires aussi surprenantes et aussi poignantes. Une nouvelle fable noire et humaine, bourrée d’inventivité et d’émotions. On ne rate pas un roman d’Hervé Commère, encore moins celui-ci.

Lien vers l’interview de Hervé Commère au sujet de « Regarde »

Yvan Fauth

Date de sortie : 12 mars 2020

Éditeur : Fleuve

Genre : roman noir

4° de couverture

Jadis, Mylène a aimé un homme. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Jusqu’au braquage raté d’une bijouterie en Espagne, au cours duquel les deux amoureux se sont fait prendre. Mylène n’a jamais revu Paco : il a été poignardé dans sa cellule un soir.
Aujourd’hui, Mylène est libre. Elle travaille dans un dépôt-vente en banlieue parisienne, et vit dans une chambre de bonne. Parfois, le temps d’un week-end, elle loue un appartement quelque part, et s’imagine une autre vie. Celle qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas commis les mêmes erreurs. Elle rêve.
Ce week-end pourtant, Mylène ne rêve pas : dans la roulotte qu’elle a louée, tout la ramène à Paco. Les meubles, les objets, il y a même une photo de lui au mur. Cela semble inconcevable, mais on dirait qu’elle est chez lui.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

12 réponses

  1. Très belle chronique toute en émotion… à l’image du roman 😍

  2. Je n’est pas lu son dernier mais un précédent. Celui-ci m’attire bien surtout après la lecture de cette chronique. 😉

  3. Bonjour Yvan,
    Un auteur que je ne connais pas et à découvrir. 😊 Comme tu perles du précédent, j’irai investiguer dans les 4ème de couverture, et lirai certainement celui-ci dans la suite. 🙏

  4. J’aime beaucoup ce qu’il écrit 😉 Ta chronique m’incite encore plus à vouloir le lire encore .

  5. Tu vas me tuer mais je vais le chanter ♫ alors regarde, regarde un peu ♪ et là-dessus, je fous le camp acheter le roman.

    Mais pas maintenant, pas tout de suite… je suis un peu en confination ! MDR

  6. Tout y est… et dans la chronique et dans le livre
    J’ai passé un moment tellement indéfinissable avec ce livre
    Bravo Bravo à tous les 2
    J’ai rarement été déçue par Hervé mais là, c’est encore plus fort

  7. Superbe chronique. J’ai lu regarde en une journée . Fort émouvant différent, j’aime définitivement cette plume. Je l’avais délaissé honte à moi.
    Chronique à venir dans la journée. Merci Yvan

  8. Que j’aime cet auteur…
    J’ai hâte de découvrir son dernier roman.

Rétroliens

  1. C'est la reprise (on espère) - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :