Comme un enchantement – Nathalie Hug

C’est un livre de magie. Une histoire d’envoûtement. Un livre qui porte parfaitement bien son nom. L’amour n’est-il pas le plus puissant des charmes ? Celui dont les pouvoirs sont infinis, si on sait se laisser porter par le destin.

Alchimie

Nathalie Hug a créé une alchimie. Entre deux êtres voués à se lier. Avec les lecteurs aussi, qu’elle embarque dans une histoire belle et rayonnante de bonnes ondes, du genre qui fait naître une connexion d’émotions.

Voilà bien la preuve qu’il est possible de raconter un récit d’amour qui parle au cœur et à l’âme, et qui puise aussi son énergie dans le plus vigoureux des carburants : l’imagination.

Ce roman ensorcelle et enivre. Par ses personnages, ses émotions. Mais aussi par les senteurs et les goûts de la campagne italienne. Quelle différence avec la vitalité exubérante de Paris, d’où viennent pourtant les deux protagonistes !

L’amour est une magie

Pour faire un bon livre, il faut une atmosphère. Cette magie donc, et cette région de l’Émilie Romagne qui baigne aussi dans une sorte de superstition.

Entre Eddie, jeune femme de 35 ans qui se cache sous une cape d’invisibilité à Paris, et son prétendant (genre gentil mauvais garçon) qui est tombé en amour depuis ses 10 ans, il fallait bien une suite de sortilèges pour qu’ils se rencontrent (et aussi de l’ingéniosité, de l’huile de coude, du culot, de la chance, et de la fantaisie).

Et la griserie est immédiate dès qu’Eddie quitte Paris. Le lecteur partage cette euphorie par la grâce d’une prose poétique et pleine de belles ondulations.

Du bien à l’âme

Comme un enchantement est un roman qui fait du bien à l’âme. Nathalie Hug conjure le sort et l’oriente jusqu’à l’ivresse d’un amour inattendu, mais pourtant prédestiné.

A ceux qui s’étonneraient de retrouver, dans ces (souvent) noires pages du blog, la chronique d’un livre comme celui-ci, sachez que je suis du genre fidèle. Fidèle à une merveilleuse écrivaine qui officie habituellement avec son autre moitié d’orange, Jérôme Camut, dans des genres bien plus sombres. N’est-ce-pas là une immense richesse que de se laisser emporter par l’imaginaire composite d’une Nathalie Hug, à l’aise dans tout ce qu’elle touche ?

Yvan Fauth

Date de sortie : 26 février 2020

Éditeur : Calmann-Lévy

Genre : fiction

4° de couverture

Au coeur des paysages magiques de l’Emilie Romagne, un roman lumineux sur le réinvention de soi et le pouvoir malicieux de l’amour.

Eddie, 35 ans, vit seule à Montmartre, dans un minuscule appartement où il lui faut grimper sur une chaise pour tenter d’admirer le dôme du Sacré Coeur Orpheline à seize ans, elle s’est construit une vie de détachement et d’invisibilité, pour
tenir le malheur (et le bonheur) à distance.
Un jour, un notaire au charmant profil d’aigle ébouriffé, lui annonce qu’elle est l’unique légataire d’un très vieil italien et l’héritière d’une ferme en ruines dans la région de Parme, en Emilie Romagne.

Alors qu’elle n’y a jamais songé, Eddie ressent soudain l’envie de fuir Paris, sa vie monotone, de découvrir ses racines. Et coup de tête ou coup de poker pour séduire le charmant notaire, elle décide de s’envoler pour l’Italie. En partant à la découverte de ce mystérieux héritage et en plongeant dans cette merveilleuse région italienne, elle n’imagine pas combien le cours de son existence va se trouver chamboulé.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

17 réponses

  1. Je suis comme toi, fidèle. Impossible donc de ne pas lire ce livre 😉

  2. Je n’ai jamais rien lu d’eux, sauf la deuxième nouvelle de ton livre 😉. J’en ai dans ma pal et ne sais plus par lequel débuter ? Ce titre est enchanteur et j’aime la magie (l’âme agit).

  3. Très envie de découvrir ce livre car je suis une inconditionnelle du duo et cette pépite écrite par Nathalie seule me tente beaucoup !

  4. Même si tes mots sont comme toujours convainquants, le thème n’est pas pour moi… autant tu ne peux pas t’aventurer dans le manufacturier pour cause d’extrême noirceur, autant je ne peux pas me plonger dans celui-là pour cause d’excès de beaux sentiments 😏😁 (non, mais après ce genre de lecture, je suis jalouse d’avoir juste un mari… normal… 😂)

  5. Je retrouve toutes mes émotions en te lisant. Toi aussi tu fais de la magie 😘

  6. Contrairement à vous, je ne suis pas trop adepte des lectures sombres, celle-ci me paraît bien lumineuse et me tente !

Rétroliens

  1. C'est la reprise (on espère) - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :