Les cicatrices – Claire Favan

Retour aux fondamentaux pour Claire Favan.

Après un détour en France avec son précédent et très personnel roman Inexorable, elle revient nous plonger dans les méandres d’une histoire de serial killer made in USA. Voilà dix ans qu’elle nous conte des histoires de tueurs et de manipulateurs psychologiques. Autant dire qu’elle maîtrise ce genre d’intrigue sur le bout des doigts.

Ingrédients habituels

Pas facile de se renouveler dans cet exercice, d’ailleurs l’écrivaine ne cherche pas à le faire. Les ingrédients habituels sont là, elle « joue » à les malaxer. La forme n’est en rien originale, mais le résultat tient debout (jusque tard dans la nuit, si vous êtes accro à ce genre de lectures).

Devoir se « réinventer » sans cesse sur ses propres bases, c’est un peu paradoxal. C’est d’ailleurs amusant d’utiliser ce mot, si on le met en parallèle avec la vie de son personnage principal. Lui aussi cherche à s’imaginer autrement.

Il est intéressant de se focaliser sur le caractère du bonhomme, docile, empêtré dans une relation toxique. Ce n’est pas la première fois que l’autrice met en scène un tel personnage masculin. On est loin du banal macho de nombre d’autres romans du genre.

Destins bouleversés

Les cicatrices est bien le genre de thriller à classer dans les page-turner (restons sur le terrain américain), efficace, rythmé, sans fioritures. Avec des rebondissements étonnants, et des retournements de situation que vous aurez bien du mal à anticiper.

Ce qui m’intéresse beaucoup dans les romans de Claire Favan, c’est de suivre ces destins bouleversés qu’elle nous raconte à travers ses histoires. Ces femmes et ces hommes qui voient dévier le sort, leur bonne fortune, et leurs existences se retrouver chamboulées. L’impact psychologique est alors au centre de l’attention de l’écrivaine.

Amateurs d’histoires de serial killers, avec Claire Favan vous en avez toujours pour vos dollars. Les cicatrices est un roman tel un concentré de ses précédents thrillers. Elle fait partie de ceux qui racontent ces intrigues-là avec une réelle efficacité.

Lien vers mon interview de Claire Favan au sujet de « Les cicatrices »

Yvan Fauth

Date de sortie : 04 mars 2020

Éditeur : HarperCollins

Genre : thriller

4° de couverture

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car, si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais, alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

8 réponses

  1. Je l’ai je l’ai. Je ne bave pas pour une fois. 😋 Merci Yvan 🙏❤️

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Bonne future lecture !

  2. Nath - Mes Lectures du Dimanche – Livres, ongles & Rock 'n Roll

    Je ne te ferai pas porter le chapeau de cet ajout dans ma PAL cette fois, car il me fait de l’œil depuis l’annonce de sa sortie !
    Tiens, par contre, je t’ai dénoncé auprès de Sandrine Colette ! Je lui ai dit que tu avais déclenché un achat compulsif de son dernier livre après ta chronique ! 😋 Ça ne l’a même pas étonnée 😁

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Ahahah ce genre de dénonciation est toléré 😉

      • Nath - Mes Lectures du Dimanche – Livres, ongles & Rock 'n Roll

        😉

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Tu touches des commissions au moins ? Des grosses commissions ?? 😆 N’oublie pas ton PQ.

        Ok, des serial killer, un univers violent, des morts… Si on ne connaissait pas l’auteure, on pourrait l’imaginer en sadique, en espèce de sorcière concoctant ses prochains assassinats ou croupissant dans une prison de haute sécurité 😀

  3. Eve-Yeshé – Psychiatre à la retraite, je peux enfin m'adonner à ma passion. Lectrice assidue depuis le CP, je profite de ma retraite pour parler de mes livres, de mes coups de cœur, de mes déceptions aussi... ma PAL est gigantesque, il me faudra trois vies encore pour en venir à bout.

    je n’ai encore lu aucun de ses romans alors pourquoi pas?

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Si tu aimes le genre, elle est douée

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%