Tout le monde aime Bruce Willis – Dominique Maisons

La richesse de l’univers d’un écrivain vient souvent de sa capacité à se renouveler. A l’aune de ce critère, Dominique Maisons doit être richissime. Son imagination et sa faculté à créer des ambiances totalement différentes le rendent vraiment unique.

Aussi énigmatique qu’alléchant

Que ce soit par le thriller ou le roman policier historique (l’éblouissant : On se souvient du nom des assassins), il trace une route sinueuse, avec un réel goût pour le virage à 180 degrés.

Ce nouveau virage à de quoi donner le tournis, le long de Mulholland Drive, dans cette jungle urbaine qu’est le milieu hollywoodien. Rien à voir avec le Paris de 1900, théâtre du précédent roman.

Au casting : Rose Century, vingt ans et star planétaire du grand écran. Borderline, traînant son mal-être bien loin de l’image « paillettes et sourires émaillés ». Il faut dire que sa famille a tout du stéréotype de la success story à l’américaine.

Ça peut paraître assez banal comme sujet ? Vous n’imaginez pas combien ce n’est pas le cas, non vous n’imaginez pas… Il n’y a qu’à se référer au titre du livre, Tout le monde aime Bruce Willis, aussi énigmatique qu’alléchant. Quelle intrigue peut bien se cacher derrière un slogan pareil ?

Inclassable

Dominique Maisons s’amuse et sait jouer avec le lecteur. Cette histoire semble n’être qu’une plongée dans les coulisses d’Hollywood, sujet rabâché. Mais Maisons n’est pas un écrivain lambda, et cet univers n’est pas tout à fait ce qu’il semble être.

Oui, on sent que l’auteur a voulu se lancer dans un projet plus « léger » (j’insiste sur l’importance des guillemets), plus ludique. Ça n’empêche pas ce livre d’être un vrai roman noir. Tout comme une satire et tout comme un thriller, parfois. Inclassable, comme son géniteur.

Je ne dirai pas un mot de plus sur l’histoire, ce serait un gâchis criminel. Je peux cependant vous dire que l’auteur y dépeint la partie sombre du rêve américain, le cauchemar derrière la machine à rêves.

Décalé et surprenant

Ce récit est vraiment bien plus singulier qu’il n’y paraît. Par son ton tragi-comique, par ses surprises impossibles à anticiper, par le sentiment jouissif qu’on ressent au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue.

Bruce Willis, l’acteur, résume à lui seul ce monde de l’image, y compris par sa représentation décalée dans l’imaginaire collectif (sourire en coin de rigueur). Un monde d’apparences que l’auteur nous raconte avec un talent unique. Pour preuve, ses personnages épatants, avec cette héroïne à laquelle il nous fait profondément nous attacher, alors qu’elle a tout de la tête à claque au début de l’histoire.

Tout le monde aime Bruce Willis est un roman noir aussi distrayant que jubilatoire. Une plongée décalée et surprenante derrière le rideau hollywoodien.

Tout le monde devrait aimer Dominique Maisons !

Lien vers l’interview de Dominique Maisons au sujet de ce roman

Sortie : 05 avril 2018

Éditeur : La Martinière

Genre : Roman noir

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Les surprises !

Cette capacité unique à écrire dans tous les genres

Le personnage principal, tête à claque attachiante

La folie de l’auteur, tout comme le sérieux qu’il met à créer son univers

4° de couverture

Tout pour être heureuse… vraiment ? Dans les coulisses poisseuses du rêve américain, il ne fait pas bon être une actrice prometteuse. Rose Century a vingt ans et pèse déjà des millions de dollars au box-office. Beaucoup tueraient pour prendre sa place. Au-delà de ces apparences, la vie de Rose n’a pourtant rien d’enviable. Un agent qui la manipule comme une enfant ; des réalisateurs qui se comportent en prédateurs sexuels ; des amis d’enfance qui sombrent dans la drogue ; une mère qui lui fait porter ses ambitions manquées ; un père milliar daire qui la méprise. Et une soeur, morte dans des circonstances troubles. Rose n’en peut plus, elle veut fuir ce cauchemar doré. Mais Los Angeles ne peut pas la laisser disparaître. On a besoin d’elle pour servir la machine à rêve, et les ambitions électo rales de son père. Alors, si Rose pose problème… Il va falloir trouver très vite la solution.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

13 réponses

  1. Et pour celui qui n’aime pas Bruce Willis ?? 😆 Ok, j’aime bien Willis ?

  2. Chaque que je mets le nez dans ton blog, c »est pour allonger ma Pal déjà démesurée, chaque fois je ne peux résister à ta plume tentatrice qui sait si bien donner envie de lire les romans que tu as lus et chroniqués. Le seul remède? Ne plus mettre les pieds ici…Mais c’est peine perdue, ces rendez-vous font partie de ma petite routine de la semaine

  3. Je suis certain que j’ai le m^me ressenti que toi. Mais je le lirai après avoir fait ma chronique ! lol

  4. J’ai littéralement adoré! Je ne m’attendais surtout pas à un tel scénario, c’est original et joussif, une vraie petite claque! Décidément un auteur bien inspiré et qui se réinvente à chaque fois, bravo!

    • ça me fait plaisir de lire que tu aimes cette belle manière de changer totalement d’univers. Pour moi aussi c’est une immense qualité quand c’est fait avec autant de talent !

      • C’est principalement ce que je reproche à Maxime Chattam qui exploite trop souvent la même thématique à chacun de ses romans, seul « le coma des mortels » était original par sa forme mais n’a malheureusement pas beaucoup plus au public alors que moi j’avais aimé ce changement et cette « prise de risque »…

        • Il avait pris de vrais risques aussi avec Que ta volonté soit faite, que les fans n’ont pas trop apprécié mais que moi j’ai adoré. Son prochain s’annonce pas mal

Rétroliens

  1. Quais du Polar 2018 – Compte-rendu – 06, 07 et 08 avril 2018 – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Interview – 1 livre en 5 questions : Tout le monde aime Bruce Willis – Dominique Maisons – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. [Tag] – Le Tag du Cinéphile – Mes Lectures du Dimanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :