Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – 2ème et 1ère place

L’année 2014 est terminée, il est temps de vous proposer le classement de mes lectures de l’année. Par choix, ce classement ne concerne que les livres inédits parus en 2013 ou 2014.

Mais plutôt que de me paraphraser ou de simplement vous énumérer les titres, comme l’an dernier j’ai souhaité donner la parole à d’autres lecteurs ou blogueurs. Quelques phrases pour un roman que je leur ai attribué, après avoir lu leur avis sur leur blog, Babelio ou Facebook, en droite ligne de ce que j’essaye de mettre en avant sur ce blog tout au long de l’année : le partage !

30 romans qui m’ont particulièrement marqué cette année, sur les 100 livres lus. Le choix et l’ordre des titres est donc le mien, les ressentis et les émotions sont ceux des autres ! Je n’ai joué que  le rôle de Gentil Organisateur ;-). Un immense merci à tous les participants.

Voici le classement, par ordre décroissant. Vu le nombre de textes proposés, les avis ont été publiés sur 7 jours. 

Pour ce dernier jour et mes deux énormes coups de cœur, j’ai voulu terminer en apothéose en demandant un avis à plusieurs des participants à ce classement. C’est parti pour le feu d’artifice ! 😉

De la 2ème à la 1ère place :

2ème : Carter contre le diable de Glen David Gold (Super 8 Editions)

Ma chronique de Carter contre le diable

Avis de Belette, du blog The Cannibal Lecteur

Chaque mot, chaque phrase, chaque page, chaque chapitre, est comme une aiguille plantée dans une poupée vaudou : vous êtes sous le charme, prisonnier d’un récit et de personnages qui vous retiendront dans le piège de leurs histoires envoûtantes.

Vous l’ouvrez et comme par magie, vous êtes happés dans le roman. Et, sous vos yeux émerveillés où brilleront 1001 étoiles, le récit prendra vie. Carter, c’est Grand !

Avis de Christian, libraire, qui tient la page Le libraire diabolique sur Facebook

Tout au long du roman, Glen David Carter va jouer de même avec les lecteurs, dissimulant des éléments, revenant en arrière, nous lançant sur une piste pour mieux nous entraîner dans une direction tandis qu’en arrière plan d’autres protagonistes font les véritables actions. Et c’est toute l’histoire de la magie que l’auteur retrace, depuis Robert Houdin, des premiers numéros que le jeune Carter maîtrise vite, jusqu’aux disparitions les plus improbables, les plus inimaginables.

Ce livre est un mélange de roman d’aventure policière et de roman social, gorgé de nostalgie. Carter contre le diable est aussi le livre de la fin d’un monde : le spectacle live. Soit une lecture extrêmement divertissante et sans prétention.

Avis de David, lecteur et participant à Zone Livre

C’est à un spectacle de haut vol que nous convie Glen David Gold, une bulle de fraîcheur.
Merveilleusement contée, l’histoire fabuleuse de Carter le Grand va vous enchanter. Faire jaillir de milliers de petits papillons de votre ventre.

Les sensations proposées ici sont légion et le ravissement emplira votre esprit et votre cœur.

Les mots fusent et se diffusent allègrement dans votre imaginaire, si sollicité que c’est un vrai feu d’artifice émotionnel que vous adresse Glen David Gold.

Avis de Fredo, du blog 4deCouv

Avant d’être un excellent roman sur la prestidigitation, c’est surtout une magnifique histoire d’amour. J’ai été chamboulé par ce livre qui s’inspire d’un magicien américain qui a vraiment existé, Charles Joseph Carter.

C’est un de mes livres de chevet.

Avis de Geneviève, bibliothécaire et responsable du Collectif Polar  des bibliothèques de Paris

A la façon des romans feuilletons du 19ème siècle, Carter contre le diable est à la croisée du roman policier, du livre fantastique mais aussi du Biopic. Et c’est une phrase que dit le grand HOudini à Carter le Grand qui résume le mieux le livre …

« On sait comment fonctionnent quatre-vingt-dix-neuf pour cent de l’Univers… Ils forment les rouages de nos machines ? Mais c’est le un pour cent restant qui imprime son mouvement aux pendules.

La force de l’inertie.

Personne ne sait comment ça marche, et pourtant ça marche.

C’est la part du mystère.

Le secret de notre créateur.

Accouplez l’énergie et l’inertie, l’explicable et l’inexplicable, et vous obtenez la magie(…) »

Et bien Carter contre le diable, c’est cette magie. Un petit chef-œuvre.

Avis de Lehane-Fan, chroniqueur sur Babelio

Bienvenue au Madison Square Gaaaaaardeeeen !

A ma droite, haut de forme de rigueur et tenue d’apparat, Misteeer Carteeeer !

A ma gauche, cornes des grands soirs et empestant le souffre, mais est-il besoin de le présenter…

Premier roman époustouflant d’un auteur qui boxe déjà dans la cour des grands. Carter Contre le Diable est d’une originalité folle, alliant à la fois le charme désuet d’une époque révolue et le parcours original d’un personnage qui ne l’est pas moins.

Hautement addictif et certifié sans trucages !

Avis de Nath, du blog Sous les pavés… la page

Un feu d’artifice inoubliable. Un voyage dans le temps à bord d’une machine magique, emportant son lecteur vers des contrées imaginaires et fabuleuses.

De la poudre aux yeux qui laisse un voile imaginaire et féerique. Une vie entière vouée à la fabrication de rêves et d’illusions….

Je pourrais continuer de cette manière sur plusieurs pages mais rien, si ce n’est une lecture de ce bijou, ne peut résumer le plaisir qu’il apporte. Oubliez votre âge quel qu’il soit, ce roman est un élixir qui fait recouvrer notre regard d’enfant.

Avis de Pat, lecteur

Loin d’être une illusion, Carter contre le Diable est sans doute le livre le plus magique de la collection de l’éditeur Super 8 !

Avis de Vincent, du blog The Big Blowdown

Ce roman et les aventures de Carter le Grand nous transportent dans le monde du surnaturel, de l’imaginaire et du merveilleux. Du rire aux larmes, de l’espoir fou à l’abattement le plus total, on explore toute la palette des émotions et des sentiments humains.

Cette histoire laisse le lecteur, spectateur émerveillé de cette féerie, absolument comblé, le cœur battant, ému aux larmes, des rêves plein la tête et des étoiles plein les yeux. Et c’est vraiment ça la magie au cœur de ce magnifique roman, inclassable et merveilleux…

1er :Reflex de Maud Mayeras (Anne Carrière Editions)

Ma chronique de Reflex

L’interview de Maud Mayeras

Avis de Belette, du blog The Cannibal Lecteur

Reflex, c’est un roman qui te prend à la gorge et qui te la serre au point que tu auras du mal à respirer.

Reflex, c’est deux récits poignants qui, sans en avoir l’air, vont se rejoindre et se télescoper au point que tu en auras mal au ventre en comprenant.

Reflex, ça te nouera les tripes mais tu ne sauras pas le lâcher… En fait, ce n’est pas toi qui tient le livre mais le livre qui te tient. Au point qu’il te hantera longtemps.

Avis de Christian, libraire, qui tient la page Le libraire diabolique sur Facebook

Reflex est un thriller qui se lit la peur au ventre et l’horreur dans les yeux, avec certains passages d’une rare violence.

Les mots sont assénés de manière brutale, les pages se tournent et c’est une virée en enfer, celle de la violence psychologique.

L’atmosphère de Reflex est étouffante comme le climat de cette ville dont on ne sait rien, laissant la porte ouverte à nos propres fantasmes.

Dans le monde de Maud Mayeras, la première impression est rarement la bonne, et le vrai coupable jamais celui qu’on pense, et cela cache toujours un monstre. Constamment renouvelé, le suspens augmente au rythme des courts chapitres, qui commencent presque tous par « je n’aime pas », souvent annonciatrice d’un drame.

Avis de Fredo, du blog 4deCouv

Je n’ai jamais poussé autant de « oh putain !  » en tournant les dernières pages d’un livre.

Après de longues années, Maud Mayeras revient avec un second roman à fleur de peau, une impressionnante histoire d’ombres et de lumières qui me hante encore au moment où j’écris ces mots. Un must absolu du roman noir qui sera disponible en format poche en mars 2015.

Avis de Geneviève, bibliothécaire et responsable du Collectif Polar  des bibliothèques de Paris

Ce polar m’a pris aux entrailles. C’est, comment dire ? Viscéral, venimeux. Sombre bien sûr. Mais alors c’est bon, oui c’est bon et on se demande pourquoi toute cette noirceur nous fait « triper ».

Les phrases sont courtes, simples, précises, concises je dirais même. Le style est direct, fort, brut voir brutal. Les personnages sont bouleversants de vérité. 

Maud Mayeras mêle les différentes histoires de ses héros de façon à ce qu’elles s’entrechoquent, que le passé et le présent se bousculent puis se rejoignent. Tout cela pour encore et encore dénoncer les violences qui sont faites aux femmes. Car c’est bien là qu’est le sujet du livre. C’est là qu’est le nœud du problème.

L’auteur se place du côté des victimes même si celles-ci parfois deviennent bourreaux. Elles restent des victimes aux yeux de leur créatrice. Car aujourd’hui, comme hier, les femmes ont toujours été et sont encore malheureusement victimes de violences.

Alors merci Maud pour ce magnifique roman noir qui restera pour moi un formidable plaidoyer.

Avis de Julie du blog Évasions Julivresques

Thriller psychologique, polar, ou roman noir ? Un habile mélange de genres servi par une écriture diaboliquement efficace et percutante, presque viscérale, une construction basée sur deux histoires parallèles séparées par plus d’un demi-siècle, en alternance de courts chapitres, les liens machiavéliques entre les deux histoires ne se révélant qu’au tout dernier moment, de façon complètement inattendue.

La baffe la plus magistrale de l’année, on en ressort complètement KO, et inévitablement déçus par notre lecture suivante !

Avis de Lord Arsenik, du blog Les chroniques acides de Lord Arsenik

Attention en ouvrant le roman de Maud Mayeras vous acceptez d’en prendre plein la gueule, ce n’est pas un uppercut mais une rafale d’uppercuts et un tsunami d’émotions qui vous laisseront sur le cul, la tronche figée dans un sourire béat, au moment de refermer (à regret malgré tout) Reflex.

Maud Mayeras joue d’avantage avec les ficelles du roman noir qu’avec celles du thriller, mais elle le fait avec brio et avec un style unique qui vous ronge de l’intérieur ; plus les pages défilent et plus vous serez accro. La fin est tout simplement génialissime, KO technique assuré !

Rares sont les bouquins à m’avoir fait un tel effet ; en le refermant il continue de te trotter dans la tête au point de ne plus vraiment savoir ce que tu as envie de lire, ni même si tu as envie de lire autre chose tout simplement… Mais je vous rassure c’est un effet temporaire.

Avis de Nath, du blog Sous les pavés… la page

Les mots me manquent pour décrire l’émotion brute que dégage ce roman. Les phrases m’échappent pour exprimer les sensations indélébiles que ce livre a déclenchées.

Maud Mayeras est surprenante de poésie, étonnante de violence. Dur et tendre à la fois, Reflex est ce genre de livre qu’on lit d’une traite, sans oser reprendre sa respiration de peur de louper un mot ou une phrase.

Thriller incontournable, le meilleur de l’année à mon sens. Une grande réussite, une grande auteure, un grand coup de cœur.

Avis de Pat, lecteur

Reflex est une mandale littéraire ! Maud Mayeras prouve que les femmes peuvent être des conteuses hors-pair ! Un auteur à suivre sans restriction… !

Avis de Pépita, libraire à Mont-de-Marsan, participante à Zone Livre

Maud Mayeras fait partie de cette nouvelle génération d’auteurs qui vous plante un couteau dans le cœur avec des mots terrifiants, une écriture explosive et des personnages torturés qui nous tordent les tripes tant leur souffrance devient nôtre.

Reflex reste pour moi un des livres événement de 2014, un thriller qui respire l’horreur à plein nez mais qui, pourtant, nous laisse un goût amer de  »Reviens-y » dans le cerveau.

Un  »Diamant à l’état brut ».

Avis de Sandra, du blog Passion thillers

Un thriller « coup de poing » !

Véritable coup de cœur de ce début d’année ! Machiavélique, noir à souhait et un final totalement inattendu qui prouve bien qu’il va falloir compter sur Maud Mayeras en tant que nouvelle reine du thriller !!! Passer à côté de ce livre serait une véritable erreur…

Avis de Sophie, du blog Des mots sur des pages

Sans aucun doute le thriller parfait… J’ai beau chercher, je n’arrive pas à lui trouver le moindre défaut.

Une intrigue dense et riche, des personnages aussi attachants que déroutants, et la délicieuse sensation de ne pas savoir où l’auteure désire nous emmener. Une toute jeune plume fine, travaillée, acérée, qui ne nous laisse pas souffler avant le point final et qu’il me tarde de retrouver dans son nouveau roman.

Maud Mayeras est sans aucun doute la nouvelle prodige du thriller à ne pas perdre de vue.

Avis de Taylor, du blog Totalybrune et qui participe au blog Plume Libre

Il aura fallu attendre un long moment avant de retrouver la plume de Maud Mayeras. Reflex valait le coup d’attendre. Iris est photographe de scène de crime. Elle a un passé qu’elle avait cru enterré. Une affaire fait ressortir ces démons.

Iris est un personnage complexe : on aime la détester. Elle a souffert mais il est difficile de s’attacher vraiment à elle.

L’auteur a vraiment un talent pour aller gratter le tréfonds de l’âme humaine, et la voir par l’objectif d’un Reflex nous en fait les détails les plus obscurs.

Avis de Valérie, libraire à Paris et blogueuse à La caverne des idées

Roman coup de poing, roman noir, comme un concentré d’amour et de non-amour, de poison amer distillé au fil des pages.

Dans une atmosphère de plus en plus en plus oppressante, la narratrice se débat avec son passé, jusqu’à la fin qui nous laisse sur le carreau, KO. Putain de bouquin !

Avis de Vincent, du blog The Big Blowdown

Âmes sensibles, passez votre chemin… « Reflex » est un livre coup de poing, un vrai thriller d’une noirceur peu commune.

Une histoire de mères, d’enfants, d’amour et de mort. Par certains côtés, ce livre m’a mis mal à l’aise par la violence qui s’en dégage. Mais cette violence n’est jamais gratuite, elle obéit toujours à une raison.

Et le personnage d’Iris, à l’enfance gâchée, qui shoote des scènes de crimes comme pour exorciser ses propres souffrances, m’a accompagné bien après avoir tourné la dernière page.

Lien vers le classement de la 5ème à la 3ème place

Lien vers le classement de la 10ème à la 6ème place

Lien vers le classement de la 15ème à la 11ème place

Lien vers le classement de la 20ème à la 16ème place

Lien vers le classement de la 25ème à la 21ème place

Lien vers le classement de la 30ème à la 26ème place

 



Catégories :Classements livres, Littérature

Tags:, ,

60 réponses

  1. Vincent Garcia – Montpellier

    C’est plié pour 2014!!! On attend au moins autant (sinon plus) de bonnes lectures pour l’année 2015. Dans tous les cas, merci pour le partage, et de nous avoir donné la parole, à moi et à mes petit(e)s camarades.
    Bonne journée… 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est un immense plaisir que ce partage pour moi, encore plus maintenant

  2. Un grand merci pour ce partage . Rendez-vous tout au long de l’année pour de nouvelles lectures et de nouvelles chroniques….les tiennes , Yvan,, sont si succulentes qu’elles en deviennent adictives.
    A très bientôt 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      le RV est pris Pépita 😉 Merci !

  3. et bien c’était évident que Reflex soit a la premiere place!!!!Meme apres quelques mois j’en suis encore abasourdie!!!!!Un thriller bouleversant a bien des égards……..bon c’est sur que je mets ce Carter dans un coin de ma tete!!!!!!!Bravo pour cette semaine riche en bons mots!!!!;)

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je suis content de te savoir avec nous dans le club Reflex 😉
      Merci à toi pour ta fidélité !

      • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

        Un grand merci à toi d’avoir partagé ce moment avec nous tous. Une brillante idee et un cœur gros comme ça, voici ce qu’il fallait pour lancer ce genre de projet. Et ça résume bien Yvan, non ? :-)))

        Ps : j’avais trouvé les 2 premier !!! Oui oui oui !!! Looool

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          Ben c’était facile, tu y as participé ;-). Merci pour ton gentil message.

  4. Nom d’un ptit bonhomme tes coups de coeur de l’année font l’unanimité 🙂
    Merci pour ce feu d’artifice . Je suis très fière d’y avoir participé.

    • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

      Rhooo gâcheur de victoire…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      je suis sacrément fier de t’avoir dans cet échange, mon amie clone littéraire 😉

  5. Ah Reflex… Sans aucun doute dans mon top 3 de l’année (que je n’ai pas dressé, certes). Quelle (double) claque !
    Quant à Carter contre le diable, il est dans ma pal depuis que tu l’as lu, mais il attend désespérément. Plus pour très longtemps, j’espère.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Reflex en a collé des claques aux gens décidément 😉
      Pour Carter, j’espère que mes collègues de lecture auront réussi à te convaincre définitivement

      • J’étais déjà convaincue, mais il s’est souvent fait dépasser par ses petits copains sur la ligne d’arrivée. Tant de livres et si peu de temps… 😉

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          Je ne te le fais pas dire !

  6. Purée…je suis devenue médium moi….j’avais deviné depuis le début les deux premières places…suis trop forte!!! Bien d’accord pour « Reflex » c’est une bombe!!!! Carter est toujours dans ma MàL… non pas frapper….aieeeee……

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      je ne frappe jamais ! La prochaine fois que je viens en Belgique tu as intérêt à l’avoir lu 😉 (Même Annie l’a dit !!)

  7. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    QUOI ?? Foumette elle a pas encore lu Carter ?? M’enfin, quoi ??
    Non, mais, allo, Foumette, qu’esse tu fous, là ?? Tu as les mandibules dans le bulbe ? 😛

    Moi j’ai lu Carter, nananinanère… Yvan il m’avait dit que si je le lisais pas, et bien, il me causerait plus, alors, j’ai eu trèèèèès peur et j’ai lu Carter ! 😉

    Excellent choix, Yvan, de ce trio de tête ! Reflex fut lui aussi un coup de poing dans la gueule.

    • Euh…je ne sais pas ce que je fous mais ce que je sais c’est que je vais le lire…On se calme…on inspire…on expire…on recommence…ça fait un bien fou au bulbe tu sais!!!!

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Ok, et je respire par où ???????? 😆

        Allez, je vais soigner mon bulbe… et te laisser lire Carter 😉 Kiss ma Foumette

        • Tu respires par où tu peux hein!!!ahahahahha Bisous ma Belette adorée!!!!

          • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

            un dessin pour expliquer à tout le monde ?

          • Pas possible de faire un dessin sans choquer les âmes sensibles de ce blog!!! hihihihi

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              c’est surtout que tu ne sais pas dessiner, oui !

          • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

            Ok, alors j’ouvre tout en grand ! 😆

            Gros kiss ma Foumette ! Bulbe bien 😉

      • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

        tu donnes des cours de respiration ? c’est combien la séance ?

        • Oui je donne des cours..pour avoir de l’argent pour acheter les livres dont tu parles!!! Héhé C’est 50 euros la séance…je suis très efficace en plus!!!! Ahummmmm

          • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

            je peux avoir une réduction si je prends un forfait de 10 séances ?

        • Cette conversation devient un rien choquante ahahahahah!!!! Bonne chance ma Tite Belette!!! Alors de un, je sais dessiner ce genre de truc hein!!! Puis je ne fais pas de réduction non mais…j’ai besoin d’argent moi hein!!!! Est-ce que je te parle de réduire tes délicieuses chroniques moi!!! grrrrrr

          • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

            c’est ça une fée qui grogne ? ce n’est pas crédible 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est vrai que je fais très peur, c’est ‘achement crédible 😉

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        J’en tremble encore, d’ailleurs ! 😛

  8. Youpi ! J’ai lu le premier ! J’ai raté une dédicace à 100 km de chez moi, mais je compte bien en voir une un jour ! Peut-être pour LUX ? 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je l’espère pour toi, Maud Mayeras est une personne attachante en plus d’être une auteure talentueuse

  9. Je n’ai pas lu ces deux premiers livres ! C’est hallucinants car en me promenant ici et là sur les blogs, je vois tellement de livres que je n’ai pas lu alors que j’en lis une bonne quantité également ! La littérature est plus développée que jamais !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      oui jamais autant de livres ne sont sortis, malgré la baisse des lecteurs… Et des livres de grande qualité !!

      • Je ne suis pas sûr qu’il y ait une baisse des lecteurs, ou alors c’est à force de fréquenter les groupes, j’ai le sentiment qu’il y en a plus. Ce qui est dommage c’est le fait que des auteurs vendent juste par leur notoriété alors que de « jeunes » auteurs méritent d’être plus connu ! Sans doute est-ce notre devoir à nous lecteurs et blogueurs de les aider !

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          oh si je peux te l’assurer, les chiffres qui circulent ne mentent pas, les ventes chutent…
          Me concernant, je ne me pose pas la question de savoir si l’auteur et connu ou non, je marche à l’envie

  10. Ces deux titres sont notés et seront lus 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      voilà qui est affirmatif ! 😉

  11. Bon, vous m’avez tous convaincue avec vos commentaires, je viens de commander les deux. Moi qui ne savais pas quoi lire, quelle chance d’avoir découvert ce blog. 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Merci beaucoup à toi pour ton commentaire

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      et pour ceux qui aiment la photographie (y compris d’auteurs), je vous invite à aller visiter le superbe site de Pastelle
      http://www.lumieresdelombre.com

      • Merci c’est sympa. 🙂
        Je me régale sur ton blog aussi, en fait j’ai commandé 4 livres. Je reviendrai en parler quand je les aurai lus.
        Mais j’aurais une petite suggestion : Est ce que la liste des 30 pourrait être rassemblée sur une seule page, histoire de pouvoir l’imprimer, la garder avec soi et pouvoir la consulter chez le libraire ou en cas de pénurie ?
        Ce serait bien pratique. 🙂

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          je note la suggestion. J’ai volontairement découper les choses pour ne pas en faire un article interminable (internet n’aime pas les longueurs). Mais en faire un récapitulatif, je vais y réfléchir semaine prochaine ;-).
          Content de notre découverte commune alors 😉

  12. Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

    Merci pour ce super partage sire Yvan.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      😉

  13. Je ne te remercie pas. Je n’ai pas dormi de la nuit pour finir « Reflex ». Extraordinaire ce livre. Tout compte fait je te remercie. Et je vais aller me procurer l’autre. Mais je ne le commencerai pas ce soir.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Tu ne peux pas savoir combien ton commentaire me fait plaisir, et tant pis pour ta nuit 😉
      Bienvenue au club Reflex

  14. J’ai encouragé mon mari à lire ce livre, et il me fait trop rire, régulièrement il me dit : « J’en suis à la page… (là c’est 144),… et je cherche désespérément un coin de ciel bleu ». Il s’étonne aussi que j’ai pu aimer ce livre, alors que je pleure devant Bambi. 🙂
    Je lui ai expliqué que c’était un conseil venu d’ici, alors il me demande si tu n’as pas un policier rose à recommander, pour se remettre ? 😉
    (Je reviendrai te dire le verdict final)

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ahah je vais réfléchir à cette histoire de policier rose mais ça va être compliqué 😉
      Tu prouves donc que tu peux étonner ton mari 😉
      Très curieux de son avis définitif !

      • J’ai cru qu’il ne le finirait pas, mais si. Il a dit que c’était le policier le plus noir et le plus désespéré qu’il ait jamais lu.
        Tu n’as toujours pas trouvé de policier un peu rose ? 😉

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          il l’a fini donc, et il en a bavé le pauvre on dirait 😉
          non désolé toujours pas de version rose à l’horizon.
          Merci d’être venue me tenir au courant de son ressenti ! c’est effectivement un livre très sombre

Rétroliens

  1. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 5ème à la 3ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 10ème à la 6ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 25ème à la 21ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 30ème à la 26ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 15ème à la 11ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  6. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 20ème à la 16ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%