La cité des nuages et des oiseaux – Anthony Doerr

C’est un incroyable voyage auquel nous convie Anthony Doerr. Dans le temps et l’espace (au sens propre comme au figuré), à travers la source même de la création et de l’imaginaire.

Des mots qui transcendent le récit pour emmener le lecteur loin du quotidien. A suivre le vécu de plusieurs personnages, éparpillés à différentes époques et territoires, de Constantinople au XVe siècle à nos jours, de l’Amérique des 50’s à un futur plus éloigné.

Avec comme fil d’Ariane une œuvre fragmentée d’Antoine Diogène, en partie détruite par les affres du temps, et qui va relier les personnages à travers les siècles.

Différents chemins

A lire le résumé, on pourrait penser tenir entre les mains un livre de fantasy, de fantastique. Ce n’est pas le cas, l’imagination débordante de l’auteur reste reliée à la terre et à la réalité. On imagine vite la somme colossale de recherches réalisées pour que chaque époque sonne juste, du passé lointain au futur.

Ce sont des histoires multiples qui vont s’enchevêtrer, d’abord suivant des chemins en parallèle avant de trouver un trajet commun : le parcours de l’ancestral texte de Diogène, sorte de conte fantastique qui fait appel à l’imaginaire.

700 pages denses, qui fourmillent d’informations et d’émotions, et autant d’inventions que de messages.

Transmission

Tout débute vraiment à Constantinople, protégée durant des millénaires par une muraille infranchissable, avant que la poudre à canon n’y entrouvre des failles. Un endroit qui regroupe toute la culture mondiale, la plus grande bibliothèque jamais créée ; 75 % des textes anciens qui nous sont parvenus viennent de cet endroit, d’une manière ou d’une autre.

700 pages plus tard, et une lecture qui aura emmené le lecteur à travers un périple inédit. Un livre fleuve, un roman monde, dont on sort profondément enrichi. Qui démontre la puissance d’un livre ancien, et combien il peut chambouler des existences.

Doerr crie son amour des livres, et insiste par la fiction sur l’importance qu’ils peuvent avoir. Pour embellir le monde autant que le sauver. Par la transmission.

Un hommage à la littérature sous toutes ses formes (d’ailleurs ce roman est multiple dans ses ambiances et ses narrations, du roman historique à la fiction contemporaine, ou encore du thriller à la SF).

Epique

Un vision du monde à travers différents prismes, tous reliés par un livre qui change les destinées, à raconter les histoires et l’Histoire.

Un récit épique autant qu’une ode à l’inspiration. Et de survie aussi, de la conservation des textes anciens à la survivance même de notre espèce.

En montrant à quel point tout est fragile, que ce soit du fait de l’obscurantisme ou des changements de société. Avec, au long cours, la question du changement climatique, qui avait besoin de ce temps long pour bien en parler.

La cité des nuages et des oiseaux est une œuvre unique. Un livre sur les livres, ceux qui changent le monde par le pouvoir de l’imagination. Un roman qu’on lit avec un constant étonnement.

En seulement 3 romans et deux recueils de nouvelles en près de 20 ans, après un prix Pulitzer en 2015, Anthony Doerr marque encore la littérature moderne de son empreinte indélébile.

Yvan Fauth

Sortie : 14 septembre 2022

Éditeur : Albin Michel

Genre : Fiction

Traduction : Marina Boraso

4ème de couverture

Un manuscrit ancien traverse le temps, unissant le passé, le présent et l’avenir de l’humanité.

Avez-vous jamais lu un livre capable de vous transporter dans d’autres mondes et à d’autres époques, si fascinant que la seule chose qui compte est de continuer à en tourner les pages ?

Le roman d’Anthony Doerr nous entraîne de la Constantinople du XVe siècle jusqu’à un futur lointain où l’humanité joue sa survie à bord d’un étrange vaisseau spatial en passant par l’Amérique des années 1950 à nos jours. Tous ses personnages ont vu leur destin bouleversé par La Cité des nuages et des oiseaux, un mystérieux texte de la Grèce antique qui célèbre le pouvoir de de l’écrit et de l’imaginaire.

Et si seule la littérature pouvait nous sauver ?



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

15 réponses

  1. Très belle chronique sur ce livre étonnant !

  2. Il a l’air très riche et passionnant ce roman.

  3. Dans ma Liste à acheter…et à lire

  4. Bonjour, Merci pour cette publication, ce livre titille la curiosité, il promet de beaux voyages ! Et effectivement il ne semble pas aisé à décrire

  5. Si le mec crie son amour des livres, je m’en vais aller crier avec lui !! Sérieusement, j’ai apprécié « Toute la lumière que nous ne pouvons voir », donc, j’ajoute celui-ci, même si c’est un pavé ! na 🙂

Rétroliens

  1. La cité des nuages et des oiseaux, Anthony DOERR – Le nocher des livres
  2. La Cité des nuages et des oiseaux, Anthony Doerr – Pamolico – critiques romans, cinéma, séries
  3. Mois de l'Imaginaire - 10 livres de l'Imaginaire à découvrir (2019-2022) - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :