Rouge – Koz

Après le black-out, la fournaise. Deux frères presque jumeaux, comme nés peu de temps l’un après l’autre. Koz, fantôme d’auteur, sort du Noir pour monter dans le Rouge.

Propos liminaire, en forme d’incompréhension : sortir en même temps deux livres d’une série (Noir / Rouge) est un choix étrange. D’autant plus incompréhensible pour moi que si vous voulez lire les deux, il faut impérativement lire Noir en premier, mais rien ne le précise. Toutefois, ils se lisent individuellement sans problème.

Le monde change, ses dangers aussi

Le monde change, ses dangers aussi. Du moins, ils prennent une autre dimension, surtout si certains fous décident de mettre la société à genoux. Il y a le feu à la maison Terre, les canicules se multiplient, il ne faut que quelques étincelles (bien réfléchies) pour mettre le feu aux poudres.

Noir avait permis de comprendre la raison de la création la cellule « Nouvelles Menaces », et de rencontrer Hugo Kezer, capitaine qui en a la charge.

L’action se déroule concentrée dans le temps, sur quelques jours. Après Paris, place à la région de Marseille. Une petite apocalypse, qui a potentiellement tout d’une grande.

A la frontière du polar et du thriller, le roman plonge le lecteur dans les flammes d’une enquête policière à haut risque. La chaleur émane de chaque page, entre ces mégafeux et le torchon qui brûle en interne autant chez les flics que les pompiers. Situation explosive.

Une situation incontrôlable, les incendies volontaires tournent vite à la politique de la terre brûlée.

Rythme et maîtrise

L’intrigue plonge le lecteur dans le feu de l’action, en première ligne dans le brasier. Il n’y a pas à dire, Koz fait preuve d’une vraie efficacité au sein d’un récit sans aucun temps mort. Pas de round d’observation, le foyer se transforme vite en étuve irrespirable.

Cette menace 2.0 va loin en matière de perfidie et de volonté de nuire. Certains on décidé de brûler le feu rouge, quitte à tout renverser au passage. Rythme, écriture sans fioriture mais maîtrisée, l’écrivain de l’ombre sait attiser les braises.

Et puis, au coin du feu, il sait également construire des personnages intéressants, qui sont le sang qui pulse. Parce que cette histoire les implique autant professionnellement qu’intimement, ce qui en rajoute dans cette notion d’urgence qui souffle à chaque page.

Au final, les 300 pages du roman se lisent d’une traite, l’auteur est loin de faire un four.

Rouge, second volet d’une série ultra efficace, suffoquant. Koz asphyxie le lecteur, sans oublier pour autant d’insuffler l’oxygène nécessaire à travers ses personnages. Si les deux livres de la série, Noir et Rouge, trouvent leur public, je mets ma main au feu qu’ils ne seront pas les derniers.

Lien vers ma chronique de « Noir » de Koz

Yvan Fauth

Date de sortie : 01 avril 2021

Éditeur : Fleuve

Genre : Polar / Thriller

4° de couverture

Tandis qu’une canicule sans précédent s’est abattue sur la France, les départs de feu se multiplient dans la garrigue aux alentours de Marseille, provoquant de véritables scènes de panique. L’intention criminelle ne fait aucun doute. La cellule Vulcain, qui enquête sur les causes d’incendies suspects, est mise à contribution pour identifier et arrêter les responsables de cette catastrophe.
Une mission dont le capitaine Hugo Kezer, en charge de la cellule Nouvelles Menaces, va rapidement prendre le commandement. En effet, celui-ci se trouve justement dans la région pour rendre visite à sa fille, Mila, qui s’est portée volontaire au sein d’une association pour secourir la faune mise en danger par les feux de forêt. Impossible alors, pour lui, de ne pas se lancer à corps perdu dans cette affaire.
Pourtant, sans tarder, ses investigations sur les « mégafeux » en cours vont compromettre son propre enfant…



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

11 réponses

  1. Les incendies me traumatisent un peu plus, mais tu sais pourquoi… mais je vais le lire. Merci

  2. Arggg. Et tu en remets une couche avec le second. Merci à toi Yvan., 🙏😘

  3. J’ia noté les 2 ! merci

  4. Ouf, c’est chaud cette chronique! Rien qu’à te lire je suis déjà en nage…

  5. Oui, bizarre de sortir les deux tomes en même temps… mais je suis curieuse et j’ai bien envie de les lire 😉

Rétroliens

  1. Noir – Koz – EmOtionS – Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :