L’art du meurtre – Chrystel Duchamp

L’art est une respiration, une palpitation. Il peut même être une douleur. Capable de figer le temps, de fixer l’instant pour l’éternité. L’art contemporain l’est d’autant plus, génie pour certains, escroquerie pour d’autres.

Art et thriller

Chrystel Duchamp a eu l’idée de construire son thriller, aux codes traditionnels, dans cet environnement extraordinaire. Ça aurait pu sentir le préfabriqué, mais au contraire ça fonctionne parfaitement.

Chapitres courts, écriture vive, meurtres, surprises, enquête. Les ingrédients classiques du thriller et du polar, pour un livre qui l’est moins, grâce à sa thématique.

Je ne suis pas très sensible à l’art contemporain, ça aurait pu être un frein. L’auteure a, au contraire, mené son affaire avec habileté. Au point que, non seulement j’ai aimé son intrigue, mais en plus elle m’a passionné avec ce qu’elle décrit autour de cet art. Une gageure qui se transforme en coup de maître. J’en aurais bien redemandé une louche, c’est dire !

Elle a intégré cet environnement avec intelligence, parcimonie, sans jamais tomber dans la leçon de choses ni perdre son sens critique.

Art et violence

Elle raconte plutôt qu’elle ne décrit, prend appui sur des artistes existants pour donner corps à ce qu’elle propose. Et c’est aussi éclairant qu’intéressant, sans que cela ne ralentisse le rythme du récit. Ces éléments font partie intégrante de l’enquête, et c’est là l’une des plus belles réussites du roman. Du coup, la fascination de l’écrivaine pour cet art devient un ingrédient qu’elle traite avec un vrai recul.

L’art contemporain, un milieu assez fou pour une intrigue de thriller. Art et violence ont toujours fait « bon » ménage, l’idée de Chrystel Duchamp était donc un terreau formidable pour créer une intrigue prenante et qui sort du lot. Encore fallait-il bien la mener.

C’est le cas. L’intrigue est rythmée et bien construite, les meurtres parfaitement intégrés dans le contexte. Et les personnages sont vivaces, parfois et volontairement à la limite de la caricature mais sans jamais y tomber. Au contraire, au fil des pages, ils sonnent de plus en plus justes et humains. Avec une mention particulière au soin apporté aux protagonistes secondaires.

Art mordant

Et puis, il y a l’écriture, directe, sans fioriture, mais alerte et parfois piquante. Cela rajoute de la vitalité à l’ensemble et une vraie chaleur humaine, doublée de pics mordants du meilleur effet.

L’art du meurtre ne révolutionne pas le genre, mais arrive à sortir son épingle du jeu. Chrystel Duchamp a su développer une intrigue bien menée, addictive autour d’une thématique forte et parfaitement intégrée dans l’histoire. Voilà un roman qui plaira aux amateurs de thrillers, foi d’un vieux lecteur briscard du genre.

Lien vers mon interview de Chrystel Duchamp au sujet de ce roman

Yvan Fauth

Date de sortie : 16 janvier 2020

Éditeur : L’Archipel

Genre : Thriller

4° de couverture

Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté !

Dépêchée sur place, l’équipe de la PJ découvre que l’homme – un collectionneur – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était à court de liquidités.

Quand le corps d’un autre amateur d’art – dont la mort a été soigneusement mise en scène – est retrouvé, le doute n’est pas permis : un tueur en série est à l’œuvre.

Pour le lieutenant Audrey Durand, cette enquête dans le monde de l’art contemporain sera-t-elle l’occasion de faire taire ses démons, ou se transformera-t-elle en une plongée hypnotique aux confins de la folie ?



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

9 réponses

  1. Une intrigue rondement menée, et le final m’a laissé sur le cul.

  2. C’est marrant…à la lecture du résumé je ne m’y serais pas arrêtée mais je ne fais pas partie des vieux briscards du thriller….
    Ceci explique cela… 🤣

  3. Ai été emballée par le sujet dès que je l’ai vu apparaître et pour ma part, adoré !!! Et la fin exceptionnelle 🙂 🙂

  4. il m’a beaucoup plu aussi, : le sujet est génial, le rythme enlevé, j’attends le suivant de pied ferme 🙂

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : L'art du meurtre - Chrytel Duchamp - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :