Interview – 1 livre en 5 questions : L’effet papillon de Jussi Adler-olsen

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre. 5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

Un très grand merci à l’auteur pour sa disponibilité et merci à Julie pour la traduction (son blog : Evasions Julivresques)

Éditeur : Albin Michel

Date de sortie : 02 janvier 2015

Ma chronique du roman

On peut dire que la tonalité de ce roman est assez différente du précédent, Dossier 64. Était-ce une volonté de départ ?

Oh oui, en effet.

Je m’efforce de donner à chaque roman de cette série son propre ton. C’est une façon de me mettre au défi.

Ce roman a une saveur un peu exotique, puisque qu’une partie de l’intrigue se déroule loin du Danemark…

L’emplacement – le Cameroun – a été choisi car un ami très proche m’a dit :

« Jussi, sais-tu ce que tu as oublié la semaine dernière ? Mon 50e anniversaire ! ».

J’ai dû compenser en quelque sorte et j’ai suggéré que nous partions en voyage ensemble.

Il a choisi la jungle du Dja au Cameroun, ce qui me convenait parfaitement, puisque j’avais pensé à cette histoire depuis un certain temps. Ainsi, j’avais la chance de faire des recherches sur place.

Le contraste est une fois de plus saisissant entre les sujets très difficiles qui sont traités à travers cette histoire, et les scènes plus humoristiques… 

Pour parler principalement des scènes humoristiques, je les utilise dans les situations qui deviennent exagérées quand vous ne trouvez pas quelque chose pour les adoucir, et l’humour est la parfaite « arme » pour les rendre supportables.

Un des thèmes du roman que je voulais souligner est le fait que les gens qui sont le plus mal lotis dans notre société ont leur propre hiérarchie.

Nous avons tendance à nous détourner de tout cela, mais je voulais que nous soyons conscients de ce qui se passe juste sous notre nez.

On commence juste à entrapercevoir un tout petit morceau du passé d’Assad. Mine de rien, vous êtes un peu sadique avec vos lecteurs, non ? 😉

Ha, ha! Dans chaque roman, je laisse filtrer quelques informations, et pas seulement sur Assad, mais sur Carl et Rose aussi.

Ce sont des gens compliqués avec chacun leur propre histoire intrigante et une fois que la série Département V sera terminée (j’ai l’intention d’écrire 10 romans en tout), vous saurez tout sur eux.

Que pensez-vous du titre français de votre roman ?

L’effet Marco EST « l’effet papillon » (Marco est le personnage principal de cette histoire).

Le concept qu’un petit mouvement de papillon de l’autre côté de la planète puisse causer des dommages incommensurables à l’endroit où vous êtes, est une chose à laquelle j’ai pensé quand j’ai écrit ce roman, donc je suis content du choix de ce titre.

 



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

17 réponses

  1. Merci. J’apprécie énormément cette belle page et cela fait grandir mon désir de lire ce dernier tome et savoir que si j’ai la chance de vivre encore quelques années je saurais…tout sur le Département V .

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      merci beaucoup Lydie ! Oui on saura tout sur le département V ! (mais pas tout de suite…)

  2. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    MERCI <3 ! Le petit coeur est pour l'auteur, pas pour toi ! Bon, merci à toi aussi de l'avoir interviewé, là, je ne me sens plus… Je savais déjà que nous aurions 10 tomes et que nous saurions tout tout tout sur le… département V (à quoi tu pensais ??).

    J'aime bien le titre en français, il dévoile moins que l'original où on sait de suite que le petit Marco sera un élément décisif, tandis que dans la VF, on s'en doute, mais il reste un doute que le personnage pourrait… hé oui, j'ai eu peur pour lui, moi !! 😛

    Gros kiss à l'auteur et à toi 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je ne suis pas jaloux, tu peux laisser le coeur à Jussi 😉

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Hé, je garde mon coeur parce que j’en ai encore besoin ! C’est un virtuel que je lui envoie. Dis-lui, de ma part (il sera enchanté) que s’il continue d’écrire des tomes du même tonneau que les précédents, il va cartonner et je lui ferai une grosse bise !!

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Non, il sera honoré de recevoir mon petit message ! 😆

        Je sors !!!

  3. Jolie photo, jolie interview….Il faut ABSOLUMENT que je découvre l’auteur et son univers…….;)

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh si tu accroches à la photo, je ne te dis même pas à ses romans ! 😉 Un auteur incontournable pour moi !

      • ca y est, j’ai enfin un de ses livres entre mes mains!!!!!!;) Miséricorde était a la bibli je ne me suis pas privée!!!!!!;) J’espère le lire bientôt, enfin je veux dire avoir du temps pour le faire…………;)

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          meuh oui tu vas trouver ! 😉 (c’est bien, il faut commencer par celui-ci et les lire dans l’ordre !)

  4. Je l’aime !!! Merci Yvan. Bises

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh on est beaucoup à l’aime ce sacré Jussi ! 😉

  5. et ben mon cochon, je te salue bien bas du chapeau ! je suis impressionné ! réussir à dénicher cette interview c’est un bel exploit !!!! il finira à la téloche le père Yvan, vous allez voir s'”que j'”vous dis !!! j’en connais un à la houpette de tintin qui a du soucis à se faire 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ahah n’importe quoi ! 😉
      Déjà j’ai beaucoup plus de cheveux, ensuite c’est déjà la deuxième interview que je fais du Sieur Adler-Olsen (rencontré à Saint-Maur) et enfin ce mec est adorable !
      Et je ne suis pas photohygiénique

  6. Oups j’ai du retard dans tes chroniques moi ..dis donc j’ai intérêt à m’accrocher parce que 10 tomes en tout alors que je n’en suis qu’au 2 ème. …fichtre. ..

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ben pourquoi crois tu que je te pousse à les lire ? 😉

  7. Bien bel exercice et on plus j’ai attendu d’avoir lu le livre pour lire ton tête à tête avec l’auteur.
    Voilà c’est fait et pas déçue du résultat.
    Plus qu’à attendre la suite.
    2015 super année polar.
    En tous les cas, ça démarre fort. 😉 🙂

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%