Interview – 1 livre en 5 questions : ça peut pas rater ! de Gilles Legardinier

1 livre et 5 questions à son auteur, pour lui permettre de présenter son œuvre. 5 réponses pour vous donner envie de vous y plonger.

Mais est-il besoin de vous donner envie de vous plonger dans la fournée 2014 de « l’auteur qui fait tant de bien » ? Si vous répondez oui à cette question, je pense que votre réponse aura changé après avoir lu cet entretien. Un grand merci à l’auteur pour sa disponibilité, malgré les nombreuses sollicitations.

 Ça peut pas rater !

Éditeur : Fleuve Editions

Sortie : 02 octobre 2014

Ma chronique du roman

Tu te penches cette fois-ci sur les relations de couple. Vaste sujet…

Vaste sujet et sans doute l’un des plus importants de nos vies ! À mon sens, on fait souvent le meilleur à deux et le pire tout seul. Je crois aussi que l’on fait le plus beau pour ceux que l’on aime…

Alors ça vaut le coup de se plonger dans ce fantastique mélange d’émotions qu’est la vie avec l’autre, cette foule d’élans, d’envies, parfois de déceptions et de remises en cause, mais surtout d’espoir.

Cette nouvelle aventure humaine a un vrai côté caustique et mordant…

Marie n’est plus à l’âge des premières fois, elle connaît un peu la vie. Les fleurs bleues, la poésie et les rêves de midinette sont derrière elle. Elle est au moment de son existence où elle sait, mais aussi où elle peut.

Elle n’a plus de temps à perdre avec des illusions et elle sait ce qu’elle ne veut plus. Alors elle fonce dans le tas, avec ses doutes et ses envies. J’adore ces personnages qui ne peuvent plus attendre et qui se jettent à l’eau. C’est la vraie vie !

On a parfois l’impression que tu t’es encore plus amusé à écrire cette histoire-là (si c’est possible !) 😉

Ça va plus vite, c’est plus grinçant, ça mélange les générations, c’est vrai que j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire, mais l’humour n’est pas le seul enjeu pour moi au moment où je m’immerge dans une histoire.

J’ai besoin d’y trouver de l’émotion, des choses qui me touchent et qui je l’espère, entre deux rires, résonneront dans la vie et le cœur des gens.

À travers ce roman, on vit par procuration le point de vue de l’héroïne sur nous les hommes. Pourtant, tu ne me contrediras pas si je dis que nous les hommes en apprenons tout autant sur le sexe opposé grâce à toi…

C’est très gentil, mais je n’ai pas la prétention d’apprendre quoi que ce soit à qui que ce soit ! J’aime observer les gens, surtout à travers ce qu’ils ne disent pas.

Un regard, un geste abouti ou non, tellement de petites choses parlent magnifiquement de nos émotions. Ma pauvre vie m’a appris que l’on est souvent meilleur lorsque les autres nous laissent entrevoir leur vérité. Ce sont des leçons, des repères, parfois des lumières dans nos nuits. C’est dans ces moments-là que l’on sait qui on est et à qui on a affaire.

Je suis convaincu qu’au-delà des codes qui nous différencient des femmes, au fond du fond, nous sommes assez semblables. Pour le bonheur du romancier et de l’homme que je suis, cela ne se manifeste pas de la même façon chez tout le monde, chez les hommes et chez les femmes, ce qui fait de cette vie une succession de surprises. Le fait de me focaliser sur ces énergies vraies, sur ces élans spontanés et révélateurs m’a changé. Je n’ai plus rien à faire de ce qui n’est pas profondément humain.

Le bonheur, ça se construit ?

Sans doute un peu, mais le bonheur ne s’invente pas. Il faut le découvrir, l’apprécier et l’entretenir.

Chacun de ceux qui le cherchent peut le trouver. La bonne nouvelle, c’est que même s’il est parfois dur à dénicher et qu’il faut souffrir pour y parvenir, il y en a assez pour tous ceux qui en rêvent. L’attendre ne sert à rien, il vaut mieux aller le chercher.



Catégories :Interviews littéraires

Tags:, , , ,

36 réponses

  1. Vincent Garcia – Montpellier

    Pfffff… Je suis à la ramasse, moi!!! Dans la série des chats, je n’ai lu que le premier. Alors avant d’arriver à celui-ci, j’ai du retard à combler… Mais je pense qu’ils peuvent se lire dans n’importe quel ordre. Tu confirmes, Yvan?

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je confirme mon Vincent, ça n’a absolument aucune importance !

  2. Vincent, le second, « Complètement cramé « , est à lire tant il est tordant…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Je peux vous dire que le nouveau est sacrément tordant aussi 😉

  3. Il faut absolument que je lise son dernier !!
    Un auteur vraiment adorable, à rencontrer absolument 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      oui, le rencontrer c’est l’adopter ;-). Un homme formidable, sincèrement

  4. Eve-Yeshé – Psychiatre à la retraite, je peux enfin m'adonner à ma passion. Lectrice assidue depuis le CP, je profite de ma retraite pour parler de mes livres, de mes coups de cœur, de mes déceptions aussi... ma PAL est gigantesque, il me faudra trois vies encore pour en venir à bout.

    je n’ai rien lu de cet auteur c’est prévu, dans ma PAL mais…elle est tellement immense. je vais peut-être commencé par « complètement cramé » j’ai une poussée ++ de maladie chronique alors c’est dur….

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Bon courage à toi…
      Je ne peux que te pousser à lire du Legardinier, ça fait un bien fou au moral !

  5. Sido – lectrice compulsive, j'adore partager mes coups de coeurs et donner des conseils de lecture sur mon blog, http://errancesimmobiles.com. Je vous y attends !

    J’adore quand « vous les hommes » parlez de « nous les femmes » !!! 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Gilles Legardiner n’est pas n’importe quel homme, il a prouvé son « expertise » dans le domaine 😉

  6. J’ai découvert Gille Legardiner avec « complètement Cramé » il y a quelques mois… j’ai a-d-o-r-é !!!!!
    J’ai lu depuis 2 autres livres et il me tarde de lire le dernier!!! J’adore les univers et la sensibilité de ses oeuvres!

  7. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    Mon fournisseur de bonne humeur sur papier ! Je le note directement et je n’hésiterai plus à lui sauter dessus comme je le faisais avant… (je parle de sauteur sur le livre, pas sur l’auteur).

    Merci DYvan pour la chronique et merci à l’auteur aussi 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      veux tu bien laisser ce pauvre auteur tranquille ! Ne fais pas ton pois (s)auteur. Ok je sors…

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        😆 excellent ! Yvan, lâche-toi, tu es drôle 😀

        Oui, je lui fiche la paix…

  8. Hâte de d’avoir le livre entre les mains demain ^_^ et tellement hâte de rencontrer cet auteur mais surtout cet homme formidable!

  9. Ça , ça me parle 🙂
    Ce mec aurait fait une nana géniale 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ahah il est parfait cet homme !

  10. Lord Arsenik – Noumea - Nelle-Calédonie

    Effectivement pas besoin de me motiver d’avantage pour que je rue sur ce bouquin dès que je le vois passer à proximité de mes paluches graisseuses. Outre son talent narratif j’apprécie chez Gilles Legardinier la proximité qu’il a avec ses lecteurs, on ne le connait pas et pourtant c’est presque un pote 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ben faut arrêter de manger des frites en lisant (surtout avec la tablette…) 😉

  11. c’est bien beau tout cela, mais moi j’attend son prochain polar 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      L’an prochain 😉

  12. Voilà, c’est le grand jour ! Pour ma part, j’ai lu les trois premières comédies et suis tombée amoureuse du style de cet auteur dès le premier livre. Mon préféré reste « Complètement cramé » avec un mélange d’humour et d’humanité qui fait un bien fou ! Quand je pense que s’il n’avait pas mis un chat sur sa couverture je ne l’aurais peut-être jamais découvert…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Celui ci a un humour irrésistible. Également 😉
      Oui les chats c’est un coup marketing de génie !

  13. J’ai tout lu mais pas encore chroniqué…Le dernier est arrivé chez moi il y a quelques heures…Gilles Legardinier a du talent c’est certain avec en plus une énorme dose d’humanité qui se cache derrière chaque couverture de chat.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      et c’est ce qui change tout chez lui, cette si belle humanité !
      merci pour ton commentaire, Lucine 😉

  14. Allez vous plonger dans « Nous étions les hommes » ; pas de chat sur la couverture (certes! ) mais il y en a un dans l’histoire, Gilles Legardinier y avait déjà pensé…et n’hésitez pas , « L’exil des anges » est aussi un Vrai régal … Bon OK, je suis une fan !!!Chaque livre ,je l’ai siroté jusqu’à l’ultime feuille…et comme ils donnent chaud au coeur , chaque livre sitôt lu est passé de ma Kiné Ange, à Isabelle et sa maman,… prêté à Marie qui a partagé aussi le plaisir de le lire …la mission des écrits de Gilles ?…inciter à sourire dans la vie chaque jour, à partager tendresse et joie de vivre… Bonne lecture-bonheur à tous <3

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tout est dit et bien dit 😉
      Merci Quinol pour ce beau commentaire et ce cri du coeur 😉

  15. Merci Yvan pour ce très bel interview. J’aime ce bonhomme d’amour, et j’aime encore plus sa plume débordante d’émotions (j’avoue, j’ai pleuré en lisant « Et soudain tout change »…). Et quelle jolie conclusion. Sur ce, je file essayer de chercher mon bonheur!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Moi aussi j’ai été très ému avec son précédent roman ;-). Bonne continuation avec lui !

  16. L'antre du bonheur – Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

    Quelle belle interview 🙂 En effet, je n’ai besoin d’aucune motivation pour me jeter sur ce roman et j’aspire l’avoir dans les mains 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu vas n’en faire qu’une bouchée !

  17. Ahhh que j’adoooooooooooooooooooooooooooooooooooooore ce grand auteur au grand cœur!!! Je vais me jeter sur son livre…comment faire autrement…le sujet me parle tellement hein!!!! Chaque fois que je le lis…je fonds…devant autant d’humanité! Ce mec a du être une femme dans une vie antérieure c’est pas possible autrement hein!!! hihihihi

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      c’est juste un être humain un vrai (ou alors un extra terrestre) 😉

Rétroliens

  1. Ça peut pas rater ! – Gilles Legardinier | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Récapitulatif des interviews 2014 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2014 – De la 20ème à la 16ème place | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%