D’origine inconnue – Linwood Barclay

Cela faisait quelques années que je n’avais pas lu de romans de Linwood Barclay, pourtant reconnu pour l’efficacité de ses thrillers. Le résumé de D’origine inconnue m’a donné l’envie de m’y recoller, et j’ai bien fait !

Maladie héréditaire et scrupules

L’arrivée des tests ADN accessibles à tous a ouvert le champ des possibles et bouleversé la donne. Des familles se retrouvent, d’autres se déchirent. Une thématique forte et moderne avec laquelle l’auteur a su jouer avec brio.

Dès qu’on le tient en main, on sait immédiatement que l’intrigue aura du corps. Le livre fait plus de 500 pages, ce qui est inhabituel dans le monde du thriller américain régi par des codes que peu osent défier, et où dépasser 350 pages sort de la norme.

Pas d’enquête au sens premier du terme, encore moins d’enquêteurs. Le personnage principal est touché par une maladie dégénérative héréditaire et se met à avoir des scrupules (ce qui n’est pourtant pas son genre). Mais peu à peu il va se révéler, à lui-même comme au lecteur, en se retrouvant impliqué dans une histoire qui ne semble avoir aucun sens. Et pourtant…

Solide

Donner son sperme peut sembler un acte banal sur le moment, mais parfois on est rattrapé par son acte. Surtout quand des disparitions étranges s’enchaînent (pour ne pas dire des cadavres qui s’empilent).

Linwood Barclay a sacrément bien pensé son récit et démontre son talent à mener une intrigue prenante et suffisamment originale pour sortir du lot. Avec une construction solide, et un sens de la narration qui ne se dément pas, page après page.

L’histoire est efficace, et se dévoile bien plus surprenante qu’il n’y parait. Une fois lancée, on pense vite avoir imaginé la suite, mais c’est sans compter sur l’adresse et l’imagination de l’écrivain américain (émigré au Canada).

Confiance

Les personnages deviennent attachants, sans tomber dans le manichéisme, et apportent du cœur à cette intrigue sans temps mort, mais qui sait aussi prendre le temps de créer des interactions émotionnelles.

D’origine inconnue est un thriller à l’efficacité redoutable et qui sort des sentiers battus. Il réserve son lot de surprises et confirme que Lindwood Barclay est un excellent écrivain du genre, à qui on aurait tort de ne pas faire confiance.

Me voilà à nouveau conquis par l’écrivain, rendez-vous au prochain !

Yvan Fauth

Sortie : 26 janvier 2023

Éditeur : Belfond

Genre : Thriller

Traduction : Renaud Morin

Prix : 22,50 €

Lien vers la page du roman sur le site communautaire Babelio

4ème de couverture

À 42 ans, Miles Cookson a plus d’argent qu’il ne pourra jamais en dépenser. Il a su se faire une place dans le monde de la tech, développant des applications qui l’ont rendu millionnaire. Mais Miles va mourir. Il est atteint de la maladie de Huntington, il lui reste peu de temps à vivre. Officiellement, Miles n’a pas d’enfant. Mais il y a vingt ans, ce sont des dons de sperme rémunérés qui lui ont permis de s’en sortir. À lui de prévenir ses neuf enfants du péril qu’ils courent – Huntington est héréditaire – et de les mettre à l’abri du besoin. Parmi eux, Chloé, vingt-deux ans, trop heureuse de rencontrer enfin ce père qu’elle attendait tant.

Mais à mesure que Miles et Chloé frappent à la porte de chacun des petits Cookson, une chose curieuse se produit : tous semblent avoir déménagé soudainement. Et leurs habitations sont étrangement nettoyées, aseptisées. Comme s’ils venaient de disparaître. Mais pour quelles raisons ? Parfois, il vaudrait mieux ne pas savoir d’où on vient…

Prenant et addictif, un thriller original et déroutant.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

8 réponses

  1. Aude Bouquine – « Lire c’est pouvoir se glisser sous différentes peaux et vivre plusieurs vies. » Ici, je lis, je rêve, je parle de mes émotions de lectures, avec des mots. Le plus objectivement possible. Honnêtement, avec respect. Poussez la porte. Soyez les bienvenus dans mon univers littéraire.

    Un bon thriller ça me tente bien. Peut-être irais-je vers celui-là après ma lecture actuelle. L’envie revient, autant lire du bon !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Il faut suivre ses envies 😉

  2. Mag – Pas une journée sans livre... Une façon de nous évader. Venez partager notre passion et nous faire découvrir la vôtre.

    J’aime beaucoup l’auteur, je ne lis qu’occasionnellement par manque de temps. Mais tu me donnes envie.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      C’est l’occasion de s’y remettre, comme moi ! 😉

  3. Et bim dans ma face. Merci Yvan. 🙏😘

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Désolé pour cette violence ahah

  4. Nath - Mes Lectures du Dimanche – Livres, ongles & Rock 'n Roll

    Je note !

Rétroliens

  1. Linwood Barclay « d’origine inconnue » – Amicalement noir

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%