Le Grand Monde – Pierre Lemaitre

C’est bien un nouveau monde qui s’ouvre à travers cette histoire familiale, celle des Pelletier.

La quatrième de couverture est très bien vue, aussi énigmatique que révélatrice du foisonnement de surprises, d’aventures et d’émotions qui attend le lecteur.

Une vraie saga qui se déroule durant les Trente Glorieuses, et dont ce roman est le premier tome.

Grand récit feuilletonesque

Qu’on est pourtant loin de l’opulence et de l’expansion attachée à l’image de cette période. Le Grand Monde se déroule en effet au sortir de la guerre, en 1948, où le rationnement, le chômage, et les privations sont encore le lot de la plupart. Et la guerre en toile de fond toujours, puisque la France est embourbée dans le conflit en Indochine.

Avec les Pelletier, donc. Les deux parents et leurs quatre enfants vivent au Liban. Avant que les trois garçons et la fille ne prennent leur envol, certains à Paris, un autre à Saïgon. Par conviction ou par atonie. C’est là que les caractères se forgent réellement.

Pierre Lemaitre est un immense raconteur d’histoires. Retracer le parcours des Pelletier lui permet de se lancer dans un grand récit feuilletonesque qui doit beaucoup aux auteurs du XIXème siècle, il l’indique d’ailleurs avec force.

Ce récit de 575 pages est autant une fresque historique que sociale, mais toujours au plus près des personnages et des leurs vies mouvementées.

Leurs destins s’entremêlent, de manière bien plus discordante qu’ils ne pouvaient le rêver.

Lignes de vie

Et croyez-moi, leurs lignes de vie vont vous surprendre. Alors qu’ils avaient de quoi s’épanouir à travers un avenir tranquille, le sort va leur jouer de sacrés tours, heureux ou vraiment dramatiques.

Quel plaisir de tous les instants ! Quelles surprises page après page ! Le Grand Monde est un roman éperdument romanesque, aux rebondissements en cascade, aux émotions fortes et vivaces, au suspense omniprésent.

L’écrivain est un maître conteur, qui sait parler au plus grand nombre en multipliant l’utilisation des genres littéraires pour n’en faire qu’un. Le propos historique ne prend jamais le pas sur les sentiments, les destins personnels se teintent de noir (résurgence de son passé de romancier de polar), la fortune personnelle est liée aux bouleversements de la société.

Que ce soit dans la capitale encore exsangue, dans les parfums de Beyrouth ou dans la moiteur et la violence de Saïgon, le lecteur vit des aventures qui vont fortement l’attacher aux personnages. Même lorsqu’ils sont dépeints sous des visages moins flatteurs.

Ombre et lumière

Ils sont superbement mis en lumière, y compris dans leurs parts d’ombre. A l’image de la société de l’époque qui n’est pas bien reluisante, entre pénuries, trafics et scandales.

Des aventures personnelles qui pour certains deviennent plus collectives. Avec l’essor de la presse écrite, certains se révéleront lanceurs d’alerte.

Et comment ne pas penser à un des personnages secondaires, dont la présence est constante, et que vous adorerez détester. Quel étonnant caractère !

Le Grand Monde est une merveille de roman, à la fois saga familiale et témoin d’un temps passé. Un récit empli de surprises et chargé d’émotions.

Pierre Lemaitre sait se montrer tendre, ironique ou profondément cruel pour raconter ces destins, ces joies et ces fortes douleurs. Une Grande Aventure à vivre le cœur battant !


Yvan Fauth

Date de sortie : 25 janvier 2022

Éditeur : Calmann-Lévy

Genre : Saga familiale

4ème de couverture

La famille PelletierTrois histoires d’amour, un lanceur d’alerte, une adolescente égarée, deux processions, Bouddha et Confucius, un journaliste ambitieux, une mort tragique, le chat Joseph, une épouse impossible, un sale trafic, une actrice incognito, une descente aux enfers, cet imbécile de Doueiri, un accent mystérieux, la postière de Lamberghem, grosse promotion sur le linge de maison, le retour du passé, un parfum d’exotisme, une passion soudaine et irrésistible.
Et quelques meurtres.
Les romans de Pierre Lemaitre ont été récompensés par de nombreux prix  littéraires nationaux et internationaux. Après sa remarquable fresque de l’entre-deux-guerres, il nous propose aujourd’hui une plongée mouvementée et jubilatoire dans les Trente Glorieuses.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

15 réponses

  1. Il me tentait déjà beaucoup mais avec ce que tu en dis , je comprends qu’il ne faut pas que je passe à côté.
    Merci Yvan pour ce joli retour 😊😘

  2. Toi tu sais me parler : histoire familiale romanesque. Comment résister ? Devant un tel enthousiasme communicatif, je sais quoi faire 😉

  3. Moi aussi je l’avais déjà repéré, tu me convaincs encore davantage comme tu sais si bien le faire!

  4. Hier, j’ai entendu Mr Lemaire sur RTL !!
    Convaincue, j’ai hâte de me plonger dans « L, autre monde »!!!!

  5. <3

  6. Ça c’est de la chronique Yvan. Comme les trente, glorieuse. Merci à toi 🙏😘

  7. C’est dans la boite, yapuka trouver un moment pour le lire… l’avantage avec Pierre Lemaitre c’est qu’avant même d’ouvrir son bouquin, on sait que l’on va passer un bon (voire un grand) moment de lecture

  8. Hâte de m’y plonger ! Merci pour ce beau retour !

  9. Dans ma liste d’envies ! 😊 J’ai hâte de le découvrir !

  10. Tu es très convainquant mais, étrangement, j’ai du mal avec la plume de l’auteur !

  11. Ça m’énerve toujours de devoir attendre la parution des tomes suivants. Mais c’est bien tentant

  12. j’ai tout lu jusqu’à ce jour de Pierre Lemaître, et « le grand monde » est à mon sens très très décevant, trop noir, trop de stress, trop d’angoisse, tout n’est que drame, souffrance, pleurs, échecs…..-à fuir, pourtant la plume est de très bonne facture, nul doute ! j’ai hâte de le finir !

Rétroliens

  1. Pierre Lemaitre – Le grand monde | vagabondageautourdesoi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :