Le jour où – Amélie Antoine

Amélie Antoine confronte sa noirceur avec la lumière.

C’est presque inédit, tant sa manière habituelle de raconter des histoires a la double caractéristique d’être au plus près du réel et de plonger dans les profondeurs de l’âme humaine. Elle reste pourtant totalement fidèle à sa manière de faire, d’être, et à ses obsessions.

Grand écart

N’allez pas croire que Le jour où est un roman totalement feelgood. Le panel des émotions est plus large, l’auteure en arrive donc à un vrai exercice d’équilibriste (ou de grand écart). Parce que pour faire jaillir le bon, elle s’appuie sur le mal. Le mal profond, celui qu’on peut ressentir quand on est cabossé par la vie ; chienne de vie qui ne vous donne plus envie de vous y promener.

On le sent, l’écrivaine a puisé encore plus profondément en elle pour raconter les destins de ses deux personnages clés. Chez elle, rien n’est gratuit, c’est ce qui rend ses romans si meurtrissants.

Ne vous attendez donc pas à une balade de santé. Pour parler de positif, Amélie Antoine a écrit certains de ses passages les plus durs humainement. La grande différence en est le recul, narratif et émotionnel. L’alternance passé / présent rend cette histoire aussi douloureuse que touchante.

Vrai

Le bonheur a un prix, injustement plus élevé pour certains que pour d’autres. A chacun de comprendre que la part de bonheur est aussi à chercher et à construire en soi. La résilience n’est pas qu’un concept abstrait.

Amélie Antoine a une patte bien à elle, tout en sensibilité, même lorsqu’elle raconte l’innommable. Elle sait trouver les mots qui touchent.

C’est sans doute la seule auteure qui me laisse à ce point sur le carreau et sans voix au moment d’écrire mes chroniques. La seule pour qui écrire un avis est une épreuve. Ses histoires se vivent, semblent tellement vraies que la notion de fiction en prend un coup.

Il n’y a rien de surprenant en soi dans ce nouveau roman. Les thèmes chers à l’écrivaine sont toujours omni(présents), les relations familiales entre adultes et enfants, le doute… Elle tisse des histoires autour de ces fils parfois ténus et si fragiles.

Sincérité

Chamboulés, personnages comme lecteurs, il ne peut en être autrement si on est sensible.

Hasard ou destin, c’est une autre question lancinante, cette fois-ci. Mais la réponse n’est pas l’essentiel, le plus important est ce que l’on fait des événements. Merci pour la leçon, simple mais salutaire.

Le jour où, point de départ ou d’arrivée de décisions et d’émotions. Le joli roman d’Amélie Antoine en est une illustration, pleine de sincérité et de réalisme. La lumière est à ce prix aussi.

Lien vers mon interview d’Amélie Antoine au sujet de « Le jour où »

Yvan Fauth

Date de sortie : 03 septembre 2020

Éditeur : XO

Genre : roman feelgood noir

4° de couverture

Quand l’amour redonne vie et espoir à des âmes cabossées…

Printemps 2019, un cimetière parisien.
Rebecca a pris l’habitude de venir fleurir des tombes à l’abandon.
Benjamin, lui, vient assister à l’enterrement d’un inconnu.

Quand le hasard les met sur la route l’un de l’autre, le rapprochement se fait avec douceur et prudence, chacun prisonnier de sa propre souffrance.
Les secrets du passé sont parfois lourds à dévoiler, et ceux de Rebecca font osciller Benjamin entre amour fou et inquiétude sourde.

Et comment séduire une femme alors que l’on porte en soi une lourde culpabilité ?
Ces deux écorchés vifs vont pourtant apprendre à s’apprivoiser, à baisser les armes, laissant de côté l’ombre pour la lumière…



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

6 réponses

  1. Amélie me fend le cœur à chaque fois mais j’y reviens toujours ❤️
    Très belle chronique

  2. Tu me donnes des frissons Yvan à te lire. Sans voix je reste. Merci à toi. Cette chronique est magnifique.

  3. Oh, un nouveau d’Amélie Antoine! Je note, merci !
    J’avais adoré « Raisons obscures » !

  4. C’est noté merci

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Le jour où - Amélie Antoine - EmOtionS - Blog littéraire
  2. Amélie Antoine – Le jour où | Sin City

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :