Sélection de sorties littéraires – Mars et avril 2020

Quand le monde ne tourne pas très rond, la pire chose à faire est de se refermer sur soi-même. C’est, au contraire, le moment de se faire du bien et plaisir !

Alors, allez voir votre libraire durant le mois de mars et en avril. Vous n’êtes pas obligé de l’embrasser sur la bouche !

Voici une version actualisée de ma « petite » sélection personnelle des sorties littéraires de mars et avril 2020 (romans noirs, mais pas que !). Une sélection qui ne se veut absolument pas exhaustive.

Une véritable armada ! Et plein de bonheurs de lecture.

Marlène Charine – Tombent les anges (Calmann-Lévy) 04/03

UN ROMAN QUI COMMENCE COMME UN POLAR ET FINIT COMME LE PLUS TERRIBLE DES THRILLERS

Lors d’une intervention de routine à Paris, Cécile Rivère, une jeune gardienne de la paix un brin désabusée, entend une femme appeler au secours dans un appartement pourtant vide. Le lendemain, on apprend que la locataire a été assassinée à des centaines de kilomètres de là. Cécile n’a pas pu l’entendre.
Sauf si…

Mais quand on est flic, on croit au Mal, pas aux fantômes. Moquée et mise au ban de sa brigade, Cécile est recrutée par le capitaine Kermarec, le seul à ne pas la prendre pour une folle, le seul prêt à lui donner une nouvelle chance.

Ensemble, ils vont enquêter sur la mort d’une infirmière de vingt-cinq ans, décrite comme un modèle de gentillesse par ses proches. Mais qui cachait de bien sombres secrets…

Une héroïne décidée au franc-parler déconcertant, un rythme vif, des scènes d’une justesse incroyable. Un polar original que vous ne lâcherez plus dès la première page tournée !

Claire Favan – Les cicatrices (HarperCollins) 04/03

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne  une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni  le chantage au suicide  de Sally ni  les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement  et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité  dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien  à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

Benoît Philippon – Joueuse (Les Arènes) 04/03

Maxine est une de ces femmes à qui rien ne résiste. Elle tombe sous le charme de Zack, joueur de poker professionnel comme elle, mais elle n’en montre rien. Un manipulateur professionnel ne dévoile jamais son jeu. Maxine propose à Zack une alliance contre un concurrent redoutable. Piège ou vengeance… Zack n’en sait rien. Mais comment résister à la tentation du jeu ?
Maxine est une tornade qui défie le monde si masculin des joueurs de poker. Elle est bien décidée à régler ses comptes, coûte que coûte.
Joueuse est une partie de poker virtuose où chacun mise sa vie. Un nouveau livre jubilatoire, teigneux, drôle et renversant, de Benoît Philippon, l’auteur du best-seller Mamie Luger, qui décidément aime les héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux.

Hannelore Cayre – Richesse oblige (Métailié) 05/03

Comment élaguer, sans soulever de soupçons, toutes les branches d’un arbre généalogique pour arriver à un héritage. Un roman noir sarcastique avec des justicières pleines d’humour et de mauvais esprit qu’on n’a pas envie de condamner.

Seo Mi-Ae – Bonne nuit maman (Matin clame) 05/03

Le Silence des agneaux made in Korea

Seonkyeong, criminologue, est sollicitée par un serial-killer qui attend son jugement en prison. Cet homme qui a assassiné une douzaine de femmes veut lui parler, à elle et à personne d’autre. Intelligent, manipulateur, ses motivations restent floues mais tous s’accordent à dire que Seonkyeong devra faire preuve de la plus grande prudence face à ce criminel hors normes.
Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux la fille qu’il a eu d’un précédent mariage. Une petite de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, une petite bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects d’ailleurs…

Bonne nuit maman est le premier opus d’une trilogie consacrée à Ha-young, jeune criminelle qui incarne les bouleversements vécus par la société coréenne.

Louise Candlish – Chez nous (Sonatine) 05/03

Inconnu(e) à cette adresse.

Fiona et Bram Lawson pensaient s’être séparés  » intelligemment « . Ils avaient, en tout cas, trouvé un accord : ils habiteraient à tour de rôle avec leurs enfants dans leur belle demeure de Trinity Avenue, dans le sud de Londres. Mais l’histoire a mal tourné. Très mal tourné.
Un jour d’hiver, en rentrant chez elle, Fiona tombe sur des déménageurs. Tous ses meubles ont disparu, il y a des gens dans sa maison – un couple qu’elle n’a jamais vu lui annonce qu’il en est le nouveau propriétaire. Fiona essaie immédiatement de joindre Bram, mais son numéro est hors service. Et ses enfants, eux aussi, sont introuvables. Cauchemar éveillé ? Cela ne fait que commencer !

Entre Desperate Housewives et Les ApparencesChez nous est un thriller redoutablement addictif, qui tient son lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Xavier-Marie Bonnot – Nefertari Dream (Belfond) 05/03

La grande reine Nerfetari, il y a 3 300 ans, aurait-elle pu imaginer les femmes de son pays voilées, excisées, citoyennes de deuxième classe ?

Rodolphe Cordier, archéologue, vit non loin de Nefertari Dream, un bazar à touristes sur la rive ouest du Nil qui vend de l’antique en toc et du faux rêve. L’Égypte de Rodolphe n’est pas celle des boutiquiers, mais de la civilisation millénaire à laquelle il a consacré ses recherches. Tout à sa passion, il évite de regarder en face le pays pauvre qui l’entoure, ce peuple qui marchande son patrimoine et plie sous une dictature féroce et la barbarie du terrorisme… jusqu’au jour où sa route croise celle de Noah, jeune archéologue égyptienne née à deux pas de la tombe de la grande reine Néfertari. Au même moment, le printemps égyptien enflamme la place Al-Tahrir, au Caire. Noah, la rebelle, y retrouve Amina, son amie d’enfance devenue médecin et militante islamiste. Tandis que le peuple se soulève et renverse un tyran, Rodolphe découvre ce qu’il n’attendait plus dans une falaise de la vallée des Reines. Mais la révolution menace de tout balayer, Amina est arrêtée et Noah, gravement blessée…

Récompensé par le prix du Roman historique des rendez-vous de Blois 2019 pour Le Tombeau d’Apollinaire, Xavier-Marie Bonnot, avec toute la poésie et la puissance de son écriture, signe un grand roman sur l’Égypte.

Xavier-Marie Bonnot –La voix du loup (Belfond) 05/03

Romano Valdez, jeune violoniste à l’opéra, est retrouvé mort dans la boue d’un chantier du centre-ville de Marseille. Décapité. Pour le commandant De Palma, alias le Baron, cet acte odieux va au-delà du simple homicide. Car le mode opératoire est exactement le même que dans l’affaire Laurence Monello, une jeune fille décapitée… vingt-cinq ans plus tôt. De Palma avait arrêté un homme, Sylvain Moretti, surnommé  » l’Éboueur « . Moretti avait été jugé, condamné à mort et guillotiné dans la cour de la prison des Baumettes. Exécution à laquelle le Baron avait assisté. Cette affaire aurait fini dans les oubliettes de la chronique judiciaire si un livre à succès n’avait pas disculpé l’Éboueur quelques années plus tard. Le Baron aurait-il envoyé un innocent à la mort ?

Rob Hart – MotherCloud (Belfond) 05/03

Effrayant hommage à Ray Bradbury, Margaret Atwood ou George Orwell, MotherCloud nous entraîne dans un monde où le Big Business aurait supplanté Big Brother, un monde d’une perversion totale, pas si éloigné du nôtre.

Ex-petit patron désormais ruiné, Paxton n’aurait jamais pensé devoir intégrer une unité MotherCloud, cette superstructure de l’e-commerce qui a dévoré la moitié de l’économie mondiale. Pourtant, dans une société n’ayant plus rien à offrir, comment peut refuser un job qui propose non seulement un salaire, mais aussi un toit et à manger ?

La jeune Zinnia non plus n’aurait jamais pensé rejoindre MotherCloud, mais sa mission est tout autre : une révolution est en marche dont elle est le bras armé. Devenir salariée n’est qu’un premier pas pour infiltrer le système, en percer les secrets. Le détruire.

Dans cet univers où tout est calculé, paramétré, surveillé, où l’humain disparaît au profit de la rentabilité, où l’individu n’est qu’un algorithme, Zinnia et Paxton réalisent bientôt qu’il est impossible de dévier. À moins d’être prêt à se sacrifier ?

Car derrière sa façade d’entreprise idéale, MotherCloud est une machine à broyer, impitoyable à l’égard de ceux qui oseraient se rebeller.

Sandrine Destombes – Madame B (Hugo) 05/03

Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages
et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes
et délits.

Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau-père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme  » assurance-vie « , elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.

En menant l’enquête sur le maître chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré
les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

Paul Colize – Toute la violence des hommes (Hervé Chopin) 05/03

L’histoire de Nikola Stankovic et celle de tout un pays détruit par la guerre.

Dans la banlieue de Bruxelles, une jeune femme est retrouvée sans vie dans son appartement, criblée de coups de couteau. Tout accuse Nikola Stankovic, dernière personne que la victime
a appelée avant sa mort. Il apparaît sur les caméras de surveillance juste après le meurtre, la police retrouve ses vêtements maculés de sang et découvre des croquis de la scène de crime dans son atelier d’artiste. Malgré ses airs d’enfant perdu, Niko est un graffeur de génie, que l’on surnomme
le Funambule et qui émaille les rues de Bruxelles de fresques ultra-violentes.
Muré dans le silence, le jeune homme nie tout en bloc et ne répète plus qu’une seule phrase :
c’est pas moi.

Si la force de Niko réside dans son mystère, les personnages clés de ce roman sont incarnés par Philippe Larivière, l’avocat de Nikola et Pauline Derval, la directrice de l’Établissement de défense sociale, qui va garder le jeune homme en observation pour quelques semaines. Ces deux professionnels rompus à l’exercice ont beau voir que tout accuse Niko, aucun des deux ne peut y croire. Ils vont devoir suivre leur instinct et laisser venir l’histoire. La vraie, celle de Niko et celle de tout un pays détruit par la guerre.

Barbara Abel – Et les vivants autour (Belfond) 05/03

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.

Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

Après Je sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.

Sebastian Fitzek – Siège 7A (L’Archipel) 05/03

Pour sauver sa fille, un psychiatre doit provoquer le crash de l’avion à bord duquel il a pris place. Le douzième suspense de Sebastian Fitzek, numéro 1 du thriller en Allemagne.

IL EXISTE UNE ARME LÉTALE QUE CHACUN PEUT EMBARQUER SANS ENCOMBRE À BORD D’UN AVION.
AUCUN CONTRÔLE AU MONDE NE PEUT LA DÉTECTER…

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin
de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra…

Franck Bouysse – Orphelines (Moissons noires) 10/03

Une ambiance sombre et pesante s’est installée dans la ville.​

Un criminel tapi dans l’ombre observe et s’amuse avec deux flics qui le poursuivent. Crime après crime, Bélony et Dalençon voient ce meurtrier leur glisser entre les doigts.

La noirceur de son âme ne fait aucun doute depuis qu’un corps de femme massacré a été découvert…

Michaël Mention – De mort lente (Stéphane Marsan) 11/03

« Nous sommes en guerre. Il en va de notre évolution, de l’avenir de l’humanité. Ils noyautent la Commission, alors nous noyautons l’industrie. Tous les coups sont permis. »

Marie, Nabil et leur fils étaient heureux.

Philippe était un éminent scientifique.

Franck était journaliste au Monde.

Désormais, ils sont victimes du puissant lobby de l’industrie chimique. Leur erreur : s’être interrogés sur les perturbateurs endocriniens, ces substances présentes dans notre alimentation et les objets de notre quotidien, responsables de pathologies telles que l’infertilité, le diabète ou encore le cancer. 

Marie et les autres exigeaient des réponses, ils subissent une riposte d’une violence sans précédent. Rien ne leur sera épargné. Une guerre sans pitié, de Paris à Bruxelles, de la Bourse à la Commission européenne, où s’affrontent santé publique et intérêts privés, notre avenir et leurs profits.

Hervé Commère – Regarde (Fleuve) 12/03

Jadis, Mylène a aimé un homme. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Jusqu’au braquage raté d’une bijouterie en Espagne, au cours duquel les deux amoureux se sont fait prendre. Mylène n’a jamais revu Paco : il s’est fait poignarder dans sa cellule un soir.
Aujourd’hui, Mylène est libre. Elle travaille dans un dépôt-vente en banlieue parisienne, et vit dans une chambre de bonne. Parfois, le temps d’un week-end, elle loue un appartement quelque part, et s’imagine une autre vie. Celle qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas commis les mêmes erreurs. Elle rêve.
Ce week-end pourtant, Mylène ne rêve pas : dans la roulotte qu’elle a louée, tout la ramène à Paco. Les meubles, les objets, il y a même une photo de lui au mur. Cela semble inconcevable, mais on dirait qu’elle est chez lui.

Antoine Renand – Fermer les yeux (La bête noire) 12/03

Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.

2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

Sébastien Gendron – Fin de siècle (Série noire) 12/03

Une femme est sauvagement assassinée dans sa villa de Cap-Martin. Ses voisins n’ont rien entendu. Pour Armel Kœstler, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase clos et luxueux où son mari et elle s’étiolent. Il faut fuir à tout prix.
Mais c’est oublier les mégalodons, ces requins géants revenus de façon inexplicable du fond des âges. Personne ne s’aventure plus sur l’eau. Seule la Méditerranée est protégée par deux herses et les ultra-riches sont concentrés là, entre Gibraltar et Port-Saïd. Sauf que voilà ! L’entreprise publique qui gérait ces grilles a été vendue à un fonds de pension canadien qui en a négligé l’entretien. La grille de Gibraltar vient de céder et personne ne le sait encore.
Conte noir et délirant, Fin de siècle se rit de notre ultra-moderne solitude, de l’absurdité des systèmes économiques et se réjouit d’une nature hostile reprenant violemment ses droits. L’humour noir de Sébastien Gendron, « le Mozart du genre » selon Le Figaro, fait mouche !

Olivier Bal – L’affaire Clara Miller (XO) 12/03

Son cadavre est remonté, comme celui d’autres femmes, à la surface de l’eau. Six au total… Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte  un nom : le lac aux suicidées.

Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l’affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.

Un homme l’intrigue : Mike Stilth, l’immense rock star retranchée à quelques kilomètres de là, à Lost Lakes, dans un manoir transformé en forteresse.

L’artiste y vit entouré d’une poignée de fidèles, dont Joan Harlow, redoutable attachée de presse qui veille sur son intimité et se bat comme une lionne dès que l’empire Stilth est attaqué.

Mais Paul, lui, a tout son temps. Dans sa vieille Ford déglinguée, il tourne inlassablement autour du domaine. Avec cette question : et si, du manoir, la route menait directement au lac ?

Dans un roman choral vertigineux, Olivier Bal déroule le tapis rouge sang de la célébrité.
Jusqu’à l’incroyable vérité.

Grégoire Hervier – Dark was the Night (Au diable vauvert – poche) 12/03

Nick Gardel – Sans queue ni tête (Friends only) 13/03

Quand les intempéries font remonter à la surface un cadavre, c’est toujours des soucis pour la police.
S’il est décapité, ça ne facilite pas les choses. Alors, si en plus il n’est pas identifié du bon sexe, là, c’est carrément le désastre !
Deux flics, aux antipodes de l’enquêteur habituel, vont tenter de démêler cette affaire qui va se révéler plus surprenante et dangereuse qu’il n’y paraît.

Jean-Luc d’Ascianno – Tamanoir (Aux forges de Vulcain) 13/03

Dans le cimetière du Père Lachaise, au petit matin, trois meurtres. Non : deux. Car une des victimes se relève, prend son chat sous le bras et s’enfuit. Quand il apprend ces meurtres dans le journal, Nathanaël Tamanoir, un privé anarchiste et volontiers querelleur, se dit qu’il faut qu’il fouine. Il va fouiner, mais à sa manière. En créant le maximum de chaos possible.

Sonja Delzongle – L’homme de la plaine du nord (Denoël) 18/03

Aurélie Wellenstein – Yardam (Scrineo) 19/03

À Yardam, la folie est sexuellement transmissible.

La population est piégée par la quarantaine dans l’espoir d’endiguer l’épidémie.

Porteur du virus, Kazan se débat avec ses démons au point qu’il ne sait plus s’il les aime ou s’il les hait.

Le salut viendra-t-il de ce couple de médecins étrangers venus s’enfermer volontairement dans la cité pour trouver un remède au terrible mal qui s’étend entre ses murs ?

Vincent Hauuy – ±survivre (Hugo) 19/03

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission.
Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant.
Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre.
Dès la première épreuve, le compte à rebours commence.
Pour les candidats.
Pour Florian Starck.
Et pour nous tous.

Nicolas Koch – Ghosts of L.A. (De Saxus) 19/03

Personne n’échappe à son passé.
Personne n’échappe à ses erreurs.
Ellie Parker était pourtant persuadé du contraire.
.
Dans un Los Angeles tentaculaire, où se côtoient deux facettes opposées de l’humanité, le meurtre d’une brave dame sans histoire ouvre une boîte de Pandore. L’agent du FBI Ellie Parker, froid, cynique, méticuleux, se retrouve pris dans une toile aussi vaste que la Cité des Anges, étirant ses fils jusqu’à un passé ignoré.
Une toile dans laquelle les êtres sont broyés ; Blair Anderson la journaliste qui enquête sur une disparition, Clara Harding la comédienne compagne d’Ellie, Walter Cobb le flic…
Au-dessus d’eux plane une question dérangeante : qui est véritablement Ellie Parker, désormais traqué par ses propres fantômes ?

Linwood Barclay – Champ de tir (Belfond) 19/03

Des crimes impunis et c’est toute la ville de Promise Falls qui s’embrase. Jusqu’où les habitants de cette paisible cité sont-ils prêts à aller pour venger leurs morts ? Après la trilogie consacrée à cette bourgade américaine, Linwood Barclay livre ici un spin-off grinçant et addictif, sur les personnages (pas si) charmants qui peuplent nos petites villes (pas si) tranquilles.

Joël Dicker – L’énigme de la chambre 622 (De Fallois) 25/03

Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.
Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire.
Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier?
 
Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça

David Joy – Ce lien entre nous (Sonatine) 26/03

Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du défunt, connu pour sa violence et sa cruauté, a vite fait de remonter la piste jusqu’à lui. Un face à face impitoyable s’engage alors.

Avec Ce lien entre nous, David Joy esquisse un nouveau portrait noir des Appalaches. Quelle rédemption pour ces régions violentes et magnifiques, réduites au désespoir ? Seul un grand écrivain est capable de nous donner une réponse.

Sara Lövestam – Là où se trouve le cœur (La bête noire) 26/03

 » Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. « 

Une chambre en colocation, un permis de résidence et un job dans une bibliothèque : les années de galère de Kouplan sont définitivement derrière lui ! Toutefois, il y a une chose qu’il ne parvient pas à se sortir de la tête : qu’est-il arrivé à son frère, arrêté en Iran il y a huit ans ? En se lançant à sa recherche, il croise la route de neuf immigrés illégaux qui, comme lui auparavant, font la plonge ou le ménage pour quelques couronnes de l’heure. L’un des leurs est mort, mais personne ne peut dénoncer les coupables à la police, de peur d’être expulsé…

Kouplan va alors devoir faire face à ses anciens démons pour aider ceux qui n’ont personne vers qui se tourner.

Pierre Bordage – Métro Paris 2033 – Tome 1 : Rive gauche (L’Atalante) 26/03

En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.

À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu’irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit.

Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancœurs plus tenaces, les haines plus exacerbées. Une œuvre sombre et baroque, en trois volumes : Rive GaucheRive DroiteCité.

Dominique Faget – Hier est pour demain (BOD) 28/03

De retour d’un voyage en Égypte où elle a rompu avec Iban, Iscia ne cesse d’être hantée par d’horribles cauchemars.
Ce même été, à New York, elle rencontre Owen, un brillant avocat travaillant dans le World Trade Center.
Mais leur idylle naissante est menacée par l’arrivée d’Iban totalement incontrôlable, alors qu’un événement tragique menace…
Nous sommes à la veille du 11 septembre 2001…

Et si on pouvait retourner dans le passé pour changer le cours de l’histoire ?

Un papyrus énigmatique, un serial killer dément, une puissante confrérie, un mystérieux collier antique, une femme étrange, une quête surprenante séparée par plusieurs millénaires…
Voilà le nouveau roman de Dominique Faget qui revisite le mythe d’Isis et d’Osiris à notre époque !

Cécile Cabanac – Requiem pour un diamant (Fleuve) 02/04

Après avoir arrêté un violeur en série, Sevran est appelée sur une scène de crime peu ordinaire. Et c’est sur cette nouvelle enquête que la commandant de la DRPJ de Versailles va retrouver son collègue et ami, Pierre Biolet, qui a récemment quitté le SRPJ de Clermont-Ferrand pour la rejoindre dans cette partie cossue de la région parisienne.
Ensemble, ils examinent les lieux, et notamment le cadavre de Victor Bardier, bijoutier dans le faubourg Saint-Honoré à Paris. Son corps, découvert baignant dans son sang par sa femme de ménage, est lacéré de plaies profondes. Et l’épouse de la victime est introuvable…

Hervé Jourdain – Terminal 4 (Fleuve) 02/04

Quand un corps carbonisé est retrouvé dans une voiture aux abords de l’aéroport Charles de Gaulle, Zoé et Lola sont loin d’imaginer jusqu’où va les mener leur enquête. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés aux abords des pistes pour lutter contre le projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, tels sont les enjeux auxquels elles vont être confrontées.

Bernard Minier – La vallée (XO) 02/04

Un appel au milieu de la nuit.
Une vallée coupée du monde.
Une nouvelle enquête de Martin Servaz.

Mo Malo – Nuuk (La Martinière) 02/04

Valerio Varesi – Or, encens et poussière (Agullo) 02/04

 » Il était là, confronté à son propre Minotaure, enveloppé dans un brouillard aux teintes improbables de fête foraine. « 

Parme, la nuit, le brouillard. Un carambolage monstrueux se produit sur l’autoroute : une centaine de voitures ratatinées, des camions en feu, une bétaillère renversée. Des dizaines de vaches et de taureaux errent sur la route, blessés et désorientés. Et des gitans auraient été aperçus, profitant de la confusion pour piller les véhicules accidentés. Le commissaire Soneri est le seul flic de Parme qui connaît assez bien la basse plaine du Pô pour ne pas se perdre dans le brouillard : c’est lui qu’on envoie sur place. Mais au lieu de petits voleurs opportunistes, c’est un meurtre qu’il découvre : dans le chaos, le corps carbonisé d’une jeune femme est retrouvé au bord de la route. Sa mort n’a aucun lien apparent avec le carnage.
La victime est une certaine Nina Iliescu, immigrante roumaine dont la vie en Italie n’a laissé que peu de traces – à part une longue liste d’amants de la haute société parmesane. Agneau sacrificiel ou tentatrice diabolique, même dans la mort la jeune femme à la beauté énigmatique exerce son pouvoir de fascination sur Soneri. Et lui réserve quelques surprises…

B.A. Paris – Dilemme (Hugo) 02/04

S’il parle, il la détruit.S’il se tait, il se détruit.Et vous, que feriez-vous ?

R.J. Ellory – Le jour où Kennedy n’est pas mort (Sonatine) 02/04

La vérité est plus forte que tout.

C’est l’une des histoires les plus connues au monde – et l’une des plus obscures. Le 22 novembre 1963, le cortège présidentiel de John F. Kennedy traverse Dealey Plaza. Lui et son épouse Jackie saluent la foule, quand soudain…
Quand soudain, rien : le président ne mourra pas ce jour-là.
En revanche, peu après, Mitch Newman, photojournaliste installé à Washington, apprend une très mauvaise nouvelle. La mère de Jean, son ex-fiancée, lui annonce que celle-ci a mis fin à ses jours.
Le souvenir de cet amour chevillé au corps, Mitch tente de comprendre ce qui s’est passé. Il découvre alors que Jean enquêtait sur la famille Kennedy. Peu à peu, le photographe va s’avancer dans un monde aussi dangereux que sophistiqué : le cœur sombre de la politique américaine.

Sexe et manipulations, mensonges et assassinats… Dans cette histoire alternative où l’on retrouve le clan Kennedy au complet ainsi qu’un certain Lee Harvey Oswald, JFK semble avoir échappé à son destin. Pour combien de temps ?

Tade Thompson – La survie de Molly Southbourne (Le Bélial’) 09/04

C.A. Fletcher – Un gars et son chien à la fin du monde (J’ai lu) 15/04

Erin Morgenstern – la mer sans étoiles (Sonatine) 23/04

 » Aucune histoire ne s’achève jamais vraiment tant qu’elle continue à être racontée. « 

Dans la bibliothèque de son université, Zachary Ezra Rawlins trouve un livre mystérieux, sans titre ni auteur. Découvrant avec stupéfaction qu’une scène de son enfance y est décrite, il décide d’en savoir davantage. C’est le début d’une quête qui le mènera à un étrange labyrinthe souterrain, sur les rives de la mer sans Étoiles. Un monde merveilleux fait de tunnels tortueux, de cités perdues et d’histoires à préserver, quel qu’en soit le prix…

Guillaume Musso – La vie est un roman (Calmann-Lévy) 28/04

Patrick Bauwen – L’heure du diable (Albin Michel) 29/04

Viveca Sten – Au nom de la vérité (Albin Michel) 29/04



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

41 réponses

  1. Intéressante sélection d’un tentateur 😉

  2. Très belle sélection Yvan. Pour ma part, j’achèterais le David Joy et le R.J. Ellory, deux de mes auteurs préférés. On est gâté 😉

  3. Je suis désespérée mais ravie ! Les economies devront attendre …

  4. Philippon, Abel, Minier, Joy, Ellory, je suis sur les rangs! 😉
    En plus, je peux ajouter Michael Connelly et George Pelecanos, autant dire que les mois vont être remplis!
    Merci pour cette sélection!

  5. Help c’est la cata!!!! de bonheur !

  6. Les bras m’en tombent ! Trop, c’est trop , l’hyperchoix génère une absence de choix , donc………..je laisse tomber. J’ai un an d’attente dans ma pal !

  7. Ah
    Tout ça
    Huuuum
    J ai hâte
    Merci yvan

  8. Waouh quelle sélection trop de livres c’est impressionnant ! Pour ma part j’en ai noté 9: Renand, Destombes, Favan Bal, Hauuy, Cabanac, Minier, Koch et Commère.

  9. Pfffff. On va faire comment là, vais aller braquer une librairie, je dirai que tu es le commanditaire. Et toc. 😉😊

  10. Bip-Bip! plein de tentations en vue !!!
    au moins Ellory, Fitzek, Minier, Bordage, peut-être Commère…
    J’ai Madame B qui m’attend dans ma PAL déjà
    je n’essaie même plus de résister à la tentation il va me falloir plusieurs vies 🙂

  11. Pourquoi tu fais ça ????? C’est tellement jouissif…. Abel, Favan, Commère, Fitzek, Bauwen…. Sont mes chouchous ❤️❤️❤️❤️❤️❤️
    Tu me mets dans une si très compliquée 😭😭😭.
    Je vais devoir faire un casse, 🤣🤣🤣🤣

  12. La vache!!! Sacrée sélection… je vais devoir faire des choix…. aïe aïe aïe 😅

  13. Il y a vraiment énormément de tentations !!!

  14. Et voilà une liste qui donne le vertige! Au début, je me suis dit « non, ça va, je vois trop rien, je suis raisonnable… » mhhhhh
    Et puis, voilà d’un coup, tu les vois les nouvelles couv’ de tous les chouchous, et là tu sais que ça va être un carnage…Bref…Je vais sûrement me ruiner pendant les prochains mois….

  15. Grumbl, encore des tentations !! Sinon, attention, le titre du dernier Ellory, cest « Le jour où Kennedy n’est pas mort » !!! Il y a une négation et toi, tu l’oublies…. Heureusement que je te surveille, tu sais ! 😆

  16. Merci pour tous ces conseils, ça m’aide beaucoup ! Rien de mieux qu’un bon bouquin pour des après-midis farniente à la plage ! Si vous voulez en savoir plus, je sais qu’Ô Magazine a aussi fait une super sélection, allez voir : https://omagazine.fr/notre-selection-de-livres-pour-cet-ete/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :