Hellfest, le festival raconté par les groupes – Cédric Sire et Isabelle Marcelly

Le Hellfest est devenu, en l’espace de moins de 15 ans, l’un des plus gros festivals de musique consacré au metal. On est loin aujourd’hui de l’ambiance champêtre de 2006 et de la première édition. Clisson, à côté de Nantes, est devenu le centre du monde metal la deuxième quinzaine de juin. Au point d’afficher complet avant même la divulgation des groupes présents ! 180 000 personnes en 2019.

Les groupes à l’affiche 2019 et quelques photos de l’ambiance de cette année :

Cédric Sire a sorti son premier livre en 2005, il a donc démarré presque en même temps que le festival. Il est depuis devenu un écrivain incontournable en matière de thrillers. Et il n’a jamais caché son amour pour ce genre musical. Même si on est loin de ses productions écrites habituelles, ce n’est qu’une demi-surprise de le retrouver à la tête de ce magnifique projet, aux côtés d’Isabelle Marcelly éminente journaliste musicale.

Pour mettre en avant toute la démesure de ce festival hors normes, il fallait un livre du même acabit. 300 pages, beau papier, près de 2,5 kg. Et un format à l’avenant (voir la photo du dernier roman de Cédric Sire, qui était déjà un gros morceau, placé à coté).

L’idée de base est excellente : parler de l’événement, à travers les mots des musiciens. 100 interviews magnifiquement mises en valeur par de superbes photos.

Le sommaire :

Et un travail monstrueux réalisé par les deux auteurs. Pour retranscrire, choisir, compiler, classer les mots et photos des groupes et donner une vraie cohérence au livre.

Le résultat est extraordinaire et en met plein la vue. Un indispensable pour tous les amateurs de bonne musique, à offrir ou à s’offrir (ça vaut mille fois les 34,95 €).

C’est Tobias Forge, leader du groupe Ghost, qui le préface à visage découvert.

Il y en a pour tous les goûts en matière de metal (et même de rock tout court). Du plus mélodique au plus extrême, du plus rock’n’roll au plus trash, du plus connu au plus pointu.

Et c’est passionnant à lire, pour suivre l’évolution du festival dans le temps, à coups d’anecdotes savoureuses (ah, cette mémorable et apocalyptique édition 2007, où les éléments se sont déchaînés sur les festivaliers et les musiciens…).

Depuis, l’événement a pris une dimension démentielle, au point de faire dire à Jordan Rudess, claviériste de Dream Theater, qu’on devrait l’appeler Heavenfest tellement la qualité d’accueil est devenue exemplaire.

C’est un bouquin à lire selon son envie, à la suite ou en picorant. Pour ma part, je me suis immédiatement jeté sur mes groupes préférés, avec des échanges vraiment captivants. Apocalyptica, Pain Of Salvation, Dream Theater, Avantasia, Nightwish, Helloween, Myles Kennedy, Epica, Paradise Lost, Orphaned Land. Au-delà de mes goûts personnels, tout est à lire, même quand on ne connaît pas les groupes. Chaque mot donne un éclairage différent à ce festival.

Un ouvrage magnifique et un boulot diablement réussi. Fascinant et ludique.

Yvan Fauth

Date de sortie : 24 octobre 2019

Éditeur : Gründ



Catégories :Littérature, Musique

Tags:, , , ,

8 réponses

  1. Franchement si un jour je dois revenir sur les terres de la lointaine Métropole, il faut impérativement que ce soit pendant le Hellfest. C’est le seul festival musical qui m’attire vraiment.

  2. J’ai hâte de me procurer cet ouvrage, histoire de patienter avant l’édition de 2020. Je l’ai feuilleté en librairie et l’ouvrage est magnifique 😍

  3. Déjà tentée de base, je vois sur la photo « Salsh featuring Myles Kennedy and the Conspirators » ?
    Bon, sorry, faut que j’y aille, j’ai un achat compulsif à faire !!

  4. Voilà, enfin acheté, et directement aux auteurs en plus ! Il est aussi superbe que tu le décrivait !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :