Catalogue 2019 des éditions Sonatine – Le programme

Les romans publiés par les Editions Sonatine font chaque année partie de mes lectures les plus épatantes.

Voici le programme de ce qui nous attend pour l’année 2019. Entre grands noms et nouvelles découvertes, un programme plus dense que l’an dernier (22 publications annoncées contre 19 en 2018).

Selon les mots de l’éditeur, ce catalogue 2019 a été construit « avec un peu moins de thrillers psychologiques, un peu plus de récits littéraires, de nouveaux territoires et bien sûr, de nouveaux auteurs ! ».

JANVIER

MICHAEL FARRIS SMITH – Le pays des oubliés

Troisième roman de l’auteur traduit en français après les formidables Une pluie sans fin chez Super 8 Éditions en 2015 et Nulle part sur la terre chez Sonatine en 2017.

Présenté par l’éditeur comme la voix des exclus, des survivants, des combattants de l’Amérique rurale. Les mots sont bien trouvés.

ALEXANDRIA MARZANO-LESNEVICH – L’empreinte

Dans la lignée de séries documentaires comme Making a murderer. Intéressant mélange de genres.

FEVRIER

DANYA KUKAFKA – Dans la neige

Premier roman d’une jeune auteure de 25 ans qui dépeint une petite communauté provinciale américaine.

Paula Hawkins en parle comme d’un roman exceptionnel, de la première phrase à la conclusion inattendue.

TONY CAVANAUGH – Requiem

Troisième roman en français qui met en scène le personnage vraiment marquant d’un ex-flic. Après l’excellent L’affaire Isobel Vine et le formidable La promesse. J’en attend énormément, tant j’ai aimé les deux premiers !

MARS

JOHN WAINWRIGHT – Une confession

Sonatine a toujours aimé sortir des limbes des romans restés inédits, souvent avec bonheur. Ce roman date de 1984. Wainwright est l’auteur du roman que Claude Miller et Michel Audiard ont adapté au cinéma avec Garde à vue.

Georges Simenon en a parlait comme d’un roman inoubliable.

ANTHONY NEIL SMITH – Lune noire

Du noir à l’américaine dans la lignée de Jim Thomson ou James Crumley.

Premier tome d’une série (deux épisodes prévus en 2019).       

AVRIL

NIKLAS NATT OCH DAG – 1793

Selon l’éditeur, cet univers évoque ceux de Tim Willocks. Entre roman historique et thriller.

En tête des ventes en Suède à sa sortie, traduit dans 30 pays.

JACQUES EXPERT – Le jour de ma mort

Le nouveau thriller du frenchy du catalogue Sonatine. Ce sixième roman chez l’éditeur est attendu de pied ferme par tous les amateurs du genre et les fans de l’auteur (sont je suis !)

MAI

STUART TURTON – Les sept morts d’Evelyn Hardcastle

Une roman qui s’annonce totalement inclassable (et donc potentiellement jouissif). Un labyrinthe de plus 500 pages, mélange d’une enquête so british et de fantaisie, puisque le personnage principal est condamné à revivre sans cesse la même journée tant qu’il n’a pas découvert le meurtrier.

R.J. ELLORY – le chant de l’assassin

Le retour du King of roman noir, avec un roman qui est présenté comme évoquant par bien des aspects Seul le silence, un de ses plus humains et un de ses plus noirs.

Il s’agit du roman Mockingbird Songs, sorti en 2015 en anglais.

JUIN

ZHOU HAOHUI – Avis de décès

Premier tome d’une trilogie consacrée à la police de Chengdu, une ambiance à la Seven. 1,5 millions d’exemplaires vendus en Chine.

HARRY CREWS – Le karaté est un état d’esprit

Troisième roman inédit publié par Sonatine, sorti initialement en 1971. Un nouveau roman déjanté de l’auteur disparu en 2012.

AOÛT

ANONYME – Que le diable l’emporte

Un embryon de résumé très mystérieux, qui laisse planer le doute sur ce qu’on retrouvera dans ce nouveau roman; par l’auteur mystère des aventures du Bourbon Kid.

« Le bourbon Kid est mort. Que le diable l’emporte ! On lui souhaite bon courage ».

NICOLÀS GIACOBONE – Carnets clandestins

Premier roman du scénariste argentin de Birdman, qui lui a valu un oscar.

Une satire du milieu du cinéma.

TESS SHARPE – Parfois, je regarde le ciel

Avec une héroïne encensée par David Joy. A suivre, donc.

SEPTEMBRE

ROBERT GODDARD – L’héritage Davenall

Une des auteurs fétiches de Sonatine, le huitième roman publié par l‘éditeur.

ANTHONY NEIL SMITH – Bête noire

La suite de Lune noire, sorti en mars de la même année.

GRAEME MACRAE BURNET – L’accident de l’A35

Troisième roman chez Sonatine de cet étonnant écrivain écossais. Comme son excellent précédent roman, La disparition d’Adèle Bedeau, cette histoire se déroule à… Saint Louis, petite ville alsacienne !

De quoi retrouver avec bonheur une nouvelle ambiance à la Simenon.

OCTOBRE

DAVID JOY – Ce lien entre nous

C’est l’année des troisièmes romans chez Sonatine. L’écrivain est vite devenu un incontournable du catalogue, avec sa manière personnelle et noire de nous emmener dans l’Amérique profonde.

M.T. EDVARDSSON – Une famille presque normale

Thriller suédois à trois voix.

CHARLES PLYMELL – Le dernier des mocassins

Récit publié en 1971, l’auteur raconte sa vie dans les sixties, de manière haute en couleur.

NOVEMBRE

PAUL CLEAVE – Cauchemar

Le nouveau thriller d’un des maîtres absolus du genre ! (et quand je dis nouveau, il sera a peine sorti en version originale). De quoi terminer l’année en beauté.

Une année avec Ellory et Cleave est une année obligatoirement réussie ;-).

J.L. BUTLER – Rien que pour moi

Thriller à l’anglaise, entre amour fou et obsession.

A croire que Sonatine aime bien partir à la recherche d’auteurs aux noms difficiles à écrire et à prononcer ;-). un programme sacrément alléchant, en tout cas !

Vous pouvez feuilleter l’intégralité du catalogue 2019, avec toutes les couvertures et les résumés, en suivant ce lien



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , ,

18 réponses

  1. Ohhhh, j’attends avec impatience les nouveaux romans de Farris Smith et Expert ! 😀

  2. De belles heures en perspective ! Merci (ou pas) Yvan… 😉

  3. Je l’ai feuilleté sur le cul du bouc, c’est la cata ! JE VEUX TOUT !!! ou presque…

  4. 2019 s’annonce sous les meilleurs hospices 🙌🏻🎉🎉

  5. Alléchant… je te rejoins totalement! Ça commence bien avec le Farris Smith!!

  6. Ça donne plus qu’envie !! je prends note des titres frénétiquement et tu as dû écrire en pensant à un cheval car tu as écrit « mors » au lieu de « morts » dans les « 7 morts d’evelyne… » 😆

  7. PS : putain, « garde à vue » existait en livre avant ??? Un film noir, sombre, un huis clos assez prenant, il ne se passe rien mais il se passe tout durant le face à face Ventura/Serrault !

    — Tango, ça s’écrit comme un tango ? (Guy Marchand tapant à un doigt)
    — Oui. Comment voulez-vous que ça s’écrive ? Comme paso doble ? (Serrult/Martinaud, énervé)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :