Réveille-toi ! – François-Xavier Dillard

François-Xavier Dillard ne construit décidément pas ses intrigues comme le commun des auteurs de thrillers. Vraiment pas.

Jamais dans la facilité

Il faut avoir à la fois un esprit un peu tordu et une exceptionnelle capacité de synthèse pour développer une histoire de cette manière, à travers plusieurs voix et voies. Je dis ça, mais on sait bien que les auteurs de romans noirs sont des gens sains (pas comme leurs lecteurs) ;-).

Oui, il est question de crimes en série. Non, jamais l’écrivain ne tombe dans la facilité pour en parler. Oui, certaines scènes sont difficiles, mais ce sont des briques qui s’intègrent dans une construction dont il est difficile d’imaginer l’étendue.

Mille feuilles

De quoi perturber le sens de l’orientation du lecteur, sans pour autant ne jamais le perdre en route. Comme avec son précédent roman, Ne dis rien à papa, il accumule des couches d’intrigues au point d’inventer le thriller mille feuilles. Une vraie gourmandise, qu’on se demande comment manger, mais qu’on dévore jusqu’à la fin !

Ce n’est pas la seule chose surprenante de ce roman. Plusieurs de ses composantes le tirent à la limite du récit d’anticipation, voire du fantastique, même s’il est présenté de manière contemporaine et réaliste. Un mélange détonnant, risqué, mais que Dillard maîtrise avec talent.

Anxiogène et audacieux

L’écueil à éviter avec une telle construction narrative est qu’on ne s’attache pas aux personnages. Mais l’auteur arrive à les caractériser en quelques lignes et par des dialogues bien sentis, ce qui fait qu’on prend plaisir à les côtoyer (même si on ne sait jamais qui on retrouvera le chapitre suivant).

Avec Réveille-toi !, François-Xavier Dillard sort des histoires de famille (quoi que…). L’ambiance de ce nouveau roman est anxiogène et son élaboration audacieuse. De quoi en faire un thriller atypique et vraiment prenant. L’écrivain imprime sa patte, de plus en plus personnelle, à chaque nouveau roman, sans jamais s’endormir sur ses lauriers.

Sortie : 07 juin 2018

Éditeur : Belfond

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’imaginatif mélange

L’originalité de la construction

L’audace de l’intrigue

4° de couverture

C’est lorsque vous vous réveillerez que le cauchemar va vraiment commencer…

Basile Caplain est un greffé du coeur qui vit reclus, sans travail ni perspective. Sa seule obsession : dormir le moins possible, car ses nuits sont peuplées de cauchemars. Son unique ami, Ali, le gérant d’une station-service, est passionné par les faits divers. Un soir, ce dernier lui parle du meurtre barbare d’une jeune femme. Or, ce crime atroce, c’est exactement le rêve que Basile a fait deux jours plus tôt…

Paul est un paraplégique de dix-huit ans, génie de l’informatique, qui développe pour la police scientifique un programme baptisé Nostradamus – un algorithme révolutionnaire devant permettre de réaliser des portraits-robots hyperréalistes des criminels présumés.

Alors que des meurtres sauvages sont perpétrés à Paris, la police judiciaire met sur le coup son meilleur atout : le Dr Nicolas Flair, psychiatre mentaliste, qui a déjà résolu de nombreuses affaires.

Lorsque les chemins de ces trois protagonistes se croiseront, l’Inconscient, la Science et la Psychiatrie vont devoir collaborer pour essayer d’arrêter le pire des monstres…



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

10 réponses

  1. On a envie d’aller le chercher tout de suite …
    Merci

  2. Fini à l’instant, assez plaisant et original, aurait pu mériter d’être plus dense.

  3. Je l’ai lu également et j’avoue avoir été un peu perdue aujourd’hui, et puis progressivement on prend ses marques !! Je suis entièrement d’accord avec le côté « mille-feuilles » ! La métaphore est bien trouvée et correspond totalement au roman 😉

  4. Encore un auteur que je dois découvrir impérativement.

  5. Mais je suis réveillée ! Ah, tous ces auteurs pâtissiers, cuisiniers, œnologues… on ne lit plus, on mange ! N’oubliez pas de bouger… 😆

  6. Voilà une excellente lecture de vacances…une gourmandise à déguster sur la plage ou à l’ombre sur son balcon 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :