Sauf – Hervé Commère

« C’est une histoire de dingue ! », me suis-je dis, je ne sais combien de fois, durant la lecture du nouveau roman de Hervé Commère, Sauf.

Thriller ou pas thriller ?

L’auteur l’avait déjà démontré par le passé, il confirme à nouveau sa maîtrise exceptionnelle. Sauf, ou le chaînon manquant entre le Commère de l’époque Le deuxième homme et celui de ses deux précédents livres. Un virage, sans en être vraiment un. Une intrigue développée avec une telle virtuosité et avec une si belle humanité, qu’il y a de quoi rester sans voix.

Imaginez une histoire qui n’entre pas habituellement dans les conventions du thriller, mais racontée avec tous les ingrédients qui font les (très) bons thrillers. Chapitres courts, surprises ahurissantes à la fin de presque chacun d’entre eux… Le genre de bouquin impossible à reposer. A chaque page, vous vous dites qu’il est tout bonnement impossible de ne pas poursuivre la lecture, quitte à ne pas manger ni à prendre le temps pour vos besoins physiologiques essentiels.

Palpitant qui s’emballe et les émotions qui affleurent

Ou plutôt si… Je ne sais combien de fois j’ai reposé le livre sur mes genoux, les yeux dans le vague, en murmurant en boucle « c’est un truc de dingue, c’est un truc de dingue… ».

Le récit que nous offre Hervé Commère est à la fois fou et réfléchi dans ses plus infimes détails. Un puzzle aux multiples pièces, ramassé sur 270 pages, qu’il assemble avec maestria devant nos yeux ébahis. En découle un sentiment d’urgence tout du long, les mots de l’écrivain devenant totalement ensorcelants. Quelle imagination ! Quelle singularité ! Quelle incroyable capacité à rendre limpide une intrigue complexe.

Qu’ils sont rares les romans noirs aux rouages aussi parfaitement huilés, à la précision aussi minutieuse, et qui pourtant font autant vibrer le cœur et l’âme. Le palpitant qui s’emballe et les émotions qui affleurent. Des phrases courtes, paradoxalement bourrées d’émotions. Une empathie de tous les instants grâce à une écriture personnelle facilement reconnaissable.

Histoire d’amourS aussi

Sauf n’est pas qu’un roman noir. C’est aussi une histoire d’amourS ; amour beau ou dévoyé ; comme sait si bien en parler cet auteur unique. Un récit qui fait vibrer chaque fibre de votre être ; cœur, tripes, cortex cérébral…

Sauf est un roman qu’on n’oublie pas. J’en ai été remué, j’en ai eu des nœuds dans le ventre, ce qui m’arrive de plus en plus rarement à force de lire autant. Preuve qu’Hervé Commère est un auteur à part.

Ce qu’il vous faut, c’est un Commère. Laissez-vous porter, il imagine le reste.

Lien vers l’interview d’Hervé Commère au sujet de « Sauf »

Sortie : 08 mars 2018

Éditeur : Fleuve noir

Genre : Roman noir / thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Le puzzle, aussi complexe que maîtrisé

L’écriture, empathique

Les personnages, attachants

Le rythme, essoufflant

L’histoire, originale

4° de couverture

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.

Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

57 réponses

  1. J’ai lu chaque Commère deux fois, pré commandé le dernier sur Amazon, je me suis levé ce matin à six heures, jour de sortie du livre, l’ai téléchargé sur ma Kindle et ai commencé la lecture aussitôt, pas manqué… je suis bien en face d’un Commère, cette patte si personnel avec ses personnages si attachants, je sais que demain je l’aurai terminé mais que dans un an j’y retournerai forcément !

    Aimé par 3 personnes

  2. Hé bien là, vous le vendez bien ! Je note !

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis impatiente de le lire car il me tente beaucoup !! Non, non !! Il ne sort pas le 8 mars.. Ils sort le 6 avril ! 😂😂 Non, Yvan, je ne suis pas folle, j’essaye juste de me convaincre qu’il faut que j attendre QDP ! Merci ! Bonne journée ! 😘

    Aimé par 1 personne

  4. Alors là Yvan, tu me mets l’eau à la bouche!!! Merci 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Il me tarde de le découvrir, j’adore cet auteur ! Bonne journée… 😉🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Eh bien quel enthousiasme ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Moi aussi je veux le lire !

    J'aime

  8. Jamais lu cet auteur mais j’ai hésité en le voyant sur le catalogue de Fleuve… mais ton article me convainc totalement !!

    Aimé par 1 personne

  9. Le mois de mars est chargé au niveau des sorties… plein de titres qui me font de l’oeil, il va falloir faire des choix. D’ores et déjà le double King (Stephen et Owen) est dans mes priorités absolues !

    Je me l’étais noté, je guette, je veille, je scrute…

    Aimé par 2 personnes

  10. J’aime beaucoup cet auteur et j’ai l’impression que ce roman est terrible… J’achète!

    Aimé par 1 personne

  11. J’avais adoré « Ce qu’il nous faut c’est un mort » l’année passée. J’ai rencontré l’auteur qui est très simple et sympathique. Vu ton enthousiasme, je vais devoir lire « SAUF » ! 😉

    Aimé par 1 personne

  12. Je sais combien tu aimes cet auteur..;) Et je me dis, comment vais je faire pour résister? J’ai pas encore trouvé, étant donné que tu sais être très convaincant….Soyons Sauf avec nos Pal qui nous submergent…

    Aimé par 2 personnes

  13. En attendant je viens d’acheter « Ce qu’il nous faut c’est un mort », que je n’avais pas encore lu. Ton enthousiasme m’a convaincue. Je prendrai sans doute celui ci aux quais du polar. 🙂

    Aimé par 1 personne

  14. J’avais déjà adoré ton avis sur « sur qu’il nous faut c’est un mot », que j’ai mais pas encore lu 😦 Tu as encore réussi à me convaincre 😉 Ma PAL ne te remercie pas 😉 Mais moi oui 🙂

    Aimé par 1 personne

  15. J’aime beaucoup ta phrase de conclusion ! 😉

    Aimé par 1 personne

  16. Bon je l’ai lu dans un contexte perso un peu particulier, néanmoins j’ai été déçu par le dernier quart, je n’ai pas été particulièrement réceptif par ce dénouement alors que les trois premiers quart sont très intéressants et très typés Commère. Je le relirai dans quelques mois dans un contexte plus propice.

    Aimé par 1 personne

  17. Mais que pourrait-on offrir à un lecteur qui a des nœuds dans le ventre après sa lecture ? 😆 Son précédent roman m’avait remué les tripes aussi, je note son dernier, parce que ces derniers temps, j’ai été grugée niveau lecture et je n’ai pas eu ma came habituelle 🙂

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Sauf – Hervé Commère – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Quais du Polar 2018 – Compte-rendu – 06, 07 et 08 avril 2018 – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Sauf – Hervé Commère – les cibles d'une lectrice "à visée"
  4. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2018 – 1ère place – EmOtionS – Blog littéraire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :