Ne fais confiance à personne – Paul Cleave

Paul Cleave est un auteur à nul autre pareil. Ces cinq précédents romans publiés en France ont ravi les amateurs de thrillers enlevés, à l’humour noir omniprésent.

One shot

A la différence de ses prédécesseurs, Ne fais confiance à personne est un one shot, le lien avec les précédents étant que l’action se situe toujours dans la ville néo-zélandaise de Christchurch.

Ce récit paranoïaque, par son coté unique dans la bibliographie de Cleave, représente sans doute la quintessence de son art. Il se lâche et s’y amuse comme jamais, pour proposer un thriller tout bonnement exceptionnel.

Imaginez : un auteur de roman à suspense est touché par la maladie d’Alzheimer, alors qu’il est en pleine force de l’âge. Il perd la mémoire et le sens des réalités à vitesse grand V, au point de mélanger ses fictions avec sa vraie vie. Ou comment faire confiance à quelqu’un, alors qu’on ne peut même plus croire en soi-même.

L’idée est excellente et le traitement éblouissant. Quelle intrigue surprenante de bout en bout ! Quelle virtuosité dans sa construction ! Quelle écriture aussi addictive qu’enthousiasmante !

Dédoublement

Paul Cleave joue avec le dédoublement de personnalité et le mélange entre fiction et réalité. Il le fait avec une inventivité jouissive. Comment ne pas s’attacher à ce personnage qui perd ses repères en même temps que sa mémoire ?

Surtout que c’est clairement son roman le plus personnel. On sent qu’il y a mis beaucoup de lui (si on met de coté la maladie en elle-même), en mettant en scène un auteur de thriller dans la quarantaine. Une manière ludique de parler également du métier d’écrivain à suspense (toujours écrire sur ce qu’on connaît et faire semblant pour le reste).

« C’est le genre de chose qu’il entendait souvent. C’était une question que les journalistes lui balançaient tout le temps. « Donc vous êtes fascinés par le crime ». Non, il ne l’est pas – il aime écrire des histoires de meurtres, mais il ne les aime pas en tant que tels, et combien de fois a-t-il indiqué que c’étaient deux choses totalement différentes ? C’est comme croire que les gens qui aiment les films de guerre aiment la guerre. »

Réalisme effrayant de la maladie

La narration est aussi originale que maîtrisée, entre passages classiques et moments où le personnage se parle à lui-même à travers un journal de bord. Un protagoniste qui souffre de cette dissociation engendrée par l’avancée galopante de sa maladie, mais ne lâche pas l’affaire.

L’éditeur Sonatine parle de Shutter Island pour comparer ce roman. L’analogie est assez juste, si on rajoute cette forte dose d’humour noir typique de l’univers de Paul Cleave.

L’autre force de ce roman, est cette plongée au plus profond de cette maladie qu’est Alzheimer. Les descriptions sont d’un réalisme effrayant et l’occasion de moments de fortes émotions. Parce qu’au delà de l’humour et de la noirceur de la plume de Cleave, il y a une tendresse parfois déchirante qui affleure de ce récit.

En 450 pages, Paul Cleave joue au maximum avec le concept épatant de cette intrigue, et son génie fait que le récit est jubilatoire de la première à la dernière page (Ah, cette conclusion !). Pour moi, Ne fais confiance à personne est le thriller de l’année 2017, assurément !

Sortie : 31 août 2017

Éditeur : Sonatine

Genre : Thriller

Traduction : Fabrice Pointeau

Ce que j’ai particulièrement aimé :

La construction, diabolique

La description terrifiante de la maladie d’Alzheimer 

L’humour noir et l’écriture

Le génie de Paul Cleave, tout simplement

4° de couverture

Les auteurs de thrillers ne sont pas des personnes très fréquentables. Ils jouent du plaisir que nous avons à lire d’abominables histoires, de notre appétit pour des énigmes qui le plus souvent baignent dans le sang. Nous ne sommes pas très raisonnables. Ce jeu dangereux peut parfois prendre des proportions inquiétantes. Leurs ouvrages peuvent nous donner des idées regrettables, favoriser un passage à l’acte aux conséquences funestes. Eux les premiers, qui pensent connaître toutes les ficelles du crime parfait, ne sont pas à l’abri de faire de leurs fictions une réalité.

Prenez par exemple Jerry Grey, ce célèbre romancier, qui ne sait plus très bien aujourd’hui où il en est. À force d’inventer des meurtres plus ingénieux les uns que les autres, n’aurait-il pas fini par succomber à la tentation ? Dans cette institution où on le traite pour un Alzheimer précoce, Jerry réalise que la trame de son existence comporte quelques inquiétants trous noirs. Est-ce dans ses moments de lucidité ou dans ses moments de démence qu’il est persuadé d’avoir commis des crimes ? Quand la police commence à soupçonner les histoires de Jerry d’être inspirées de faits réels, l’étau commence à se resserrer. Mais, comme à son habitude, la vérité se révélera bien différente et bien plus effroyable que ce que tous ont pu imaginer !



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

26 réponses

  1. Coup de cœur énorme aussi par chez moi…Je vois qu’on est d’accord sur la qualité exceptionnelle de ce thriller!!!!J’adoooooooooooooooore Paul Cleave et son humour noir! 😉

  2. Je n’ai lu que le premier… un tout petit peu en retard sur ce coup 🙂

  3. Un de mes futurs cadeaux d’anniversaire !! sur conseil de ma libraire, ça sera une première car je n’ai jamais lu cet auteur !

  4. Je me rends compte en te lisant que je viens de lire « un employé modèle » de cet auteur. Un bon moment même si pas éblouissant. Mais là, je suis intriguée alors…pourquoi pas ?

  5. Il me le faut absolument!
    J’aime tellement son univers.

  6. Coup de cœur pour moi aussi. J’ai aimé la multiplications des personnalités, l’incertitude croissante, les personnages, tout. Pour moi, ce n’est pas son meilleur roman, mais il se place quand même très haut dans la liste !

  7. J’ai beaucoup aimé également. Je viens de le terminer. Un polar différent de ce qu’on est habitués à lire. Un présumé meurtrier qui ne sait pas s’il l’est ou pas, il fallait y penser!

Rétroliens

  1. Interview – 1 book in 5 questions : Trust no one – Paul Cleave – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Interview – 1 livre en 5 questions : Ne fais confiance à personne – Paul Cleave – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2017 – De la 10ème à la 6ème place – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Salon Saint-Maur en poche 2018 : Compte-rendu – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  5. Sélection de sorties littéraires en poche – Août et septembre 2018 – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :