Le camp – Christophe Nicolas

 Pour lancer sa nouvelle collection Outre Fleuve, les éditions Fleuve ont ouvert leurs portes à un auteur français. Bonne pioche que ce Christophe Nicolas et son roman Le camp.

Cette collection se veut une ouverture vers l’imaginaire, au delà des frontières des genres. On peut dire que ce livre résume parfaitement cette philosophie.

Ne croyez pas savoir où vous mettez les pieds

Le camp débute comme un thriller horrifique, pour basculer assez vite vers une science-fiction à la fois actuelle et qui rend hommage à certains courants chers à ce genre littéraire.

On ne peut s’empêcher, par exemple, de ranger ce récit aux cotés de ce que proposait X-Files. L’auteur ne s’en cache d’ailleurs pas, lui qui fait un clin d’œil appuyé à la série TV en affublant un de ses personnages du surnom de « Mulder ».

Oui on retrouve les mêmes genres d’ingrédients, qu’il serait cependant criminel de détailler ici. Sachez simplement que le titre initial du roman était « Captifs ».

Un talent certain pour raconter une histoire

N’imaginez pas cependant avoir une idée assez claire de ce que vous allez vivre. Attendez-vous, au contraire, à une flopée de surprises.

Rythme soutenu, aucun temps mort, retournements de situation et intrigue savamment orchestrée, Christophe Nicolas se met tout entier au service de son récit, sans perdre le fil, avec un talent certain pour raconter une histoire.

Avec une fin intéressante, même si je l’ai trouvée trop vite expédiée par rapport au reste de l’intrigue. Il y avait largement de quoi développer et intensifier encore le malaise lié à ce Camp.

Plusieurs niveaux de lecture

Une histoire qui peut se lire à plusieurs niveaux. C’est un pur divertissement certes, mais c’est aussi une transposition dans le présent de ce qui a caractérisé une des pires pages de notre histoire. Et c’est sans doute cela la grande force du roman : nous plonger dans une ambiance anxiogène en nous faisant réfléchir, une fois les dernières pages tournées.

Le roman se lit à la vitesse de la lumière, avides que nous sommes de comprendre l’inconcevable. Il n’a peut-être rien de révolutionnaire, mais le plaisir de lecture est présent à chaque instant, et me donne vraiment envie de suivre Christophe Nicolas de près maintenant.

Sortie : 10 mars 2016

Éditeur : Fleuve Editions

Collection : Outre Fleuve

Genre : Science-fiction

Mon ressenti de lecture :

Profondeur : 8/10

Dimension de l’histoire : 7/10

Psychologie : 7/10

Qualité de l’écriture : 7/10

Émotions : 7/10

Note générale : 7/10

4° de couverture

Un homme sort de terre, décharné, nu, un collier de métal autour du cou. Rassemblant ses dernières forces, il escalade un grillage et fuit, enfin libre. Le lendemain, il est retrouvé mort.

Six ans plus tard. Flora emménage dans la maison familiale au lieu-dit La Draille. Cyril est venu l’aider, et Marie, sa compagne, doit les rejoindre le lendemain. Mais à son arrivée, Cyril et Flora ont disparu. Le village est désert. Vidé de tous ses habitants au cours de la nuit.

L’armée, une horreur indicible et la lâcheté des hommes séparent désormais Cyril et Marie.



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

30 réponses

  1. Ça a l’air pas mal 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Oui vraiment pas mal du tout

  2. Vincent Garcia – Montpellier

    Pas sûr que ce soit ma tasse de thé… Ne penses-tu pas? Encore que… il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d’avis. Et puis, si ça se lit vite…
    A voir…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Non pas ta tasse de Thé, dommage ça se passe à côté de chez toi 🙂

  3. Ohhhhhhh …….why not!!!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Attention, c’est bien que chose qu’une histoire de séquestration

  4. Ah il faudra que je m’essai à ce genre de lecture surtout venant d’une nouvelle collection..

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      C’est une bonne occasion 😉

  5. Rien que la couverture me fait peur! 😀

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      La couverture est parfaite 😉

  6. Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

    Ça fait super envie ce pitch et cette chronique 😊

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Ça devrait te plaire, mon ami 😉

      • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

        Je pense que oui 😊

      • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

        Je viens de récupérer Captifs d’ailleurs 😊

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          Lequel ? Ahah

          • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

            Celui de Super8

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              J’avais compris, ne te taquinait

  7. La couverture est à elle seule éloquente !
    Je me le note dans un coin 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      la couverture est très chouette et bien en lien avec l’histoire (sauf que tu ne la comprends pas sans l’avoir lue et tu t’imagines des choses fausses)

      • tu m’intrigues là !

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          😉

  8. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    Tu m’intrigues aussi, alors, je vais aller vérifier tes dires ! 😀

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      😉

  9. Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

    Héhé il est pour moi celui-ci, j’ai demander à l’avoir au comité de lecture. Alors il devrait arriver…
    Outre fleuve, c’est quoi leur politique éditoriale ?
    Tu sais toi mon ami ?

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Fantastique, SF, et tout ce qui sort des sentiers battus 😉

  10. J’aime plus trop ce genre de roman, mais je garde à l’esprit le nom de la maison d’édition.

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2016 – Christophe Nicolas | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Concours : Devinez le livre mystère – Avril 2017 – 1 gagnant, 5 livres à gagner – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

%%footer%%