La liste de nos interdits – Koethi Zan

En matière de thrillers, on pourrait penser que tout a été dit. Je suis au contraire de ceux qui pensent qu’il faut maintenant un vrai talent pour réinventer le genre et jouer avec ses codes.

Ligne jaune

C’est le cas de Koethi Zan, juriste dans l’univers du divertissement et équilibriste à ses heures, qui nous propose un premier roman psychologique au sujet et au traitement assez casse-gueule.

Car l’auteure flirte avec la ligne jaune tout au long de son thriller et a même souvent les deux pieds dessus, sans jamais la franchir pourtant.

Je m’explique : c’est un roman très noir, le sujet est difficile et il eut été aisé de se lancer dans des descriptions sordides à n’en plus finir. Il eut été facile de tomber dans la violence complaisante et l’horreur à deux balles.

Plus d’une fois je me suis dit que Koethi Zan allait droit dans le mur en se prenant les pieds dans le tapis (sale) au passage. Mais elle a su, à mon sens, à chaque fois éviter le piège (même s’il s’en est fallu souvent d’un cheveux, c’est ça le talent).

Analyse psychologique du traumatisme

Ce terrible récit de séquestration est une intrigue qui ne sombre pas dans l’accumulation de scènes avilissantes (même si certaines son terribles), mais qui au contraire se sert de ce sujet pour fouiller profondément la psychée des personnages. En terme d’analyse psychologique du traumatisme, l’auteure va loin et frappe fort.

En inversant l’ordre des choses, elle prend le contre-pied de bon nombre de ses confrères. Ici on alterne le présent et le passé ; les rescapées, meurtries et bousillées par leur traumatisante expérience, se retrouvent à enquêter des années après sur leur tortionnaire. Et se retrouvent à se souvenir aussi…

Suggestion

Ce renversement de situation est formidablement traité par l’auteure qui nous fait imaginer l’horreur plutôt que de nous la décrire et qui nous assène la vérité à coup de suggestions plutôt que descriptions. C’est la force de ce thriller qui nous assomme davantage en insinuant les faits et en laissant notre propre imagination faire une partie du travail.

L’intrigue est rythmée, bien écrite et bien menée. Elle prend ainsi une puissance qui nous empêche de lâcher le livre, enchaîné que nous sommes aux destins de ces femmes perturbées. Une histoire qui prend aux tripes, où l’émotion n’est pas factice, où les briques du mur de leur prison (physique et mentale) apparaissent au fur et à mesure. Jusqu’à un final bien vu, même si j’ai trouvé quelques détails un tout petit peu « too much ».

Oui avec La liste de nos interdits, Koethi Zan est une funambule qui nous fait vivre avec elle le frisson du gouffre. Si vous aimez les sueurs froides, vous pouvez la suivre sur son fil, elle saura vous mener (à la baguette) à destination.

Le livre en un mot : Équilibriste

Sortie : 18 juin 2015

Éditeur Fleuve Editions

Genre : Thriller

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥ 

Dimension de l’intrigue : ♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥

4° de couverture

Ne pas se rendre seule à la bibliothèqque le soir
Ne pas se garer à plus de six places de sa destination
Ne pas faire confiance à un inconnu
Ne pas sortir sans bombe lacrymo
Toujours repérer les sorties
Toujours suivre les règles
Ne jamais paniquer…

Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d’un inconnu.

Elles avaient tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers qui peuplent notre environnement. Énuméré tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr.
Aucun imprévu ne devait plus pouvoir les surprendre.
Elles ont enfreint la première règle : elles ont pris un taxi.
Dès lors, le cauchemar n’aura plus de fin.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

21 réponses

  1. j’ai le vertige sur un tabouret, comment veux tu que je joue les équilibristes?? 😉
    il est tentant celui là dis moi!

  2. Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

    Il a l’air plus excitant que « La liste de mes envies » looool. Ta chronique donne envie de s’y plonger avec délice.
    Là c’est moi qui ne connaissais pas l’auteur. C’est trop chouette de ta part 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ahah ce n’est pas le même genre de liste 😉

  3. Très envie de le découvrir celui ci!!!!;)
    Si c’est bien fait, je marche avec elle(s)….

  4. J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, l’idée de base est top, l’intrigue est bien menée et on s’attache très bien aux personnages 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Tu as bien résumé cette affaire, Léa ;-). Ta chronique est top d’ailleurs

  5. J’ai adooooréééééééééééééééééé

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Tu es sûre qu’il ne manque pas un « é » ? 😉

  6. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    Peut-on mettre ce roman sur la liste de nos envies ? Ou doit-on le laisser sur celles de nos interdits ? :p

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh bien vu ! je te laisse répondre à ta question toi-même 😉

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Heu… pouvez répéter la question ???

        STÉPHANIE DE MONAAACOOO !!

  7. me plaît bien ce pitch !!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      une ptite histoire légère 😉

  8. Lord Arsenik – Noumea - Nelle-Calédonie

    J’ai toujours son précédent titre (Au bout de la peur) en stock et à lire… Curieux sur son site il n’y a que celui-ci de mentionné en bibliographie. Je soupçonne fortement une réédition avec un nouveau nom de baptême ; Au bout de la peur était présenté en 2014 comme une exclusivité France Loisirs… S’il y a au casting Sarah et Jennifer alors j’ai gagné 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Oui c’est le même livre ! Ils en ont changé le titre, et heureusement d’ailleurs, le premier était bien pourri

  9. Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

    Merci Monsieur je vous ai piquer votre analyse pour le comité 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      😉

Rétroliens

  1. La liste de nos interdits – Koethi Zan – les cibles d'une lectrice "à visée"

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%