Leçons d’un tueur – Saul Black

Noir. Glen Duncan alias Saul Black, excellent auteur de romans fantastiques à succès, n’a pas choisi au hasard son pseudonyme pour cette première incursion dans les contrées du thriller.

Tous les ingrédients du thriller moderne

Oui, cette histoire est sombre, éprouvante, et propose tous les ingrédients du thriller moderne. L’auteur étant « novice » en la matière, j’ai eu l’impression de retrouver le genre de récit très cinématographique et le genre d’ambiance glauque que l’on peut rencontrer dans des films comme Seven.

Tout y est, l’enquête d’une flic à la dérive (ça nous change des mecs qui endossent habituellement ce costume), les plongées dans l’esprit malade du tueur, la violence, la tension crescendo. Et puis ce « plus » qui rend le tout vraiment captivant : les « motivations » qui poussent l’auteur de ces atrocités à de telles extrémités.

Leçons d’un tueur propose donc les ingrédients classiques de ce genre littéraire. Mais n’allez pas croire pour autant, que vous vous retrouverez avec un banal roman entre vos mains fébriles.

Petit supplément d’âme

Comme je l’ai dit, Saul Black n’est pas le premier venu en tant qu’écrivain. Sa plume est intense et énergique et son approche psychologique est bien menée. Le rythme est soutenu, étouffant. Et pourtant il arrive à insuffler ce petit supplément d’âme avec le soin tout particulier qu’il prend à caractériser ses protagonistes, avec leurs failles, leurs douleurs et ce qui les fait (sur)vivre. Ce soin est tout autant marqué pour les victimes que pour le tortionnaire ou l’enquêtrice principale (qu’on risque fort de retrouver à l’avenir).

Ce changement de cap littéraire a demandé une certaine adaptation du style d’écriture de l’auteur, plus rythmé que dans ses romans fantastiques. Il n’empêche, on y retrouve moult thématiques qui lui sont chères : l’amour (dont il parle beaucoup, parfois un peu trop), ou la mort par exemple.

Son roman est violent, dur, sans complaisance, mais ne tombe jamais dans la surenchère gratuite.

Efficacité redoutable

Sans rien révolutionner, Saul Black propose avec ces Leçons d’un tueur un roman d’une efficacité redoutable, à l’ambiance totalement immersive et aux personnages humains. Dans le style, c’est un ouvrage de belle facture (mais attention aux âmes trop sensibles qui risquent de payer la note).

Mon interview de Saul Black au sujet de ce roman

Pour lire les premières pages

Sortie : 26 mars 2015

Éditeur : Presses de la cité

Genre : Thriller

Notes (sur 5) :

Profondeur : ♥♥♥♥

Dimension de l’intrigue : ♥♥♥♥

Psychologie : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥

4° de couverture

Katrina, Sarah, Angelica, Shyla, Yun-seo, Leah, Lisbeth… Sept femmes âgées de vingt-quatre à quarante ans. Sept femmes retrouvées mortes aux quatre coins des Etats-Unis. Violées, torturées, exécutées. L’oeuvre d’un homme ou de plusieurs ? Depuis trois ans, la police tourne en rond et n’a pour indices que d’étranges objets découverts dans les corps mutilés des victimes.

Aujourd’hui, l’inspectrice à la Criminelle de San Francisco, Valerie Hart, sent qu’elle tient enfin une piste sérieuse. Mais il faudra faire vite, car la prochaine cible pourrait bien être une petite fille de dix ans piégée dans une cabane isolée du Colorado. Alors que ses vieux démons refont surface, Valerie se lance dans une course contre la montre…



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

34 réponses

  1. ce n’est pas la première critique très positive que je lis de ce roman dont je ne connaissais pas l’auteur et pour cause. Par contre lisant autrefois pas mal de fantastique je n’ai jamais croisé un de ses livres ( tu as quelques noms des fois que ça me dise quelque chose?).Bon ca fait un bail que j’en lis plus ca remonte loin ( t’avise surtout pas à dire que je suis dejà vieux t’as pas idée comme on peut facilement se retrouver avec un contrat sur la tête de nos jours 🙂 ). Bon plus sérieusement voilà visiblement un roman à lire cet été sur la plage !! ,

    • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

      Si tu lis ça sur la plage, mon petit mulot, tu risques d’avoir de la place autour de toi !! Les gens liront le titre et ils fuiront de peur ! 😆

      • en voilà une bonne idée dis dont ma belette !!! 🙂

        • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

          Le calme et la tranquillité ! Ajoute à cela une fausse machette ensanglantée et c’est un trèèèès grand espace vide que tu auras !

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          La belette a toujours de bonnes idées (quand elles ne visent pas sous la ceinture)

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Le dernier Loup-garou pourrait te plaire, avec son coté philosophique et ce personnage qui refuse d’être ce qu’il est

  2. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    Comme tu le dis, ça révolutionne rien, et même s’il a habillement monté son récit pour ne pas que le lecteur s’endorme, ça reste quand même du déjà-lu dans ses grandes lignes : un tueur insaisissable, un/une flic rongé par un remords quelconque, une affaire glauque et de l’hémoglobine. Bref, j’aurais voulu un truc un peu plus sortant des sentiers battus. Niveau thriller, il rempli son rôle mais pas au niveau de mes émotions ressenties. Hormis avec la petite Nell.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Oui c’est classique. Pour ma part j’ai davantage aimé le personnage de la flic que toi, tant mieux parce qu’elle reviendra 😉

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Moi pas aimé le personnage, donc, je laisserai tomber les suites, hélas 🙁

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          je te raconterai 😉

          • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

            Oui, allonge-toi dans le divan et dis-moi tout !!…

  3. Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

    Je prends le petit supplément d’âme que me propose gracieusement ta chronique. Ça fait toujours du bien pour démarrer le lundi matin 😉

    Je ne sais pas quoi penser de ce livre. J’ai un à-priori négatif venu de je ne sais où malgré toutes les bonnes critiques que j’ai lu et je ne le m’explique pas.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Peut être le fait qu’il n’apporte rien de vraiment neuf ?
      Mais dans le genre c’est d’une efficacité redoutable

      • Smadj – Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

        Je le lirai en poche probablement 🙂

  4. Pas eu le temps de le lire encore mais je compte bien rattraper le temps perdu. Encore plus envie maintenant. Bonne semaine, mon cher Yvan.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      merci pour ton petit mon ma chère ;-). Oui il devrait te plaire 😉

  5. Je me ferai mon avis car avec vos deux avis, je ne sais plus sur quel pied danser…..;) J’ai autant confiance en Belette que en toi…..;)
    Allez un de ses jours, j’aurai le temps de TOUT lire…..

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh oui il te reste à te faire ton propre avis, pas le choix 😉

  6. Je viens de lire la chronique de Geneviève qui est un peu moins rentrée dans l’histoire à priori.
    Je ne sais pas, je mets de côté si des fois un jour j’ai un peu de temps…. lol

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      le temps ? 😉 tu as de l’humour. Ce que dit Geneviève n’est pas faux, moi j’ai apprécié, même si ça ne révolutionne rien du tout

  7. Même ressenti que toi!!! Un très bon moment oh ouiiiii

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      bon je suis rassuré, on est de nouveau d’accord pour une fois ahah

  8. Lord Arsenik – Noumea - Nelle-Calédonie

    Au programme de mes prochaines lectures, bientôt dans pas longtemps…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu n’as jamais été aussi près de le lire 😉

  9. Vincent Garcia – Montpellier

    Au programme pour une prochaine lecture, d’ici quelques semaines… ou mois… 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      ou années ? 😉

  10. Je partage entièrement ton enthousiasme. Pour moi c’est un polar qui fonctionne bien et qui figure parmi les meilleurs de ces dernières années.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      une belle réussite, oui, l’auteur sait mener une histoire avec talent

Rétroliens

  1. Interview – 1 book in 5 questions : The killing lessons – Saul Black | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Interview – 1 livre en 5 questions : Leçons d’un tueur de Saul Black | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%