Karen Thompson Walker – L’âge des miracles


cvt_Lage-des-miracles_78764° de couverture

Une journée d’octobre apparemment comme les autres, l’humanité découvre avec stupeur que la rotation de la Terre a ralenti. Les jours atteignent progressivement 26, 28 puis 30 heures. Tandis que certains voient dans ce changement inexpliqué un signe que la fin est proche et cèdent à la panique, d’autres, au contraire, s’accrochent coûte que coûte à leur routine, comme pour nier l’évidence.

Bientôt, la gravité est modifiée et certaines personnes sont touchées par un syndrome provoquant des malaises à répétition, les oiseaux sont désorientés et s’écrasent, les marées se dérèglent et les baleines s’échouent…

En Californie, Julia est le témoin de ce bouleversement, et de ses conséquences sur la communauté, sa famille, et elle-même. Adolescente à fleur de peau, elle entre dans l’âge où son corps, son rapport aux autres et sa vision du monde changent : l’âge des miracles.

Mon avis

Karen Thompson Walker tenait ici une sujet en or. Elle a décidé de le traiter à la fois dans le cadre d’une œuvre d’anticipation très grand public et d’une œuvre pour jeunes adultes. Ce choix n’est pas vraiment discutable sur le principe.

Pour ma part, le problème ne se situe pas dans ce choix, mais dans le fait que le livre manque cruellement de profondeur et sonne souvent creux (la plupart des évènements marquants de l’histoire sont annoncés dans la quatrième de couverture…).

Une telle histoire aurait mérité un développement bien plus ambitieux, que ce soit au niveau des raisons et conséquences du ralentissement de la rotation de la planète, que de l’histoire de la jeune héroïne qui manque de punch.

Ok, l’adolescence de la jeune fille est plutôt bien racontée, c’est correctement écrit, mais ça ne suffit pas, à mon sens, pour faire sortir le livre du lot.

Un bouquin qui conviendra certainement à une partie du jeune lectorat visé, mais qui est trop « light » pour un vieux briscard comme moi.

Vraiment dommage, l’idée était alléchante.

Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥

Note générale : ♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :