Angélique – Guillaume Musso

A force de ne cataloguer Guillaume Musso qu’en plus grand vendeur de livres en France, on en oublie presque qu’il est un vrai auteur de thriller.

Son image est plus nette à l’étranger, puisqu’en décembre 2021 il a reçu le prestigieux prix italien Raymond-Chandler qui récompense chaque année la carrière d’un maître du thriller et du roman noir, succédant notamment à Michael Connelly, Don Winslow, Margaret Atwood ou encore Jo Nesbø.

Quelle vérité ?

Ses derniers livres sont des variations autour du suspense, plus ou moins prononcé, et mis en forme par un style qui varie de l’un à l’autre.

Angélique est donc une sorte d’enquête policière, même si le flic de service ne l’est officiellement plus. Il a été mis en retraite anticipée et débute cette histoire sur un lit d’hôpital. Avec une jeune fille à ses côtés, qu’il n’a jamais vue, et qui lui demande de retrouver le meurtrier de sa mère, officiellement morte d’un suicide ou d’un accident.

C’est le début d’une quête de la vérité. Mais quelle vérité ? Elle va s’avérer bien plus complexe et surprenante qu’il n’y paraît, une vérité multiple.

Tout est bien mystérieux, d’ailleurs cette Angélique-titre n’apparaît absolument pas dans ce démarrage de roman.

A la place de

Musso aime tout particulièrement se mettre à la place de. Dans la peau de ses personnages, à entamer un voyage qui est principalement intérieur.

Du coup, le lecteur se retrouve face à des caractères plus élaborés qu’il n’y parait, au fur et à mesure que des secrets sont révélés (de gré ou de force). L’empathie initiale s’en retrouve mise à mal.

Pas d’histoire d’écrivain cette fois. Un style direct, qui va à l’essentiel. Moins d’accent mis sur l’écriture, cette cuvée 2022 se révèle être un suspense au plus près des protagonistes et de leurs interactions. Et faisant appel à nos sentiments.

Un divertissement assumé pour 320 pages qui se lisent rapidement. Avec un ton parfois un brin mordant, l’auteur jouant aussi la partition de l’humour noir, sans pour autant forcer le trait.

Raconteur d’histoires

Il n’a pas cherché à proposer une intrigue la plus originale qui soit. Les ingrédients sont connus, mais l’histoire concoctée fonctionne, entre drame et distraction. Et pas manichéenne pour un sou.

Musso est un excellent raconteur d’histoires qui joue avec ses lecteurs, mais aussi du contexte actuel. L’action se déroule en 2020, et les contraintes de l’époque servent aussi le récit, sont une partie du mystère.

Guillaume Musso propose avec Angélique un suspense prenant, utilisant tous les éléments qui en font une histoire destinée au plus grand nombre. Un récit qui pose au fond la question de la place qu’on a ou qu’on se créée dans ce monde mouvant.

Yvan Fauth

Sortie : 20 septembre 2022

Éditeur : Calmann-Lévy

Genre : Thriller

4ème de couverture

Même les anges ont leurs démons…

Paris, Noël 2021.

Après un accident cardiaque, Mathias Taillefer se réveille dans une chambre d’hôpital. Une jeune fille inconnue se tient à son chevet. C’est Louise Collange, une étudiante venue jouer bénévolement du violoncelle aux patients.

Lorsqu’elle apprend que Mathias est flic, elle lui demande de reprendre une affaire un peu particulière. D’abord réticent, Mathias accepte finalement de l’aider, les plongeant dès lors, tous les deux, dans un engrenage mortel.

Ainsi commence une enquête hors du commun, dont le secret tient à la vie qu’on aurait voulu mener, l’amour qu’on aurait pu connaître, et la place qu’on espère encore trouver…

Fiévreux, inattendu, exaltant, 
un labyrinthe d’émotions
où les certitudes d’une page
ne sont jamais celles de la suivante. 



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

6 réponses

  1. J’ai lu deux de ses romans, pour savoir de quoi on parle, mais j’accroche mieux avec ceux de son frère.

  2. Il est possible que ce cru me plaise plus que les derniers !

  3. Ta chronique donne envie, Yvan, merci à toi. 🙏😘Mais je préfère son frère. Le tournant qu’il prend me plaît, mais déconcerte pas mal de monde, Guillaume hein, pas Valentin.
    Mon préféré est et restera « la fille de papier » Billie❤️

  4. Une de mes prochaines lectures, comme chaque année. Je ne boude jamais mon plaisir de le retrouver 😉

  5. Super livre très belle histoire.
    Comme toujours très bon auteur.

  6. J’ai lu cet auteur à ses débuts, ensuite plus rien. Ensuite j’ai lu ce quatrième de couverture, là ton analyse et suis interrogative. Je préfère au niveau de l’écriture Valentin Musso. Merci pour ta chronique explicative. C’est toujours agréable Yvan d’avoir ton avis.
    Amicalement. Geneviève – brindille33

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :