Nouvelle Babel – Michel Bussi

« Téléportation », le maître-mot de ce roman que pourtant la quatrième de couverture rechigne à citer. Â contrario de faire peur, il doit faire savoir au lecteur que le champ des possibles de cette histoire est infini.

Le pouvoir de l’imagination sans barrière, mais utilisé avec autant de minutie que le plus pointilleux des thrillers.

SF géographique

Michel Bussi écrit un livre de science-fiction, certes, mais au diable l’étiquette, et qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Et sur ce coup, l’auteur réussit ce qui n’est pas le moindre des exploits, proposer une intrigue inclusive, qui a tout pour contenter le grand public et même intéresser les amateurs d’anticipation (dont je suis).

Il conçoit même un « sous-genre » plutôt inédit, enrichi de sa précédente vie : de la SF géographique.

La première des missions du roman est de nous faire voyager, comme l’écrivain aime le proposer de livre en livre. Sauf que cette fois-ci, il n’a plus aucune limite ! Les voyages deviennent des sauts de puce et permettent à l’auteur de nous promener aux quatre coins du monde, avec la promesse que tous les lieux visités existent bel et bien.

Oui, c’est une expédition à lire les yeux grand ouvert, à la découverte du monde. Celui immuable (mais qu’on est tout de même en train de détruire…), et celui de demain qui reste encore à écrire.

Voyage sans limite

Bussi a trouvé là un formidable terrain de jeu et montre qu’il est possible de distraire de mille manières à travers une intrigue.

Son public habituel retrouvera son goût pour l’enquête policière, pour les rebondissements et l’évasion. Toutefois sous une forme différente, particulièrement ludique, qui mènera à destination le plus grand nombre.

Mais il a su aussi utiliser cette capacité instantanée de voyager pour réfléchir le monde dans moins de 100 ans. Sous couvert du divertissement, l’écrivain s’empare de nombreuses pistes de réflexion qui résonnent déjà aujourd’hui. C’est tout le pouvoir du thriller intelligent, proposer une échappatoire au quotidien tout en instillant des cogitations qui portent toujours une fois le livre refermé.

L’auteur s’en donne à cœur joie dans ce récit du proche futur, qu’il a pensé dans ses moindres détails. C’est passionnant de lire la société mondialisée qu’il a imaginée, avec toutes les frontières physiques et mentales qui sont tombées grâce à la téléportation.

Promesse tenue

Un univers vraiment cohérent, plein de fantaisie mais qui ne tombe jamais dans le délire sans fondement.

Les lecteurs habituels de Michel Bussi seront sans doute étonnés en débutant cette lecture. Mais je prends le pari qu’ils seront vite pris par cette intrigue et cette vision d’un futur proche.

Entre divertissement et utopie, sans refuser le côté obscur de l’Homme, Nouvelle Babel est un polar futuriste passionnant et une promesse d’évasion tenue. Où l’imagination sert la réflexion. Pour moi, l’un des meilleurs Bussi.

Yvan Fauth

Date de sortie : 03 février 2022

Éditeur : Presses de la cité

Genre : Anticipation

4ème de couverture

Jouant avec les codes du suspense, de la manipulation et du roman d’anticipation, Michel Bussi ne vous aura jamais autant fait voyager.

La méthode, calme et systématique, du tueur terrifia les trois enquêteurs. Qui était cet assassin progressant à visage découvert ? Déjà, leurs tabletas se connectaient aux bases de données planétaires de reconnaissance faciale. Plus personne ne pouvait rester anonyme dans le monde actuel. Dans quelques secondes, ils connaîtraient l’identité de ce monstre.
La suite du film fut plus sidérante encore.

2097. Sur une île privée paradisiaque inaccessible, de paisibles retraités sont assassinés…
Trois policiers, un journaliste ambitieux et une institutrice nostalgique s’engagent dans une folle course contre la montre pour préserver l’équilibre d’un monde désormais sans frontières, où la technologie permet aux humains d’être à la fois ici et ailleurs.



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

12 réponses

  1. J’avais pensé faire l’impasse sur celui-là, c’est peut-être pas une bonne idée à la lecture de cette chronique 😉

  2. Je suis très loin d’avoir lu tous les Bussi donc difficile de comparer avec les autres, mais celui-ci est vraiment réussi ET original. Pas donné à tout le monde 😉

  3. L’un des meilleurs de Bussi ? 😍
    Il me reste celui de l’an dernier à lire en poche. À cause du manque de place, il attendra pour être avec ses petits frères. Merci de me faire saliver encore une fois, Yvan. 🙏😅😘

  4. J’avais un peu abandonné Bussi, mais pour le coup je crois que je vais y revenir. Comme je ne voyage pas trop dans la vraie vie en ce moment, autant le faire par la lecture en attendant !

  5. Après les thrillers et les YA, maintenant de la science-fiction, fantastique !

  6. J’hésitais jusqu’il y a 2 minutes 🙃

  7. Ok, je vais me téléporter jusqu’à la librairie, prendre le roman et me téléporter à nouveau à la maison… 🙂 Chouette, ça irait plus vite, plus d’embouteillages, plus de transports en commun à prendre, le pied, quoi ! 🙂

Rétroliens

  1. S'il ne pouvait en rester qu'un : un auteur - un livre - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :