Cinq cartes brûlées – Sophie Loubière

Avec ce nouveau roman, Sophie Loubière joue sans doute l’une de ses plus belles cartes.

« Cinq cartes brûlées » est le genre de roman noir où la psychologie des personnages est si finement ciselée qu’il ne pourra que vous toucher au cœur, vous piquer au vif, avant de vous laisser sur le carreau à cueillir des trèfles.

Élégance, émotions, caractère

Roman noir oui, la scène d’introduction annonce la couleur, mais à l’image de ce que l’écrivaine propose depuis des années, aussi un mélange d’élégance, d’émotions et de caractère.

Avec ce récit, narré chronologiquement à partir de 1979, elle nous fait suivre Laurence Graissac, vivant aux côtés de son frère aîné sur les cendres d’un couple parental dont elle a été l’allumette. Le genre de personnage qu’on ne rencontre pas tous les quatre matins.

Laurence est grosse. Son frère lui mène la vie dure, elle qui le regarde pourtant avec des yeux admiratifs. En dehors de cercle familial, elle vit ce que doivent supporter ceux qui ne sont pas dans la norme : au mieux un désintérêt total, sinon le dégoût et les moqueries.

Chaque être est unique. Elle l’est tout particulièrement, et Sophie Loubière va nous faire entrer en empathie avec elle, avec une force incroyable. Les descriptions de ses ressentis sonnent si vrai et sont terriblement poignants. Sa manière de raconter la vulnérabilité que peut engendrer son vécu, la fragilité mentale ou la solitude est criante d’authenticité.

Au point de se sentir de plus en plus mal à l’aise au fil de la lecture, tout en étant scotché par les creux et les vagues d’une vie qui ballotte la boulotte. Un destin qui n’a rien de commun.

Alternance

L’autrice a l’art de toucher l’âme de l’autre par des âmes de papier. Cela tient à son indéniable talent, mais aussi à cette histoire qui est basée sur un fait divers. Son imagination a ensuite réussi à broder autour pour construire cette intrigue. Et elle ne se cache pas également du fait de s’être inspirée d’expériences très personnelles.

La construction et l’alternance des écritures, assez atypiques, sont aussi pour beaucoup dans cette réussite. Une belle manière de jouer avec les mots et les émotions, tout en brouillant les cartes et battre régulièrement le jeu.

« Cinq cartes brûlées » est une œuvre littéraire noire ambitieuse mais profondément humaine, ayant toutes les qualités pour toucher le plus grand nombre, quels que soient les goûts des lecteurs. Sophie Loubière est une manipulatrice des mots, toujours juste, toujours troublante. Ce roman en est une preuve éclatante. N’hésitez pas à y plonger pour découvrir le dessous des cartes.

Lien vers mon interview de Sophie Loubière au sujet de ce roman

Yvan Fauth

Date de sortie : 16 janvier 2020

Éditeur : Fleuve

Genre : Roman noir

4° de couverture

Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer…

Thriller psychologique d’une rare intensité, Cinq cartes brûlées va vous plonger au cœur de la manipulation mentale. De celle dont on ne revient jamais indemne.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

27 réponses

  1. Surprenant et glaçant, je l ai beaucoup aimé également 😃

  2. Ce sujet m’attire et je ne connais pas cette écrivaine. Alors, pourquoi pas…

  3. J’ai adoré
    Superbe retour Yvan

  4. Argggggg 🤩 Je savais que tu allais envoyer du lourd, je me noie dans ma bave 🐌. Merci Yvan pour cette chronique. Je le note. 🙏💕

  5. Pour le moment oui. 😄

  6. J’avais déjà prévu de le lui prendre au QDP alors après t’avoir lu,je ne risque pas de changer d’avis . Merci Yvan pour cette chronique !

  7. Pourquoi me tenter comme ça ??? 😂 😂 😂
    Il est clair que je craque

  8. Merci de me faire découvrir cette autrice

  9. Une sacrée plume en effet !
    On peut dire que Sophie Loubière revient avec une sacrée main là !
    Je suis prête à faire tapis et à parier gros que ce titre va très vite trouver son public.
    Enfin j’ai envie de dire !
    Bon j’arrête sinon je vais te dévoiler ma chronique ! lol

  10. ♫ Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur, Caroline ♫

    Ok, ça ne vaut pas ton introduction, mais ma culture s’arrête là où la tienne commence 😆 Bon, je ne dirai rien sur l’empreinte carbone de ces cinq cartes brûlées et sur le jeu qui ne sera plus complet, mais sur le fait que je suis plus que tentée et que moi aussi je vais devoir vendre le rein de quelqu’un d’autre. Ben oui, il y a en plus chez les autres que chez moi qui n’en possède que deux… 😛

  11. Je ne connais pas l’auteur ni ce livre fort tentant pour la boulotte que je suis devenue. Je m’en vais lire ton interview, et pense lire ce livre très rapidement. 🙂
    Bon après-midi. Gene

  12. je ne connais pas l’auteure mais vues les critiques enthousiastes, je note ce livre ma PAL va sauter de joie 🙂

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Cinq cartes brûlées - Sophie Loubière - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :