Le gamin des ordures – Julie Ewa

Les romans de Julie Ewa ont une âme.

Ils sont le parfait exemple (réussi) que la lecture de divertissement peut faire passer des émotions, faire réfléchir, et même faire changer de regard.

Vécu

Après Les petites filles et leurs sorts en Chine, elle prend le risque de se pencher sur celui des roms. Une vraie gageure, tant la perception de cette population disséminée dans nombre de pays alentours (et donc citoyens européens comme vous et moi) est négative.

A part l’image du mendiant qui toque à votre fenêtre de voiture à l’arrêt, vous êtes-vous jamais posé la question de qui sont-ils et comment vivent-ils, en dehors des gros clichés véhiculés ? Julie Ewa l’a fait, jusqu’à prendre son sac à dos et partir à leur rencontre en France, en Bulgarie et en Hongrie. Comme avec Les petites filles, on est très loin du simple recopiage de Wikipédia… L’écrivaine, avant tout femme, s’intéresse à ses congénères, semblables malgré d’autres traditions et une autre couleur de peau (savez-vous que les roms sont, à la base, originaires d’Inde ? Sans doute que non, moi je l’ai découvert).

Humanité et rythme

Ne vous attendez pas pour autant à une sorte de cours sur les roms, on est à mille lieux de ça ! Le gamin des ordures est un excellent roman où se côtoient suspense et émotions, le tout enrobé d’une belle et sincère humanité.

Julie Ewa ne cherche pas à faire larmoyer dans les chaumières, elle raconte une histoire ; récit de rencontres entre deux personnages engagés dans des actions humanitaires (et déjà vus dans son précédent roman) et une famille roms venue s’échouer dans nos rues. Oui, à la différence de son précédent livre, l’action se déroule principalement en France (mais pas que…).

Même si on ne peut pas exactement parler de thriller, l’auteure utilise (avec talent) les codes qui font les bons livres du genre : chapitres très courts, rythme, changements de perspectives, surprenante évolution de l’intrigue… Des ingrédients qui font que vous ne pouvez pas lâcher le livre.

Talent triple

Le gamin des ordures est un roman prenant, avec des personnages particulièrement attachants, mené avec intelligence et humanité, sur un sujet difficile. Le talent de Julie Ewa est triple, elle raconte des histoires qu’on ne lâche pas, qui prennent aux tripes tout en nous faisant réfléchir sur le monde. Elle propose des clés, sans manichéisme, sans jugement hâtif. Un joli mélange d’émotions et de réflexions, preuve qu’on peut à la fois écouter son cœur et son cerveau.

Julie Ewa s’impose comme une voix à part dans le roman noir français, avec sa sensibilité et un talent qui donne envie de la suivre sur toutes les routes.

Lien vers l’interview de Julie Ewa au sujet de ce roman

Sortie : 30 janvier 2019

Éditeur : Albin Michel

Genre : Roman noir / Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’humanité des personnages

Cette manière ludique et intelligente de nous faire regarder l’autre différemment

Le rythme

4° de couverture

Recroquevillés au fond d’une impasse où sont entreposées des bennes à ordures, deux enfants et un adulte tentent de s’abriter de la pluie. Lorsqu’elle les aperçoit, la jeune Lina leur apporte aussitôt de l’aide en leur procurant une tente.

Les Stanescu viennent de Roumanie. Le père a atterri ici, dans le nord de la France, avec ses enfants, Darius, neuf ans, et Cybèle, seize ans, espérant récupérer un peu d’argent pour rembourser sa dette au passeur.

Un destin tristement banal pour une famille Rom, à la merci des trafiquants en tout genre, qui bascule lorsque Darius et son père sont portés disparus. Alertée par Cybèle, Lina part à leur recherche avec l’aide de Thomas, un ami, remontant la piste périlleuse d’un réseau criminel aux ramifications puissantes.



Catégories :Uncategorized

Tags:, , , ,

10 réponses

  1. Commencé aujourd’hui, 100 pages dévorées, j’attendais ta chronique pour m’y replonger !

  2. Je répète ce que j’ai dit sur un autre blog 😉 Julie Ewa est vraiment particulière, j’avais adoré Les Petites Filles par le côté véridique, elle s’est de quoi elle parle et se sert de son roman pour faire passer son message et faire ouvrir les yeux du monde. J’ai hâte de lire son nouveau roman, je la suis sur les réseaux sociaux et je sais qu’elle est partie sur les traces des roms donc encore une fois ça doit être un roman qui sort de ses tripes

  3. J’ai adoré LES PETITES FILLES. Hâte de lire celui ci.

  4. Pas encore lu son précédent roman, donc, avant de me plonger dans les ordures, je vais déjà lire deux petites filles 😉

  5. trop envie!!!

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Le gamin des ordures – Julie Ewa – EmOtionS – Blog littéraire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :