Le mal en soi – Antonio Lanzetta

Le mal en soi est une sorte de paradoxe. Alors qu’habituellement un thriller tient principalement grâce à son intrigue, celui d’ Antonio Lanzetta vit surtout à travers ses personnages.

Personnages avant tout

La thématique tournant autour de ce genre de tueur en série n’est pas neuve, elle est même usée jusqu’à la corde. L’importance donnée aux personnages est donc d’autant plus prépondérante.

L’ambiance est sombre, très sombre. On pourrait croire qu’elle n’est que ténèbres. Pourtant, une pointe de lumière guide les pas des protagonistes : l’amitié, celle née durant l’adolescence.

Le roman joue avec l’alternance des époques, système narratif bien connu des amateurs du genre, entre l’été 1985 et nos jours. Deux histoires en parallèle, le présent comme une résurgence de cet été et de ses terribles événements passés.

L’amitié pour sortir des ténèbres ?

A défaut d’originalité, Antonio Lanzetta fait preuve d’une belle maîtrise pour ce premier roman. Il a su créer une atmosphère et un terrain de jeu denses où dansent des personnages meurtris. Il mise sur l’alternance des points de vue pour nous plonger profondément dans cette Italie rurale où tout le monde se connaît et se cherche.

Le mal en soi, c’est la noire couleur des sentiments. Ceux qu’on éprouve pour ses amis, ceux qu’on ressent au fond de son être. L’amitié pour combattre le mal, est-ce suffisant ?

Les choix narratifs de l’auteur sont assez étonnants (ça tombe bien, j’aime être surpris), puisque les scènes anciennes et actuelles ne tournent pas autour du même personnage principal. Le contemporain de l’histoire est vraiment étonnant. L’anti-héros par excellence. Auteur de True crime, dans un état physique épouvantable suite à un ancien accident. Il souffre à chaque pas, est défiguré de l’extérieur comme de l’intérieur. On est vite emprunt d’une certaine fascination pour lui, entre empathie et pitié.

Talent de conteur

L’accroche commerciale parle du Stephen King italien. Je n’ai pas vu grand lien entre les deux, si ce n’est cette manière de mettre en scène l’adolescence. Sur ce terrain-là, ils se retrouvent.

Le mal en soi est un roman assez court mais à l’atmosphère suffisamment épaisse pour engluer le lecteur dans les ténèbres. A défaut de proposer une intrigue originale, Antonio Lanzetta démontre qui possède un joli talent de conteur qui mérite qu’on le laisse nous guider dans la noirceur de l’âme humaine.

Sortie : 14 mars 2018

Éditeur : Bragelonne

Genre : Thriller

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Le personnage principal

L’ambiance

La thématique de l’amitié

Ce que j’ai moins aimé :

Le manque d’originalité de l’intrigue policière

4° de couverture

Le petit bourg de Castellaccio, dans la région du Cilento, au sud de l’Italie, abrite un très vieux saule. À la fin de l’été 1985, on a retrouvé le corps de la jeune Claudia pendu à ses branches, sa tête décapitée gisant entre les racines. Trente et un an plus tard, pendue au même arbre, torturée de la même façon, la dépouille grouillante de vers d’une autre jeune fille contemple Damiano Valente, le Chacal, un célèbre écrivain de true crime. L’Homme du saule est revenu à Castellaccio.

Hypersensible, méthodique et acharné, le visage rongé de cicatrices et condamné à traîner sa jambe brisée, tenant grâce à la morphine, Valente est hanté par cet été de la peur où lui et ses amis Claudia, Flavio et Stefano ont été fauchés par la haine, la folie et la mort. Quand le commissaire De Vivo l’appelle sur l’enquête, la traque peut commencer.



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

27 réponses

  1. Il me semble que tu avais dit que nous n’aurions pas trop l’occasion de te lire cette semaine, et tu ne tiens pas tes promesses, pour notre plus grand plaisir… 😉😁
    Ta présentation ne me laisse pas indifférente et j’en prends bonne note… Merci pour toutes ces belles découvertes qui enrichissent notre cœur et notre esprit mais pas notre porte-monnaie… 😉🙁
    Bonne journée Yvan !

    Aimé par 1 personne

  2. Oh cela se déroule en Italie! J’adore les histoires qui me font voyager, aussi sombres soient elles !
    Merci pour cette découverte Yvan.
    Belle journée à toi! 😊

    Aimé par 1 personne

  3. C’est super intéressant un polar italien et pas si fréquent à part Carrisi. Je note 😉

    Aimé par 1 personne

  4. A reblogué ceci sur LegereImaginarePeregrinare.et a ajouté:
    Un thriller construit autour de son personnage sur le thème de l’amitié…Concept original à découvrir !!

    Aimé par 1 personne

  5. Je le note pour deux raisons: l’Italie, pays que j’adore, et le concept de construire un thriller autour de son personnage. Merci pour le partage !!

    Aimé par 1 personne

  6. Et bien….je le note😊

    Aimé par 1 personne

  7. Tu avais le mâle en toi ?? Ok, je sors et je note le titre, parce que tu me tentes 😛

    Aimé par 1 personne

  8. Merci pour vos impressions sur mon roman. Je ne parle pas français et j’utilise Google Translator, alors je m’excuse auprès de vous tous pour les erreurs 🙂

    Vous avez saisi le sens du roman. Pour moi, les personnages sont très importants et, contrairement aux thrillers basés sur des intrigues, je voulais créer des personnages très forts. Une fois la lecture terminée, j’espère que les lecteurs se souviendront de mes personnages.

    Si vous venez à Quais Du Polar, nous pouvons parler en personne … peut-être en anglais 🙂

    Merci!!!

    https://www.instagram.com/lanzetta_antonio/

    Aimé par 2 personnes

    • Merci Antonio d’avoir laissé ce message ! Google se débrouille bien en français ;-).
      Je suis content d’avoir compris votre livre comme vous le souhaitiez.
      Oui, nous pourrons en parler aux Quais du polar, avec grand plaisir ! Avec mon anglais catastrophique et sans l’aide de Google 😉

      Aimé par 1 personne

  9. Si nous ne nous comprenons pas, nous utiliserons nos mains et nos signes en tant qu’hommes préhistoriques 🙂
    A bientôt à Lyon.

    Aimé par 2 personnes

  10. Rhooo celui là je veux bien le découvrir ….
    M^me si il semble que l’intrigue policière ne soit pas totalement innovante ! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :