S.J. Watson – Avant d’aller dormir

41C+iSPqWAL._SL160_4° de couverture

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune étudiante célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir à sa grande surprise qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans.

Tous les traitements ayant jusque-là échoué, son dernier espoir réside dans son nouveau neuropsychologue, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime pour l’aider à se remémorer son quotidien et ainsi rassembler peu à peu les fils de son existence.

Quand Christine commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, elle est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Mon avis

Un thriller psychologique d’une rare intelligence, tout en finesse.

Comment redécouvrir sa vie chaque jour, après avoir tout oublié à son réveil, vivre sans souvenirs qui construisent notre identité, nous permettent d’avoir des relations avec les autres et de leur faire confiance.

Toutes ces questions sont superbement mises en mots, dans une tension croissante, mais maitrisée du récit.

La 4° de couverture parle d’une construction machiavélique. Je parlerai au contraire d’une construction cohérente, véritable bijou de précision.

Point de violence gratuite, l’auteur se charge de monter son histoire de manière logique et implacable. Pourtant l’histoire est glaçante.

On a l’impression de marcher sur des œufs avec le personnage, qui se bat pour comprendre sa situation et trouver des moyens d’évoluer. Nous sommes dans l’empathie totale avec elle.

Ce jour sans fin nous fait entrer au plus profond de son être, ses doutes, ses angoisses et ses moments de soulagement sont décrits de manière admirable.

On engloutit ces pages, happé, en totale immersion dans cette histoire qui arrive à se renouveler sans cesse.

Publication française : 2011

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

7 réponses

  1. Encore une fois, nous allons être du même avis. Tes mots sont d’une justesse parfaite! Je viens de le finir, chronique en préparation. 🙂

  2. ouep 🙂 et contente d’avoir trouvé mon jumeau!

  3. Encore un bouquin TGV, écrit à grande vitesse et lu à vive allure. Il a d’ailleurs eu le prix polar SNCF en 2012 !
    Quelques longueurs, une écriture parfois un peu bâclée, quelques idées pas toujours bien exploitées, ce n’est pas de la belle littérature (et d’ailleurs ça n’y prétend pas).
    Mais de temps en temps, c’est le genre de bouquin idéal pour se vider la tête : un page-turner qu’on ne lâche pas de la nuit. Bon, deux nuits peut-être, y’en a pour près de 500 pages.
    Et le livre enfin refermé, on s’endort enfin, l’esprit tranquille.
    Presque tranquille. Avec la vague crainte que demain au réveil, on pourrait peut-être se dire : tiens, sympa ce bouquin là sur la table de chevet, ça m’a l’air passionnant, faudra que je lise ça ce soir …

    • Je viens de lire ton commentaire, il est très bien. Je ne n’aurais pas lu déjà hier ? 😉
      Plus sérieusement, merci pour cet avis détaillé et que je partage assez, et il est bien vu 😉

Rétroliens

  1. Tag littéraire « EmOtionS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :