Vers Mars – Mary Robinette Kowal

Vers Mars est la suite de Vers les étoiles, cette formidable uchronie.

Rappelons la situation : une météorite s’écrase sur terre en 1952, détruisant une bonne partie de la côte Est des USA, engendrant d’irréversibles changements climatiques. Cet événement va pousser le monde à se coaliser pour chercher une échappatoire à une planète mourante. L’aventure spatiale est lancée avant l’heure.

Intelligente uchronie

Ce deuxième volet se déroule 3 ans après, alors que l’humanité a installé une base sur la Lune. On y retrouve les personnages du précédent livre, dont principalement Elma York, mathématicienne de génie qu’on a propulsé un peu contre son gré comme égérie de la conquête spatiale. La Lady Astronaute.

Les lecteurs enthousiastes du roman initial, qui a été bardé de prix littéraires, retrouveront ici ce qui en a fait le charme, sa profonde humanité, son engagement et son esprit aventureux.

Oui, c’est une uchronique engagée qui incrémente l’aspect ludique de véritables sujets de société. Le « retour » aux années 60 permet de mieux mettre ces questions en exergue, alors qu’elles sont toujours cruellement d’actualité. Au-delà de cette quête vers les étoiles, c’est l’occasion de parler des problématiques climatiques, mais aussi de la condition féminine et du racisme.

Dans les années 60, la place de la femme était au foyer, et celle des gens de couleurs aux USA loin de toute responsabilité. Autant dire que cette mission vers Mars est aussi l’occasion de chambouler toutes les normes sociales de l’époque.

Engagé

En soi, le roman de Mary Robinette Kowal se veut politique, au sens premier, sans jamais perdre de vue l’émerveillement de cette grande aventure humaine.

A la différence de Vers les étoiles, cette suite se déroule presque exclusivement dans l’espace, commençant sur la Lune avant de partir à la conquête de la planète rouge.

Imaginez un temps où l’Homme ne peut compter que sur lui-même, et sur ses capacités. Où les ordinateurs n’existent pas pour faire le boulot. Où chaque calcul, qui peut avoir des conséquences désastreuses, se fait de tête ou à la main. Les relations de confiance sont d’autant plus importantes.

Dans ce monde chamboulé par une catastrophe qui rend les relations sociales terrestres encore plus irrespirables, les accointances à l’intérieur d’un engin spatial s’en trouvent exacerbées.

L’engagement de l’autrice permet de mettre subtilement en perspective les rapports racisés des 60’s, qui résonnent encore aujourd’hui, et de développer une autre des tares liées à la peur de l’autre et de l’inconnu : celle du repli sur soi par la violence. Et donc d’un certain type de terrorisme intérieur qui s’en nourrit.

Par les personnages

Mais, dans ce contexte où la problématique climatique a brutalement pris le pas sur la guerre froide, la lueur d’espoir vient de cette obligation de s’entraider, de coopérer.

Du coup, ce voyage vers Mars dessine ce que devient l’humanité, mise sous cloche. Et cette incroyable odyssée s’en trouve intensifiée.

L’autrice parle avant tout de personnes, et fait passer des émotions, même si sa rigueur scientifique est présente à chaque instant.

Du coup, ce diptyque, qui se complète par la nouvelle Lady Astronaute parue en poche chez Folio (à lire après les romans), ne doit pas être réservé aux seuls amateurs de SF. C’est bien le genre d’histoire qui met l’humain au premier plan, avec des thématiques fortes qui pourront parler à tous.

Même si j’ai trouvé ce second tome un ton en dessous du premier, le destin de ces astronautes partis Vers Mars est passionnant à suivre.

Mary Robinette Kowal raconte des destinées exceptionnelles en restant toujours au plus près des femmes et des hommes. Et en donnant matière à réflexion autant qu’à nous mettre des étoiles plein les yeux. Son idée d’uchronie est pour ça vraiment épatante et sert formidablement bien son propos comme son histoire. Sans voir tout en noir et sans oublier l’espoir.

Yvan Fauth

Date de sortie : 06 octobre 2021

Éditeur : Denoël

Genre : Science fiction / Uchronie

Traduction : Patrick Imbert

4° de couverture

Alors qu’une sonde robotisée se pose sur Mars, prélude à une première mission habitée vers la planète rouge, Elma York embarque à bord de la navette qui la ramènera sur Terre après une affectation de trois mois sur la Lune. Mais le retour ne se passe pas comme prévu : un groupe de terroristes appartenant au mouvement Earth First profite de l’atterrissage en catastrophe du vaisseau pour prendre l’ensemble des passagers en otage. Leurs revendications sont simples : l’arrêt de la conquête spatiale et la réaffectation du budget à la survie sur Terre.
La Lady Astronaute parviendra-t-elle à leur faire entendre raison et, surtout, réalisera-t-elle son rêve : fouler, un jour, le sol martien ?

Vers Mars forme avec Vers les étoiles un diptyque haletant, en prise directe avec le monde contemporain : le récit d’une lutte pour les droits des femmes et des minorités et d’une conquête spatiale digne de L’Étoffe des héros.



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

3 réponses

  1. Il est dans ma pile de livres, le premier tome était fabuleux.

  2. J’ai noté le premier je note le second

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :