Empire des chimères – Antoine Chainas

Je ne sais toujours pas vraiment ce que je viens de lire. Mais j’ai adoré ça.

Empire des chimères est l’un des romans les plus étranges que j’ai pu lire depuis une décennie. Un roman à la fois fortement ancré dans la réalité et pourtant fantasmagorique. Improbable, inclassable. Et addictif pour le lecteur curieux, à l’esprit ouvert sur le (les) monde(s).

Immersif

Voilà une expérience littéraire hors cadre, à la fois totalement immersive et constamment déroutante. 650 pages touffues mais à la lecture grandement facilitée par des chapitres courts, un des nombreux paradoxes de cet ouvrage.

Ouvrage, voilà bien un mot qui sied à cet édifice littéraire, qu’on pourrait souvent penser bringuebalant, mais qui s’avère d’un étonnant équilibre. Toujours instable, faussement chancelant, sans jamais s’écrouler.

Il y a de la magie dans ce livre. Par (une partie de) son sujet, par l’envoûtement du lecteur, par cette capacité de l’auteur à construire un récit improbable.

Inracontable

Vous résumer l’histoire ? C’est impossible. Je vais essayer de vous en donner quelques clés.

L’époque : les années 80. Pour ceux qui sont suffisamment avancé en âge comme moi, il y a un coté revival (j’utilise un mot anglais, assez provocateur quand on connaît le propos du récit).

L’environnement : le fin fond de la France, celle coincée entre l’immobilisme latent et la « modernité » qui toque à sa porte. Mais pas que, puisque l’intrigue passe également par les USA et voyage même parfois dans le temps par l’Algérie.

L’histoire : ahahah ! Dans l’excellente interview du non moins excellent blog Nyctalopes, Antoine Chainas dit avec esprit et humour qu’il a écrit un « rural noir quantique vintage ». Mine de rien, c’est tout à fait ça. Il y est donc question de la vie dans ce monde de campagne, mais aussi de jeu de rôle, de mondialisation, de cupidité, d’architecture, de violence, d’amour, de changement (et de tellement d’autres choses)…

Mutant et viral

Plus je vous en parle, plus je me dis que je risque de vous faire peur… Pourtant ce roman est FORMIDABLE.

Laissez-vous tenter, vous n’aurez que rarement le loisir de lire un roman à la fois d’une telle densité et pourtant réellement ludique. De vivre une telle expérimentation en immersion, entre tension, intéressantes réflexions sur la société et poussées oniriques.

Voilà bien un roman mutant et viral (les mots ont un vrai sens quand on lit le livre). A aucun moment, on anticipe où va nous conduire cette aventure, bien à la manière d’un jeu de rôle. Avec un Antoine Chainas en maître de cérémonie qui étonne, détonne et divertit.

Parce que ce roman non linéaire est clairement ambitieux, bien qu’il ne perd jamais de vue l’aspect divertissant et les émotions. C’est l’une de ses grandes forces.

L’autre force est la plume de l’auteur, travaillée, ciselée, personnelle.

Davantage d’émotions

Ressenti très personnel, dans son approche, je trouve Empire des chimères parfois à l’opposé de Pur, son précédent roman. Pourtant ils ont des points communs, mais avec EDC (ça fait marque déposée) j’ai senti que l’écrivain mettait plus en retrait ses idées et messages par rapport à l’histoire et aux personnages (mais elles sont toujours bien présentes). En clair, ce nouveau livre est davantage en prise avec les émotions, plus proches de ses personnages, plus en adéquation avec ce que j’aime lire. Des protagonistes qui ne trouvent pas leur place ou qui forcent leur destin vers des chimères.

Empire des chimères est une sorte de radiographie de la France profonde des années 80, une dure image de la société de consommation. Il peut aussi se lire avec un œil un brin nostalgique (et pourtant l’auteur ne dit jamais que c’était mieux avant, un paradoxe de plus).

Livre monde, livre microcosme, voyage dans l’espace et le temps, très noir et parfois lumineux, foisonnant et ludique, qui touche et qui fait réfléchir, Empire des chimères est un livre aussi invraisemblable qu’authentique. Fantastique, dans tous les sens du terme, par un Antoine Chainas inspiré.

Peu d’auteurs sont capables de sortir un tel roman, ou alors en pire.

Lien vers l’interview de l’auteur sur le blog Nyctalopes

Sortie : 06 septembre 2018

Éditeur : Gallimard / Série Noire

Genre : « rural noir quantique vintage »

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’univers construit, juste incroyable

Le mélange des genre

L’écriture, magnifique

Les sujets sous-jacents

4° de couverture

1983. La disparition d’une fillette dans un petit village. L’implantation dans la région d’un parc à thèmes inspiré d’un jeu de rôles sombre et addictif, au succès phénoménal. L’immersion de trois adolescents dans cet Empire des chimères qui semble brouiller dans leurs esprits la frontière entre fiction et «vraie vie»…
Tragédie locale, bouleversement global et mondes alternatifs, Empire des chimères nous entraîne dans un labyrinthe vertigineux dont les ramifications finissent par se rejoindre… au cœur de tous les possibles.



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

18 réponses

  1. Merci pour ce ressenti passionné !!
    Se laisser tenter ? pourquoi pas , ce n’est pas vraiment dans le style de ce que je lis mais ouvrir son esprit à autre chose.. bonne idée
    Bonne journée

  2. Tu m’intrigues vraiment de vraiment ! Vais l’attaquer tout bientôt 🙂

  3. Tu attises ma curiosité avec ce livre bien particulier ! 😉

  4. Merci de me rappeler que je suis une vielle branche ! (Ouais parce que les années 80, je m’en souviens plutôt bien…) 😏
    Pour le coup, tu as éveillé ma curiosité !

  5. Et bien après tout ce qui est dit, si l’on n’a pas envie de lire ce livre …. Aller je le rajoute à ma liste !

Rétroliens

  1. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2018 – De la 10ème à la 6ème place – EmOtionS – Blog littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :