Délicieuse – Marie Neuser

Amour, amore, à mort.

L’amour comme le soleil d’une vie, sa perte comme ses ténèbres. Une fleur qui pousse, pousse, pousse en vous, et qu’on oublie parfois d’arroser. Elle est pourtant accrochée à vos entrailles et peut vous pousser aux pires extrémités.

Tragédie 2.0

Marie Neuser raconte une histoire d’amour, de perte, d’arrachement. Une thématique intemporelle, universelle, antique et contemporaine. Délicieuse est une Tragédie 2.0.

Youtube, une femme face à son mari par écran interposé, face au monde aussi, et face à soi-même. Une longue confession, peut-être catharsistique, sans aucun doute vengeresse. Une femme blessée dans sa chair et meurtrie dans son âme, et qui expose sa douleur et ses sentiments dans les moindres détails. A l’homme qu’elle aime à s’en arracher les tripes. Aux réseaux sociaux comme spectateurs, comme s’il fallait démultiplier ces témoins à l’infini entre mariage et rupture.

Jusqu’à l’os

Martha Delombre côtoie l’ombre au quotidien dans le cadre de son travail. Psychologue criminelle, elle est le réceptacle des pires confessions. Pas étonnant qu’elle ressente à son tour le besoin de s’épancher.

Délicieuse est une mise à nu. Couche après couche, pelée jusqu’à l’os. De pelures de pommes juteuses (le sucre c’est de l’amour) jusqu’aux pelures d’oignons (qui agressent les yeux).

Par-delà l’histoire personnelle entre deux adultes (ou trois, selon le point de vue), l’écrivaine propose nombre de belles et profondes réflexions sur ce qu’est le sentiment amoureux, ce qu’est la peur du vide. Elle met en scène une foultitude de pensées face à la vie de couple, la trahison… La vie, dans ce qu’elle a de plus fort et de plus cruel parfois.

Sublime écriture

Ce qui frappe de la première à la dernière ligne, c’est l’écriture sublime de Marie Neuser. Hyper expressive, imaginative, profonde, ciselée. Elle donne du sens et de l’émotion aux ressentis de la narratrice bafouée.

Ses manières d’entrer au plus loin des pensées de son personnage sont d’une intensité folle. On s’abîme dans l’abîme de détresse d’une femme qui tombe de haut. On suit son cheminement mental, en décalé puisqu’elle nous le raconte, mais en prise directe avec la moindre parcelle de son être.

Délicieuse est un récit noir, vraiment noir. Quand l’amour se brise sur les récifs de l’infidélité, il n’y a plus qu’à ramasser les morceaux pour tenter de les assembler à nouveau. Sauf que ce nouvel agglomérat de chair, de sang et de tripes ne peut que ressembler à un monstre.

Vengeance

Marie Neuser nous plonge dans les excès que peut engendrer le sentiment amoureux. Le récit aurait peut-être pu gagner en plus de concision parfois, mais est totalement en phase avec cette outrance des sentiments. Une sensation totalement balayée une fois la lecture achevée, tant j’ai été bluffé par le talent éclatant de l’auteure.

Ce livre est une aventure intérieure, même si elle est jetée sur la place publique. Ce n’est pas l’action qui prédomine (ce n’est pas ce style de livre), mais c’est une dramaturgie incroyablement riche, jusqu’à un dernier tiers étouffant.

Marie Neuser est une écrivaine exceptionnelle. Son talent narratif éclabousse cette sombre histoire d’amour déchu et de vengeance. Délicieuse est un roman rare, une vraie tragédie antique transposée au XXIème siècle.

Lien vers l’interview de Marie Neuser au sujet de « Délicieuse »

Sortie : 23 août 2018

Éditeur : Fleuve Editions

Genre : Roman noir

Ce que j’ai particulièrement aimé :

La sublime écriture

La finesse de l’analyse psychologique

Le final

4° de couverture

L’histoire commence ainsi : une femme parle à l’homme qu’elle aime.
Devant elle : les restes d’un repas.
Plutôt que le papier, elle a choisi l’écran.
À l’intimité d’une lettre, elle a préféré la vidéo et la multitude des réseaux sociaux.
Cette femme, c’est Martha Delombre, psychologue criminelle habituée aux confessions les plus abominables.
C’est désormais à son tour de se confesser. L’impudeur ? Peu lui importe, car tout le monde doit savoir. À commencer par lui. Le traître.
Peut-on dire adieu à vingt ans d’amour fou en succombant à la première inconnue qui passe ? C’est ce qu’il croyait. Au rythme des likes et des partages, traquant la fréquence des connexions, scrutant le pouls des commentaires, Martha la ténébreuse se montrera prête à tout pour continuer d’exister sans baisser la garde, jusqu’au point de rupture. Celui qu’on n’attendait pas et qui a le pouvoir de redistribuer les cartes.



Catégories :Interviews - 1 livre en 5 questions

Tags:, , ,

12 réponses

  1. Rien que ça ! Eh bien, il va falloir que je le lise 😉

  2. J’ai un livre d’elle que je n’ai pas encore ouvert, il serait temps que je le lise avant de me jeter sur celui-ci 😉


  3. https://polldaddy.com/js/rating/rating.jsJ’ai eu un ressenti quasi identique pour cette lecture. L’auteure m’a tout simplement bluffée. Quel style, quelle finesse ! Un pur plaisir de lecture ☺️

  4. Je pense qu’il est pour moi celui ci 😉
    Merci pour ce joli avis!

  5. Ton retour me donne des frissons.

  6. Une bonne surprise pour moi également ! J’avoue avoir choisi ce roman pour sa couverture, que je trouve magnifique, mais le contenu ne m’a pas déçu

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Délicieuse – Marie Neuser – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2018 – De la 15ème à la 11ème place – EmOtionS – Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :