Dark Web – Dean Koontz

Enfin ! 5 ans d’attente, c’est long. Autant de longues années sans voir un seul titre de Dean Koontz traduit en français, délaissé par son ancien éditeur. Alors qu’il reste classé 18ème plus gros vendeur au monde (devant Stephen King) et qu’il a fait le bonheur de tant de lecteurs depuis les années 80. Des deux K, un seul est resté incontournable par chez nous. Et pourtant… l’auteur restera à jamais comme un maître incontesté du thriller. Et il n’a rien perdu de talent.

Capacité exceptionnelle

Mille mercis aux éditions de l’Archipel d’avoir brisé la malédiction. Dark Web sonne donc le retour de Koontz, avec le premier des romans mettant en scène un nouveau personnage récurrent : l’inspectrice du FBI Jane Hawk (en congé sans solde).

Dark web est un thriller à l’américaine, typique, formaté. 400 pages qui ne laissent pas une minute de repos et dans lesquelles on entre pied au plancher. Adrénaline certes, mais sans oublier de construire une vraie et intrigante histoire. Et un personnage fort.

Dean Koontz a en commun avec Stephen King cette capacité exceptionnelle à créer un personnage de papier en seulement quelques paragraphes. Trois (courts) chapitres suffisent. Vous êtes dans l’histoire, vous n’en sortez plus jusqu’à la fin.

Une hausse alarmante de suicides dans tous les États-Unis, auprès de personnes pourtant bien dans leurs baskets. Un sombre complot que seul Jane Hawk veut voir (étant donné qu’elle a été touchée personnellement dans sa chair). Voilà un pitch qui a de quoi titiller la curiosité du lecteur avide de ce genre littéraire.

La leçon

Pas une seconde de répit, des surprises constantes, des cliffhanger en cascade, des changements de rythme, une intrigue paranoïaque. L’exemple typique du roman qu’on ne peut lâcher, tout est fait pour. Et bien fait.

Alors oui, l’auteur use de tous les trucs du genre, au point que s’en est presque un exercice de style. Mais ça fonctionne diablement bien ! Les rouages sont suffisamment bien masqués par l’impression d’urgence ressentie à la lecture et par l’empathie générée par le personnage principal. Et l’auteur y retrouve des thématiques qu’il a utilisé avec bonheur par le passé (manipulation scientifique…).

Dark Web est une vraie réussite, du pur divertissement à rendre complètement parano et un personnage qui fait une entrée fracassante dans le monde du thriller. On a juste hâte de la retrouver.

Jeunes loups du thriller, vous qui pensez maîtriser l’art de construire un récit dynamique, prenant et surprenant, venez prendre une leçon chez papy Koontz. L’expérience des anciens n’a pas de prix.

PS : le choix du titre français est assez incompréhensible et plutôt trompeur. N’imaginez pas une intrigue qui se déroule complètement sur le web, c’est presque annexe (le titre original est The silent corner).

Sortie : 15 février 2018

Éditeur : L’Archipel

Genre : Thriller

Traduction : Sebastian Danchin

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Le retour du grand Koontz !

Le rythme

L’utilisation au mieux de tous les codes du thriller à l’américaine

Le personnage principal

4° de couverture

IL FAUT QUE J’EN FINISSE…
C’EST URGENT !
Tels sont les derniers mots d’un homme que la vie semblait avoir comblé… mais qui y a mis fin. Brutalement.
Jane Hawk, inspectrice du FBI, refuse de croire que son mari se soit donné la mort. Pour elle, il y a une autre raison. Sa conviction en sort renforcée lorsqu’elle apprend qu’une vague inexpliquée de suicides frappe le pays.
Quitte à se mettre à dos sa hiérarchie – qui souhaite étouffer l’affaire –, Jane veut des réponses, quel qu’en soit le prix… Or, son enquête dérange. Ses ennemis de l’ombre détiennent un secret si terrifiant qu’ils sont prêts à tout pour l’éliminer.
Mais, bien que seule contre tous, la fugitive la plus recherchée des États-Unis possède pour atouts son intelligence et sa froide détermination. La vengeance est comme l’amour : elle ne connaît aucune limite…


Catégories :Littérature

Tags:, , ,

21 réponses

  1. Quand j’étais jeune (hé oui ça date) j’ai lu beaucoup de ses titres dans la collection Terreur, j’avoue que j’étais bien accro. Je le retrouverai donc avec plaisir (et nostalgie) 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. Je ne crois pas déjà avoir lu cet auteur, mais celui me tente bien pour commencer éventuellement….;) En tout cas, on sent bien le plaisir des retrouvailles, et j’ai du mal à croire qu’il soit devant Stephen King dans les ventes (C’est possible ça????! mdr)…
    C’est noté en tout cas, dans ma Wish, qui est encore plus haute que ma PAL, mais je lui ferai une place de choix s’il arrive en Féérie….;)

    Aimé par 1 personne

  3. En voilà un sur lequel je vais me jeter ! Toute mon adolescence, les ai tous dévoré et ils sont là dans ma biblio en place de choix 🙂 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ce sera mon premier Dean Koontz ! 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis content d’apprendre que je ne suis pas le seul que son éditeur a renié !

    J'aime

  6. Ah que je suis content de lire que le Koontz tient la forme. J’avai repéré sa sortie et attendais ta chronique pour me lancer.
    Même s’il vend plus que le King dans le monde, il est beaucoup plus inégal. Comme beaucoup d’entre vous j’ai lu quasiment toute sa production disponible en France et il a moins de chefs-d’oeuvre à son arc (Chasse à Mort et Les Yeux Foudroyés pour moi) que le King. Ceci n’engage que moi of course ^^

    J'aime

  7. Chouette nouvelle ! Merci Yvan ! Je crois les avoir presque tous les livres de Koontz ; comme King, il a bercé mes années lycée…

    Aimé par 1 personne

  8. Celui-là j’aimerai bien le lire. Me faut juste trouver le temps !

    J'aime

  9. Je m’y plonge enfin. Après avoir lu ton avis, hâte de le découvrir. 😉

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Dark Web – Dean Koontz – Cosmogonie d'une vie
  2. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2018 – De la 25ème à la 21ème place – EmOtionS – Blog littéraire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :