Derrière les portes – B.A. Paris

chronique-litteraire

Les thrillers psychologiques rencontrent un succès phénoménal, surtout depuis l’avènement de Gillian Flynn avec Les apparences. Tous les éditeurs se lancent dans la brèche, avec plus ou moins de bonheur. Pour un succès comme La fille du train, combien de romans passent inaperçus (souvent avec raison d’ailleurs) ?

Succès inimaginable

Derrière les portes a rencontré un succès inimaginable au pays du Brexit. Près d’un million d’exemplaires vendus, ça dépasse l’entendement. Qu’en sera t-il au pays des froggies ? 

B.A. Paris a donc frappé très fort outre-manche avec son tout premier roman. Ses origines franco-irlandaises et le fait qu’elle habite dorénavant en France, font que la sortie de son roman en français ne la dépaysera pas tant que ça.

La trame du récit est classique, le rythme n’est pas des plus soutenus. Et pourtant… Pourtant, une fois lancé, ce thriller est difficile à lâcher. Je dirais même que je me suis retrouvé cramponné aux pages, comme hypnotisé par le sort de l’héroïne confrontée à une situation inextricable. Vu le nombre de thrillers dans le genre que j’ai déjà pu lire, il faut du talent pour arriver à un tel résultat.

Subtil et malsain

« En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux », nous dit la première phrase du résumé. Ah, les apparences ! ;-). Oui, Grace pensait avoir trouvé le mari idéal. Et non, Jack n’est pas ce qu’il laisse paraître.

Passé 50 pages où il ne se passe pas beaucoup de choses mais qui servent à poser les jalons d’une intrigue tout en finesse, le sort du personnage central devient tellement prenant qu’il devient vital de lire la suite.

Même si elle n’invente rien, jamais B.A. Paris ne tombe dans les excès, et évite plutôt bien les stéréotypes. Son drame familial prend subtilement une direction franchement malsaine et sordide, là encore sans tomber dans la facilité. Une sorte de retenue toute anglaise, franchement bienvenue. Rien n’est plus pénible que ce que l’on imagine, et l’auteure fait montre d’une vraie adresse pour titiller notre imaginaire.

De l’importance des personnages secondaires

On est vraiment plongé dans la psyché du personnage, au plus près de son ressenti. On suit et on comprend son état d’esprit par ce choix fait d’alterner le passé proche et le présent. On comprend le cheminement, jusqu’au final bien trouvé et bien mené. Quelle construction magnifique de l’intrigue !

Et puis, il y a ce personnage « secondaire », celui de la sœur de Grace. Elle est trisomique, ce qui la rend d’autant plus touchante et donne du corps au récit. Un vraie touche d’humanité pour un roman qui n’en manque pas.

Rien n’est laissé au hasard par B.A. Paris dans cette intrigue aussi habile que fascinante, aussi intéressante que choquante. Pour un premier roman, Derrière les portes est un thriller psychologique qui a de vraies et belles qualités pour lui permettre de sortir du lot.

Lien vers l’interview de B.A. Paris au sujet de ce roman

Sortie : 05 janvier 2017

Éditeur : Hugo

Genre : Thriller

Traduction : Luc Rigoureau

Ce que j’ai particulièrement aimé :

L’intrigue sacrément bien menée

La psychologie des personnages

La subtilité du traitement

4° de couverture

En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison.  Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule.

Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l’un sans l’autre. Est-ce cela que l’on appelle le grand amour ? À moins que les apparences ne soient trompeuses. Et que ce mariage parfait ne dissimule un mensonge parfait. Car pourquoi Grace ne répond-elle jamais au téléphone ? Et pourquoi les fenêtres de la chambre sont-elles pourvues de barreaux ?



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

25 réponses

  1. Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

    Il est étonnant ce roman. Un thriller à la construction brillante, je trouve ! Et tu as raison, l’auteur en prenant son temps dès le début, nous permet de mieux nous encrer dans l’histoire !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Franchement, il est bluffant !

      • Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

        Oui, il devrait plaire au plus grand nombre. Du fan de thriller, aux amateurs de roman psychologique et m^me les mordus de roman noir peuvent y trouver leur bonheur ! Ouais il est presque parfaitement parfait !

  2. Allez notons alors!!!!!;) Je sens qu’il pourrait bien me plaire , merci pour ce bel avis!!!!;)

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      J’en suis même certains, je connais tes goûts 😉

  3. Lord Arsenik – Noumea - Nelle-Calédonie

    Je me l’étais déjà noté, mais là ma VISA est dans le coma…

  4. Il me tente bien celui-ci surtout quand mes 2 chroniqueurs préférés en parle en bien (toi et sandra)..

  5. Le Cygne Noir – Chronique de livres >Thrillers | Polars | Romans noirs | Littérature française | Fantasy | SF

    Il m’a l’air très bien ce thriller psychologique ! J’avais lu déjà La Fille du Train que j’avais bien apprécié… Ce premier roman “Derrière les portes” de B.A. PARIS m’attire ! Merci Yvan pour ton avis précieux 🙂

  6. Je chipote, je chipote, 😆😆la soeur est trisomique et non pas autiste. Ce qui a son importance pour la psychologie du personnage
    Alsaciennement votre!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Mince, merci, erreur inadmissible ! Je corrige ! Je ne sais pas comment j’ai pu confondre en écrivant…

      • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

        Moi non plus je ne sais pas comment tu as pu faire cette erreur impardonnable ! 😆 Bon, je note le roman ! Si jamais, moi, je suis une sociopathe de haut niveau et pas une psychopathe !!

        • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

          J’ai encore honte maintenant…

          • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

            Flagelle-toi et on n’en parlera plus 😀

            • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

              Tu veux que je filme, c’est ça ?

              • belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

                Non, j’aime pas les films d’horreur et j’ai vu “élections 2016” qui m’a fichu la trouille et j’ai peur de la suite “élections 2017”, alors stop niveau horreurs ! 😆

  7. J’avais adoré les apparences. …par contre pas du tout aimé la fille du train…..
    Alors entre les deux, je vais me laisser tenter par celui ci !
    Une bonne raison pour ne pas pouvoir venir au salon du livre sans nom : j’habite carcassonne !!! Trop loin :-((

  8. Oh il me tente trop celui là

  9. Merci pour cette chronique qui donne franchement envie. Je note également Les Apparences de Gillian Flynn que je ne connaissais pas 🙂

  10. Intéressant . Merci pour la découverte ☺

  11. Salut Yvan, Jeanne Desaubry me l’a conseillé donc je vais le lire. Il me parait intéressant ! Merci du conseil. Amitiés

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Double conseil alors ;-). Bonne future lecture, mon pote

  12. Encore une chronique alléchante 😉 donc je note …

Rétroliens

  1. Derrière les portes de B.A.Paris | blacknovel1
  2. Interview – 1 livre en 5 questions : Derrière les portes – B.A. Paris – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Regards croisés sur mon Top 30 des romans lus en 2017 – De la 30ème à la 26ème place – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

%%footer%%