Interview de blogueuse 2014 – Des mots sur des pages

Suite de mes interviews de blogueurs.

Ce qu’il y a de bien avec Sophie, c’est que comme tous les bons blogueurs, c’est une passionnée. Elle est capable de passer de la littérature blanche au thriller, en passant par les romans pour jeunes adultes (et même les mangas tout récemment) sans aucun souci et avec le même bonheur !

Ce qu’il y a de bien avec Sophie, à travers son blog Des mots sur des pages, c’est que ses billets sont francs et que l’émotion transpire de sa manière d’écrire. En plus, c’est une Lucky Luke de la publication (pire que moi quelquefois) !

Bref, encore une fois je suis bien obligé de crier : vive la Belgique ! ;-).

Bonne découverte ! 

Le site du blog

Sa page Facebook

Sa page Twitter

Question rituelle que je pose habituellement aux auteurs : peux-tu te définir en trois mots, juste trois?

Juste 3 ? Passionnée, gourmande, et là en ce moment même … débordée !

Quelle est la date de naissance de ton blog ?

Le blog est né en septembre 2013 dans le cadre de l’événement consacré à la rentrée littéraire organisé par Sophie Hérisson et son blog que j’aime beaucoup « Délivrer des livres ». Le tout premier article fut consacré à « Kinderzimmer » de Valentine Goby qui fut un coup de cœur. Via ce blog, j’ai appris à me poser par rapport à mes lectures, mais aussi à affiner mes goûts. De plus, qui dit blog dit navigation sur la blogo et donc … de belles rencontres pour plus de tentations !

Pourquoi un blog ?

Honnêtement ? Pour arrêter de squatter le blog de Sophie (Délivrer des livres) qui a accueilli mon premier billet … Via son événement, ce fut la première fois que je me suis posée pour prendre le temps de rédiger un avis détaillé sur un roman et j’y ai pris goût. De plus se profilaient les matchs de la rentrée chez Priceminister du coup il fallait sauter le pas (et j’ai bien fait).

J’avoue qu’au départ je ne savais pas si je tiendrais la cadence, si je continuerais d’aimer parler de mes lectures, … Mais la richesse des échanges entre blogueurs et des rencontres (virtuelles ou réelles) est telle qu’une fois dedans dur d’arrêter. C’est un réel plaisir pour moi de partager mes lectures et d’aller voir ce qui se lit ailleurs, c’est de cette façon que des lectures inattendues et surprenantes sont arrivées dans notre bibliothèque.

Quels sont tes goûts en matière de littérature ?

Houlà … Belle question.

Je n’ai pas de goûts précis et je peux partir dans tous les sens. Je fonctionne au coup de cœur, à l’envie de la découverte, et je succombe aux viles tentations venant d’autres blogueurs (faible je suis … je sais). Cela ne m’empêche pas d’avoir tout de même quelques plumes fétiches qui me font vibrer plus que d’autres. J’avoue avoir besoin de vibrer sur un roman, de le ressentir, de le voir se dérouler sous mes yeux tel un bon film, et cette sensation, il est possible de la retrouver quelque soit le genre abordé.

Cependant, je suis capable de dire ce que je n’aime pas dans un bouquin :

  • Les longueurs inutiles cassant le rythme

  • Le sang qui gicle à toutes les pages sans raison valable

  • La fantasy qui (au grand désespoir de ma moitié) m’attire beaucoup moins

Qu’est ce qui prime pour toi lorsque tu rédiges une chronique ?

Par-dessus tout bien prendre garde à ne pas spoiler … Question de respect envers les personnes prenant le temps de lire mes billets. Je pars du principe que si quelqu’un s’attarde à me lire c’est pour avoir un avis sur une histoire et non pour se la voir raconter et pire que tout dévoilée.

Ensuite, je m’attache toujours à parler de mon ressenti face au roman, de ce qu’il m’a procurée comme sensation, en prenant bien garde de toujours faire passer le fait que mon avis n’engage que moi (surtout quand je rédige une chronique négative). Si un roman me fait vibrer ça se sait et ça se sent (du moins je l’espère) dans mes billets, idem si la lecture n’a pas su m’emporter.

As-tu l’impression, au fur et à mesure de tes lectures et de tes échanges sur le net, que tes goûts évoluent ?

Oui, oui et trois fois oui. Et la raison en est simple : échanger c’est découvrir. Découvrir, c’est aller vers des bouquins dont je n’aurais peut-être jamais entendu parler via la blogosphère et/ou via les groupes.

Ces échanges sont devenus de vraies mines pour la curieuse que je suis. Ils m’ont ouvert de nouvelles portes vers de nouvelles lectures à coté desquelles je serai sans doute passée sans les billets tentateurs de certains (dont toi 😉 ).

Portes-tu une attention toute particulière au design de ton blog ?

En tous cas j’essaye … mais j’aimerais qu’il soit autrement. Après il faut le temps et surtout … les capacités informatiques qui vont avec (mais je progresse 😉 ).

Je t’avoue aussi que pour le moment l’invasion publicitaire que nous subissons sur la plate forme qui héberge mon bébé me dérange fortement mais c’est le jeu (et libre à moi d’y remédier oui oui un jour je me pencherai sur la question).

Bref … je fais ce que je peux avec cœur c’est déjà ça non ?

Trois livres à emmener sur une île déserte ?

Voilà la question piège … On ne peut pas emmener une bibliothèque sur une île déserte ? Non ? Ok … Alors là de suite je te dirais :

  • La nuit des temps (Barjavel)

  • Orgeuil et Préjugés (Austen)

  • Bird Box (Malerman)

Mais bon le dernier je le cite parce qu’il vient de littéralement me scotcher qui sait ce que j’aurais répondu dans une semaine ?

Le mot de la fin ?

Tant qu’il y aura de la lecture nous pourrons voyager en toute liberté où nous voulons comme nous le voulons depuis le fin fond de notre nid douillet. Lisez partagez votre passion et contaminez votre entourage !



Catégories :Interviews de blogueurs

Tags:,

19 réponses

  1. Vincent Garcia – Montpellier

    Bonjour, je ne connaissais ni Sophie, ni son blog. Je suis allé y faire une petite visite suite à ton billet, et je prends mon abonnement, bien sûr… 🙂

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      eheh, profite en l’abonnement est gratuit 😉
      Merci sincèrement mon ami Vincent pour être souvent le premier à réagir

  2. Ca faisait longtemps qu’on avait pas eu une interview de blogueur 🙂
    Très joli blog au demeurant, j’irai y faire un tour régulièrement

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      je suis débordé ! 😉 et tout le monde ne répond pas à ma demande, c’est un RV aléatoire 😉

  3. Merci Yvan, même si ça fait bizarre de voir mon blog ici qui n’arrive pourtant pas à la cheville des autres blogueurs passés chez toi 🙂
    Quant à toi continue de nous faire saliver avec tes billets (même si mon banquier ne t’apprécie pas toujours 😉 )

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      tu te trompes lourdement Sophie ! Ton blog mérite tout autant que, les autres d’être ici !
      Merci pour tes réponses 😉

    • tssss Sophie, ne te dévalorise pas. Il est très chouette et tes chroniques sont pleines de sincérité et de passion

  4. Super interview!!!;) Moi j’étais déjà abonnée…Et bird box est dans mon colimateur…Je prendrais aussi sur une ile deserte La nuit des temps…..;)

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Vous êtes en phase alors !-)

  5. Moi je dis que les belges sont des petites femmes adorables….Je viens d’en avoir la preuve en lisant cette interview!!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      je suis d’accord, les nanas belges sont formidables 😉

  6. Top ce blog ! Merci de nous l’avoir fait découvrir !!

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      merci pour ton message Valou 😉

  7. Sido – lectrice compulsive, j'adore partager mes coups de coeurs et donner des conseils de lecture sur mon blog, http://errancesimmobiles.com. Je vous y attends !

    Merci pour cette belle découverte, chouette blog !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      toujours content quand je peux faire découvrir la page d’un collègue 😉

  8. belette2911 – Grande amatrice de Conan Doyle et de son "consultant detective", Sherlock Holmes... Dévoreuse de bouquins, aussi ! Cannibal Lecteur... dévorant des tonnes de livres sans jamais être rassasiée, voilà ce que je suis.

    Voilà, voilà, c’est lu et approuvé !! Et je suis contente de l’avoir lue et de l’avoir découverte, un peu tard… mais bon, tu sers à ça aussi, Yvan, à nous faire découvrir des blogueurs/euses ! 😛

    Moi, sur une île déserte, je peux prendre ma liseuse ! Au moins, pendant un mois, je peux lire 😀

  9. Ah, il y avait longtemps que tu ne nous avez pas offert ce genre d’exercice.
    Alors merci, et en plus c’est une découverte, je ne connaissais pas ce blog.
    Alors oui, vive la Belgique.
    Et longue vie à toi et à Emotion cher Yvan.

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Vive les belges oui 😉

Rétroliens

  1. Récapitulatif des interviews 2014 | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%