Stéphane Gérard – Thalamus

4° de couverture  

Lorsqu’Hélène et Laurent, jeune couple Strasbourgeois, apprennent qu’ils vont devenir parents de jumeaux, leur bonheur est à son comble !

Malheureusement, à la naissance, seul l’un des enfants survivra et dans le même temps l’état de santé de Laurent se dégrade.

Selon le neurochirurgien, le verdict est sans appel : une tumeur au cerveau avec l’urgence d’opérer. Malgré cette délicate intervention, l’état de santé de Laurent ne s’améliore pas voire se dégrade avec des signes de régression très inquiétants.

Quand une professeur de sciences, amie de la famille, mène sa propre enquête pour tenter de comprendre mieux vaut ne pas croire ce qu’elle va découvrir…

Mon avis

« Thalamus » est un roman qui va vous titiller différentes parties du cerveau. Les neurones bien sûr, puisqu’il s’agit d’un thriller scientifique. Mais aussi les zones du plaisir (beaucoup) et de l’anxiété (un peu).

Très rapidement le lecteur habitué à ce genre de thriller, s’étonnera du ton du roman, des dialogues, et de la verve de l’auteur.

Car c’est vraiment le point fort du roman. Dans l’univers du polar, l’humour et la dérision sont régulièrement présents, mais c’est rarement le cas dans les thrillers et encore moins dans ceux qui mettent en avant le coté scientifique.

Stéphane Gérard a décidé de ne pas se prendre au sérieux dans la forme tout en proposant une histoire grave dans le fond.

L’équilibre pourrait en être précaire, mais ce n’est globalement pas le cas, l’auteur arrivant à alterner le coté agréable du récit et la tension (qui reste tout de même assez modérée).

Nous avons affaire à un roman grand public (hormis certaines scènes sexuellement explicites), assez peu de violence et un soin tout particulier apporté à des personnages truculents (que l’on soit bien clair, « grand public » n’est pas critique dans ma bouche, bien au contraire !).

Ces personnages gravitent autour de cet univers médical qui a le don de mettre assez mal à l’aise le lecteur par son propos.

Ce roman a donc tout pour toucher un large public, qui recherche une histoire sans prise de tête. Le propos scientifique y est clair et très accessible, et on s’amuse clairement beaucoup.

Au final, un bouquin qui se lit tout seul. Une intrigue qui aurait sans doute mérité un peu plus d’approfondissement dans la première moitié, à mon sens (l’auteur en gardant sous la semelle), mais un final qui vaut le détour. Et cette plume cocasse, facétieuse, malicieuse, parfois spirituelle ou d’autres fois plus graveleuse qui emporte l’adhésion et rend cette lecture éminemment sympathique.

Mention spéciale à la belle déambulation proposée dans les rues de Strasbourg, mais là je ne suis pas très objectif 😉

 Publication française : 2012

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

25 réponses

  1. Superbe chronique,il remonte dans ma PAL pour cet été 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Ta PAL qui ressemble à une montagne 😉
      Le genre de lecture idéal pour l’été !

  2. mention spéciale pour ta chronique !! je ne connais pas du tout l’auteur j’imagine que c’est un premier roman ?

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Exact un premier roman. Interview de l’auteur dans la foulée qui vous permettra de découvrir cet auteur 🙂

  3. Je crois qu’il en va du thriller scientifique comme du roman policier historique : il faut trouver un juste équilibre entre les deux sources, en particulier bien serrer l’intrigue pour qu’elle ne ressemble pas à un prétexte pour développer un contenu scientifique (ou historique selon le cas). Pas toujours simple à réaliser…

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Tu as raison Sandrine, tout est question d’équilibre, et ce n’est pas une mince affaire d’y parvenir. Ce roman y parvient globalement

  4. Je le savais, je le savais !!!!!! Heureuse que tu aies apprécié ce premier roman de Stéphane Gérard … Je ne vais pas te redire ce que j’en ai pensé ?! Amitiés …

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Eheh. Pas la peine, je suis allé relire ta chronique deux fois ces derniers jours 🙂

  5. « Une histoire sans prise de tête », en parlant de tumeur au cerveau….
    Dans la cour de l’humour tu joues bien avec les mots !!!!! 😉
    En tout cas le genre de livre qui me tente pour les vacances !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Merci d’avoir relevé cette « subtilité » :-). Oui lecture idéale pour la période d’été

  6. Mince, une fausse manoeuvre et le comm a disparu…

    Des scènes sexuellement explicites ?? mmmh, ça me tente, ça ! Un ton qui ne se prend pas au sérieux alors qu’il aborde un sujet sérieux ? Mais dis-donc, faut que je te boycotte, toi ! A croire que tu le fais exprès de chroniquer des livres que tu sais que j’aimerais, juste pour me faire craquer et l’acheter.

    Bon, sérieusement, en effet, un livre peut être « grand public » tout en étant bien écrit ! Ce n’est pas incompatible.

    Aie, je sens que je craque !

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      De toute façon tous les polars se déroulant en Alsace se doivent d’être lus, tu as bien lu les aventures de Sherlock Holmes en Alsace toi ! 🙂

  7. ……. Et en plus ça se passe dans la plus belle ville de France, je parle de Strasbourg bien sûr ! 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      et si en + tu es d’accord 😉
      Bordeaux c’est pas mal non plus

  8. Depuis que j’ai lu ce livre, je crois avoir une tumeur au cerveau.
    C’est grave docteur?

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      si on devait attraper tout ce que trouve dans nos livres… 😉

  9. J’ai adoré ce livre! Un terrible coup de cœur!! Je suis même devenue une « fan-thalamusienne »!!!

  10. Que de compliments ! Je ne suis pas adepte des polars scientifiques mais hop! dans ma liste
    tu me coutes très très cher Yvan 😉

    • Yvan – Strasbourg – Les livres, je les dévore. Tout d’abord je les dévore des yeux en librairie, sur Babelio ou sur le net, Pour ensuite les dévorer page après page. Pour terminer par les re-dévorer des yeux en contemplant ma bibliothèque. Je suis un peu glouton. Qui suis-je : homme, 54 ans, Strasbourg, France

      Ce un thriller scientifico-rigolo donc ça change 🙂

  11. Collectif Polar : chronique de nuit – Simple bibliothécaire férue de toutes les littératures policières et de l'imaginaire.

    Lu à sa sortie beaucoup aimé.
    Comme il va ressortir en poche, je vais en profiter pour en parler à nouveau 😉

Rétroliens

  1. Interview littéraire 2013 – Stéphane Gérard |
  2. Imaginales 2014, 24 mai 2014 – Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  3. Le blog EmOtionS et le concours perpétuel | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  4. Salon Saint-Maur en poche 2016 : Compte-rendu | EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

%%footer%%