Jussi Adler-Olsen – Miséricorde


CVT_Misericorde_36074° de couverture

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encres. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ..

Mon avis

« Miséricorde » est le premier opus d’un des nouveaux virtuoses du polar à la scandinave.

La partition n’est pas neuve : enquête faisant la part belle à l’aspect psychologique, personnages récurrents, « cold case » et séquestration.

Adler-Olsen nous récite ses gammes, et arrive pourtant à faire sortir sa composition du lot. Comment ? :
– parce-que l’aspect psychologique est particulièrement soigné et développé avec intelligence
– parce-que les deux personnages principaux sont remarquables. Un flic, qui a l’air de ne penser qu’à sa prochaine sieste et qui pourtant fait preuve d’un flair hors du commun et un émigré syrien, engagé pour faire le ménage, et qui se révèle être tout aussi fin limier
– grâce aux dialogues entre les deux personnages, en décalage avec le ton habituel de ce genre de polar, et au ton très pince-sans-rire utilisé par l’auteur
– parce-que, malgré un principe éculé (la séquestration), l’auteur arrive pourtant à insuffler un sang neuf, grâce à son histoire intelligemment construite.

Adler-Olsen, prend son temps, mais arrive à faire vibre la corde sensible à l’aide de ces ingrédients, à l’aide d’une histoire réellement angoissante (mais sans surenchère) et un propos qui ne se gène pas pour écorcher la société danoise au passage.

Premier opus donc, qui donne une irrésistible envie de retrouver ces personnages rapidement, car l’on sent que cette belle ouvrage s’améliorera encore dans le temps.

Publication française : 2011

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

3 réponses

Rétroliens

  1. Tag littéraire « EmOtionS
  2. Bilan livresque : janvier / avril 2013 |
  3. Bilan livresque : janvier / Juin 2013 |

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :