Arnaldur Indridason – La voix

cvt_La-Voix_8949
4° de couverture

Mauvaise publicité pour l’hôtel de luxe envahi par les touristes ! Le pantalon sur les chevilles, le Père Noël est retrouvé assassiné dans un sordide cagibi juste avant le traditionnel goûter d’enfants. La direction impose la discrétion, mais le commissaire Erlendur ne l’entend pas de cette oreille. Déprimé, assailli par des souvenirs d’enfance douloureux, il s’installe dans l’hôtel et en fouille obstinément les moindres recoins …

Mon avis

Indridason fait dans le polar d’ambiance. Cette fois ci c’est ambiance noël (version déprimant).

Toute l’action se déroule à l’intérieur d’un hôtel, unité de lieu, pour une histoire qui ne prend cependant pas tout l’espace.

Les relations enfants-parents sont au coeur de l’intrigue, tout comme pour les digressions sur l’histoire de notre enquêteur principal.

L’intrigue, quoi qu’un peu scabreuse, est assez convenue, trop à mon goût, et le rythme est lent (j’en suis venu parfois à me demander si les enquêteurs n’avaient pas l’esprit ralenti par le froid ambiant).

Reste une histoire honnête, des personnages attachants, mais tellement loin de l’émotion que m’aura suscité « la femme en vert ».

Tout juste correct, déception me concernant.

Publication française : 2007

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

3 réponses

  1. Trop lent … et un thème que je n’affectionne pas …
    Dommage … j’aime beaucoup Erlendur !!!

Rétroliens

  1. Tag littéraire « EmOtionS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :