Pierre Bordage – Porteurs d’âmes


51+mRGziA-L._SL160_4° de couverture

Léonie, une jeune Libérienne d’une vingtaine d’années, s’enfuit de chez sa tante qui la prostitue depuis l’âge de huit ans. Pour survivre dans la France des blancs, elle expérimente des médicaments pour un étrange laboratoire. Des médicaments qui lui font entendre des voix et la rendent quasiment folle. Condamnée à l’expulsion, elle s’échappe du foyer d’accueil qui l’avait recueillie et entame une errance dangereuse.

Cyrian, riche et brillant étudiant de l’École Européenne Supérieure des Sciences, est soumis par Johannes, son parrain, à diverses épreuves avant d’être intronisé dans la confrérie des Titans, une société très secrète qui a mis au point une invention révolutionnaire. Jusqu’où est-il prêt à s’abaisser pour accéder au voyage ultime promis par Johannes ?

Edmé, un flic de la Criminelle proche de la retraite et désenchanté, retrouve le goût de vivre lors d’une enquête menée en compagnie de Sylvaine, une collègue plus jeune : une trentaine de cadavres mutilés repêchés dans la Marne, une bande de tueurs sadiques, une plongée dans les bas-fonds humains, rien de tel pour rallumer un feu que l’on croyait à jamais éteint.

Quel rapport entre une africaine clandestine qui se croit possédée, un jeune privilégié en mal de sensations fortes et un flic en marche vers une nouvelle vie ? À part le fait, peut-être, qu’ils sont tous les trois des porteurs d’âmes, comme tous les êtres humains. Et que, parfois, les âmes ne sont pas où elles devraient être…

Mon avis

Bordage nous a concocté une mixture détonante, mélange de thriller et d’anticipation avec un zeste de romance.

Ce mec est à part dans la littérature du genre, il sait concocter une histoire qui tient la route, haletante, tout en y injectant une bonne dose de psychologie, de réflexion sur soi et la société.

Au delà d’une histoire bien foutue, même si pas super originale (histoires parallèles passionnantes de 3 personnages qui se rejoignent), qui a l’intelligence de ne pas se noyer dans des considérations technologiques, c’est le rapport à l’humain qui est mis en avant.

Comme souvent dans ses romans, l’auteur fait passer ses messages humanistes de tolérances, d’ouverture à la différence et de respect des laissés pour compte.

Comme dans ces autres romans récents, on retrouve aussi cette critique acerbe des dérives de la société, de ses dépravations sous couvert d’un retour à un pseudo ordre moral.

C’est écrit avec intelligence, d’une écriture à la fois simple et emplie de fulgurances.

Seul bémol, la fin un peu convenue.

Ceux qui ne connaissent pas cet auteur, ne passez pas à coté.

 Publication française : 2007

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

1 réponse

  1. une superbe trilogie !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :