R. J. Ellory – Seul le silence

51Y+RGDqtJL._SL160_4° de couverture

Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante.

Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près. Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable, dont l’identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages.

Mon avis

Ce n’est pas un thriller banal que nous propose Ellory, c’est une véritable fresque, l’histoire de toute une vie d’un personnage formidable, entouré d’une noirceur impénétrable.

Le roman baigne dans une ambiance surannée, en grande partie durant les années 40 et 50. Que cela ne rebute surtout pas le lecteur potentiel, l’ambiance n’est pas « moderne », mais on est vite immergé dans cette atmosphère.

Le personnage principal est tout simplement magnifique, l’un des plus beau qui m’ait été donné de côtoyer durant mes lectures. On entre rapidement en empathie intense avec lui, depuis sa pré-adolescence, jusqu’au crépuscule de sa vie. L’histoire de cet homme est hallucinante de noirceur, transpercée ça et là de rayons de soleil.

Le style de l’auteur est pour beaucoup dans la réussite du roman, l’écriture est fouillée et parfois lyrique, d’un niveau bien supérieur à la quasi-totalité des œuvres du genre.

Une histoire d’une rare profondeur psychologique, à la fois roman social et thriller tout en ambiance. Cette lecture est bouleversante, dérangeante, touchante. Une lecture rare.

Ellory disait dans une interview au Magazine Littéraire « Quand on a lu un livre, on oublie généralement le nom des personnages, puis l’intrigue, mais on se souvient toujours du sentiment qu’il nous a laissé. C’est de cela que je pars : le sentiment que le livre devra susciter ». Je ne saurai mieux résumer mon sentiment après cette lecture.

Publication française : 2008

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, , ,

16 réponses

  1. Je me souviens que j’avais été un peu déçu à la fin de ma lecture.
    Puis maintenant, en y repensant, je me dis que ce roman est vraiment touchant et comme tu dis bouleversant.

    • oui je comprend ton sentiment. Il y a des livres qui restent à l’esprit longtemps après la lecture, sans trop qu’on sache consciemment pourquoi. Il en fait partie

  2. Ravie de voir que le kiff est le même! 🙂

  3. Pourquoi est-ce que je découvre ce blog si tard ?
    Je me suis abonnée à la newsletter afin de découvrir les nouvelles pépites du blog.
    Bonne journée 😉

  4. Ha Ellory, un cas à part… Le haut du panier des auteurs de polar assurément et seul le silence est mon préféré avec Vendetta.

Rétroliens

  1. Focus auteur : R.J. Ellory – EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Festival Sans Nom 2018, salon du polar de Mulhouse – Info 2 – Visuel et premiers auteurs – EmOtionS – Blog littéraire et musical

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :