L’affaire de l’île Barbe – Stanislas Petrosky

Ce pourrait n’être qu’une fiction historique ou un polar. Ce n’est ni l’un ni l’autre, mais un livre atypique. Au plus près du réel, puisque 95 % de ce qui y est raconté est vrai. Le reste est un bout de fiction qui sert de liant pour raconter une époque, et une affaire bel et bien authentique.

Sébastien Mousse, alias Stanislas Petrosky, est thanatopracteur dans le civil, lorsqu’il ne tâte pas avec talent de la plume. Les éditions AFITT ne publiaient à ce jour que des ouvrages techniques pour ce corps de métier. L’idée est venue de concilier cet univers très particulier à des livres grands publics racontant des histoires.

Ce livre est le premier d’une série pour l’auteur, mais aussi le premier d’une collection qui verra d’autres noms apparaître, pour élargir le spectre.

Le début d’une discipline

Retour en arrière, en 1881, à une période où les enquêtes policières se résumaient à une seule méthode : questionner sur le terrain. Le médecin légiste Alexandre Lacassagne va être de ceux qui vont changer le cours de l’Histoire, par ses techniques novatrices autant que par sa curiosité de tous les instants. Et l’un des premiers à rapprocher plusieurs savoirs et plusieurs métiers pour un seul et même objectif : découvrir la vérité par la science.

Cet homme incroyable a existé, tout comme les autres protagonistes de cette histoire. Sauf un, Ange-Clément Huin, un ancien « Apache » (Malfaiteur qui vit hors la loi, en révolte ouverte contre la société), que Petrosky a inventé pour pouvoir raconter cette histoire à la première personne, et donner corps (et esprit) à un récit qui se lit comme une fiction.

Tout est vrai, tout a été minutieusement authentifié par l’auteur aux termes de recherches poussées. Mais ça se lit comme un polar, écrit avec du rythme, des dialogues qui font mouche. Et une énigme.

Dans le vrai

La très grande différence, c’est que tout devait être vrai, c’était le postulat de départ. L’écrivain ne pouvait donc pas se permettre de laisser divaguer son imagination ou de trop broder.

Du coup, L’affaire de l’île Barbe n’est pas un livre à rebondissements incessants, ni qui cherche à constamment surprendre le lecteur. Non, c’est la réalité, parfois crue, qui nous est racontée. Le propos est donc ailleurs, et il ne faut pas s’attendre à des renversements incroyables.

L’histoire contée est du coup assez courte, moins de 200 pages, mais sacrément bien retracée. Avec un auteur qui fait montre d’autant de pédagogie que de malice pour faire accrocher le lecteur à cette affaire sordide et étrange.

La plongée dans le passé est incroyablement immersive, pas besoin d’en faire des pages, tant tous les petits détails deviennent une mine d’informations pour comprendre cette époque si lointaine si proche, et la manière dont se déroulaient les relations sociales et interprofessionnelles.

Hybride

Le livre est complété par un texte du docteur Amos Frappa, spécialiste du professeur Lacassagne, qui reprend les grands points de l’affaire, ainsi que des photos d’époque. Il est aussi mis en image par plusieurs dessins du brillant Michel Montheillet, rien de moins.

L’affaire de l’île Barbe est donc un récit très intéressant à lire, tout autant qu’enrichissant. Un livre à part, hybride, remarquablement bien mené par un Stanislas Petrosky qui a plongé les deux mains dans un passé et une discipline qu’il maîtrise à merveille. A lire pour sortir des polars trop fictionnels et comprendre comment les enquêtes ont changé de dimension.

Lien vers l’interview de Stanislas Petrosky au sujet de ce livre

Yvan Fauth

Sortie : 08 septembre 2022

Éditeur : AFITT

Genre : Noir et vrai

4ème de couverture

Janvier 1881, on découvre sur les bords de la Saône, le cadavre d’une femme mutilée. Les restes sont transportés sur la morgue flottante de Lyon, où ils seront autopsiés.
C’est pour Ange-Clément Huin le début d’une grande aventure aux côtés de son maître, le professeur Alexandre Lacassagne.
Comment cette mauvaise graine, cet Apache, est devenu le fidèle auxiliaire d’un des plus grands pontes de la médecine légale, c’est ce que vous découvrirez dans ce premier carnet secret…
Le professeur Alexandre Lacassagne est l’un des fondateurs de la médecine légale moderne, précurseur de la police scientifique. De manière romancée, Stanislas Petrosky raconte ses plus grandes affaires et l’évolution de la médecine judiciaire.
Le docteur Amos Frappa, spécialiste du grand professeur, reprend les grands points de l’affaire, explique comment Lacassagne s’est retrouvé face au crime…



Catégories :Littérature

Tags:, , , ,

3 réponses

  1. AFITT, maison d’édition lyonnaise dont l’éditeur en charge de la fiction est hyper sympa en plus, ce qui ne gâche rien !
    Merci d’en avoir parlé, Yvan, cela donne à ce projet à part une exposition qu’il mérite.

  2. J’ai appris un truc ! Je ne savais pas que Stanislas Petrosky était thanatopracteur ! Le livre doit être vraiment très intéressant !

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : L'affaire de l'île Barbe - Stanislas Petrosky - EmOtionS - Blog littéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :