Sélection de sorties littéraires : mars et avril 2022

Voici une sélection personnelle des sorties littéraires de mars et avril 2022qui ne se veut absolument pas exhaustive et est uniquement le reflet de mes goûts et envies.

Une sélection éminemment intime, volontairement orientée, faite de très nombreux choix.

Les sorties se bousculent, beaucoup trop pour ces seuls deux mois, c’est une véritable déferlante ! Les effets de l’approche des Quais du polar et des élections.

Bonnes découvertes, bonnes futures lectures ! Allez chez vos libraires et lisez !

Morgane Montoriol – Carolina Reaper (Albin Michel) (02/03)

La violence des hommes est-elle une malédiction ou un héritage ?

Savannah, l’incandescente ville de Géorgie. Un maire richissime porté aux nues par ses habitants, mais redoutable et despotique en privé. Une compagne soumise, qui ne trouve pas sa place dans cette vie publique fastueuse. Un fils hypersensible, trop fragile pour marcher dans les pas de son père. Une belle-fille cynique, surdouée, dont l’intelligence pourrait signer sa perte.

Dans cette famille, le secret agit tel un venin, semant la mort et le chaos.

Un thriller à couper le souffle, où Morgane Montoriol aiguise son écriture puissante et singulière pour affronter la généalogie du Mal et sonder les rapports de domination.

Julien Sandrel – Merci, Grazie, Thank you (Calmann-Lévy) 02/03

Il n’est jamais trop tard pour dire merci.

Gina, charmante vieille dame d’origine italienne qui mène une existence modeste à Paris, a un péché mignon que tout le monde ignore : elle va chaque mois jouer aux machines à sous. Et voilà qu’un jour, elle gagne…

Aussitôt, Gina prend une folle décision : cet argent, elle va le partager avec chacune des personnes qui ont joué un rôle dans sa vie et qu’elle n’a jamais pu remercier. Alors sans rien révéler à quiconque de son gain ni de ses intentions, Gina s’envole sur les traces de son passé…

Lorsque sa petite-fille Chloé découvre la « fugue » de sa grand–mère adorée vers New York, elle décide de partir à sa recherche, accompagnée, à son corps défendant, par la très loufoque et envahissante meilleure amie de Gina qui a le don pour les mettre dans des situations impossibles.

Commence alors pour les trois femmes un voyage riche en émotions fortes, entre fous rires et larmes, entre gratitude et transmission, rythmé par les secrets de Gina et les soubresauts d’une Histoire pas si lointaine…

Stuart Turton – L’étrange traversée du Saardam (Sonatine) 03/03

Après le succès des Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, Stuart Turton est de retour.

1634. Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l’île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le célèbre détective Samuel Pipps, victime d’une sombre affaire.

Alors que la traversée s’avère difficile et périlleuse, les voyageurs doivent faire face à d’étranges événements. Un symbole de cendres apparaît sur la grand-voile, une voix terrifiante se fait entendre dans la nuit, et les phénomènes surnaturels se multiplient. Le bateau serait-il hanté, ses occupants maudits ? Aucune explication rationnelle ne semble possible. Et l’enquête s’avère particulièrement délicate, entre les superstitions des uns et les secrets des autres.

Vous aimez Jules Verne, Agatha Christie et Arthur Conan Doyle ? Avec ce nouveau puzzle aussi passionnant qu’étourdissant, Stuart Turton nous embarque dans une traversée diabolique, qui restera longtemps dans nos mémoires. Est-ce aussi jubilatoire que ça en a l’air ? C’est mieux encore !

Christina Sweeney-Baird – La Fin des hommes (Gallmeister) 03/03

2025, une mystérieuse maladie, baptisée le “Fléau”, se répand dans le monde entier. Elle semble ne toucher que les hommes, et très vite, les fils, les maris et les pères meurent. Tandis qu’une moitié du monde s’écroule, des femmes s’élèvent et réagissent, de l’Écosse à Singapour, de la Russie aux États-Unis. La Dr. MacLean qui reste en première ligne des soins aux patients ; Catherine, une historienne déterminée à retracer les histoires humaines derrière le ”Fléau” ; ou encore Dawn, analyste du renseignement, chargée d’aider le gouvernement à forger une nouvelle société : toutes tentent chacune à leur manière d’agir face aux conséquences dévastatrices, tant sur le plan personnel et politique que sur le sens de la famille.

À la fois épique et intime, La Fin des hommes est un premier roman électrisant qui s’interroge sur l’équilibre de l’humanité, ses envies et ses valeurs.

JoAnne Tompkins – Ce qui vient après (Gallmeister) 03/03

Dans l’État brumeux de Washington, Isaac traverse seul le deuil de son fils adolescent, Daniel, assassiné par son meilleur ami Jonah. Ce dernier se suicide et le monde de sa mère Lorrie s’effondre à son tour. Il n’y a aucune explication à ce drame. Isaac et Lorrie, autrefois amis, s’évitent telles des ombres séparées par leurs pertes incommensurables. Jusqu’à l’apparition soudaine d’une sans-abri de seize ans, enceinte. Recueillie par Isaac, accompagnée par Lorrie, Evangeline devient un rai de lumière dans leur vie. Mais une révélation éclate : la jeune fille avait croisé le chemin des garçons la semaine du meurtre. Tous trois devront confronter leurs souvenirs douloureux. Car comprendre le passé est leur seule chance de pouvoir se tourner vers l’avenir. 

Émaillé de moments de grâce, Ce qui vient après est un premier roman lumineux, profondément émouvant, empli de foi en l’âme humaine.

Robert McCammon – Zephyr, Alabama (Monsieur Toussaint Louverture) 03/03

Zephyr, dans l’Alabama, est une ville idyllique pour Cory Mackenson, onze ans. Un lieu rassurant où, en 1964, la vie est encore simple ; on travaille à l’usine de papier ou à la laiterie, les familles aussi différentes soient-elles sont unies, les amitiés sont éternelles et même si parfois les comètes zèbrent le ciel, des bolides hurlants filent sur les routes et certains habitants font preuve d’excentricité, c’est un incroyable terrain de jeu pour un enfant à l’imagination étincelante qui souhaite devenir écrivain.

Malheureusement, un froid matin de printemps, alors que Cory accompagne son père dans sa tournée, ils sont témoins d’un accident : une voiture finit dans les eaux sombres et insondables de Saxon’s Lake. Malgré une tentative de sauvetage désespérée, le malheureux conducteur ligoté derrière son volant plongera inévitablement dans les profondeurs obscures et le père de Cory dans l’horreur qui se tapit toujours trop près de nous.

Alors que le jeune garçon s’efforce de comprendre le mal qui les tourmente depuis ce jour, ses yeux s’ouvrent peu à peu sur les forces puissantes et souvent mystérieuses qui l’entourent. D’une sorcière qui peut entendre les morts et envoûter les vivants, à un clan violent qui n’agit qu’à la pleine lune, en passant par les petites frappes imprévisibles de son quartier, Cory va devoir affronter les secrets qui se cachent dans l’ombre de sa ville natale et traverser le fin voile entre fantaisie et réalité, entre rêve et magie, car la santé des siens et sa propre vie sont peut-être en jeu. Zephyr, Alabama, c’est l’envoûtant portrait d’un monde sublimé par le regard de l’enfance, et son inévitable revers : la perte de l’innocence.

Michel Bussi – La fabrique du suspense (Le Robert) 03/03

Le maître du suspense dévoile ses secrets d’écriture !

Depuis Nymphéas noirs Michel Bussi enchaîne les best-sellers. Dans un récit captivant, cet  » inventeur d’histoires  » nous invite au cœur des mystères de l’écriture, depuis les premières intrigues imaginées durant l’enfance en Normandie jusqu’à l’écriture du premier livre et l’euphorie des premiers succès. Un voyage littéraire dans les secrets d’écriture de l’auteur avec les quarante  » commandements  » du suspense et du twist.

Sébastien Gendron – Chez paradis (Série noire) 10/03

Quand Thomas Bonyard arrive au Garage Paradis, le petit royaume de Max Dodman, il y a la queue au guichet des réclamations. Ici, l’humiliation s’avale à tous les repas et depuis trop longtemps. La vengeance a beau être un plat qui se mange froid, s’il ne veut pas se faire piquer sa place, Thomas a intérêt à trouver un plan, et vite !

Nicolas Carreau – Un homme sans histoires (Lattès) 16/03

Henri Reille a toujours préféré l’ennui aux ennuis.
Quand la plupart des gens tentent par tous les moyens de se distinguer de leurs semblables, il s’ingénie à ne se différencier en rien de quiconque. Ponctuel, il quitte chaque matin à 7h52 précises le 32 rue du Lavoir à Belprat, pour être à 8h au bureau où il exerce l’expertise comptable. La seule chose en ce bas monde qui puisse lui faire perdre son sang-froid serait le vol de ses boutons de manchette légués par son grand-père. Et c’est exactement ce qui va lui arriver.
Malgré lui, il commet l’irréparable et devient un fugitif. À ses trousses : un mystérieux homme au chapeau et à la gabardine qui va le traquer, des archives de Munich au bateau de fortune dont le capitaine n’a de marin que la vareuse, de Grand Central Terminal à la frontière du Mexique qu’il est le seul à franchir clandestinement dans ce sens.

Une cavale effrénée qui va enfin donner une histoire à celui qui n’en avait pas. Une épopée renversante, portée par une plume jubilatoire et un don pour le rocambolesque.

Juli Zeh – Cœurs vides (Actes Sud) 16/03

Allemagne, 2025. Britta et Babak ont un business florissant : grâce à des algorithmes, ils détectent sur le net des personnes ayant des envies de suicide et leur proposent une thérapie en douze étapes. Ceux qui sont guéris font un don de leur choix à leur cabinet de coaching psychologique. Quant à ceux qui s’avèrent incurables, ils sont vendus (chèrement) à des terroristes de tout bord. Les choses se compliquent lorsque des ex-candidats (non acceptés pour commettre des attentats) créent un cabinet concurrentiel dans un but plus anarchiste.

Jérôme Camut et Nathalie Hug – Nos âmes au diable (Fleuve) 17/03

Il vaut parfois mieux ignorer la vérité…

Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l’île d’Oléron. Pour Jeanne, sa mère, c’est tout son monde qui s’écroule. Elle s’en veut d’avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage.

Lorsque les recherches conduisent finalement à un multirécidiviste connu par la justice pour le viol de quatre fillettes, Jeanne comprend que rien ne sera jamais plus comme avant. Et son travail de résilience s’annonce d’autant plus long que le corps de Sixtine n’a jamais été retrouvé.

Une absence qui laisse planer comme une incertitude… Et si la vérité s’avérait plus sordide et glaciale encore que la mort d’un enfant ?

Claire North – Le serpent (La Maison des Jeux – 1) (Le Bélial’) 17/03

A Venise, au XVIIIe siècle, la Maison des jeux, un mystérieux établissement, accueille deux ligues, l’une basse, où des fortunes se font et se défont aux échecs ou au backgammon, et la ligue haute, où des joueurs sélectionnés sont conviés à participer à un jeu impliquant de manipuler de vraies personnes en pariant des années de vie. Pour sa présence d’esprit, Thene est invitée à la rejoindre.

Hervé Commère – Les Intrépides (Fleuve) 17/03

Dans les situations critiques, tout dépend de l’audace.

Avec nos voisins, les rapports sont bons parce qu’ils sont inexistants.
Mais lorsqu’une lettre nous informe que l’immeuble sera bientôt mis en vente, et les locataires, mis dehors, tout bascule.

Car Valérie et moi, qui ne nous parlons plus, Bastien, le vendeur de savons qui se rêve en businessman, Suzanne, revenue finir sa vie dans le deux-pièces de sa jeunesse, et Dave Missouri, qui rase les murs avec son nom bizarre, nous nous découvrons un drôle de point commun : chacun possède une raison quasi vitale de ne pas partir d’ici.

Quand nous décidons de nous unir pour modifier le cours des choses, nous sommes loin d’imaginer que nous deviendrons inséparables.

Christian Blanchard – Antoine (Belfond) 17/03

Des chantiers navals de Dieppe à un ring de boxe de la banlieue parisienne, Christian Blanchard retrace l’itinéraire d’un jeune garçon égaré sur l’échiquier du bien et du mal. Un thriller social plein d’émotion, d’espoir, d’amour, de violence et de folie, pour conter, en filigrane, la France des années 1970.

Seul l’enfant était vivant. Il était incapable de parler. Adossé contre un mur, les mains sur les oreilles, il se balançait d’avant en arrière en se tapant le crâne sur la paroi.

Antoine a douze ans lorsqu’il commet le geste fatal. Un acte irréfléchi, comme une réponse impulsive à une terreur inouïe. La lame d’un couteau qui s’enfonce dans le corps furieux de son père pour tenter de protéger sa mère, en vain. La première marche d’une échelle infernale.

Maison d’arrêt, centre fermé pour mineurs, Antoine se retrouve ballotté au sein d’un système judiciaire qui ne fait pas le tri entre victimes et bourreaux. Antoine encaisse, se raccroche au tendre souvenir maternel. À une lumière qui lui échappe peu à peu.

Combien de temps pourra-t-il tenir à distance la bête qui gronde en lui ? Saura-t-il saisir les mains tendues de celles et ceux qui veulent le protéger ? Qu’a-t-il à sauver, lui qui a déjà tout perdu ?

Hugo Tosi – Affaires spéciales – Le dossier Io (Hugo) 17/03

Si ce polar vous fait penser à quelqu’un, ce n’est pas tout à fait par hasard…

Marion Barthes est capitaine au sein des Affaires spéciales de la Gendarmerie nationale, un corps hors normes dépendant directement des plus hautes autorités de l’État et chargé des dossiers politiquement les plus sensibles, ceux qui peuvent mettre en jeu la sécurité de l’État.
Lorsque trois corps sont retrouvés cruellement piégés, mis à mort comme des animaux traqués,
à proximité des spectaculaires gorges de Daluis, Marion est d’abord surprise de se voir confier
l’enquête. Mais pourquoi faire appel aux Affaires spéciales, alors que tout semble lier les meurtres
au monde des extrémistes anti-chasse ? Surtout que l’enquête va la ramener sur les terres
de son enfance, lourdes de secrets et de rancoeurs.

Sauf qu’aucune des victimes n’est liée, de près ou de loin, à l’univers de la chasse. Toutes, par contre, avaient un lien direct avec l’Élysée, jusqu’au président lui-même, via son plus proche conseiller à la sécurité, le très énigmatique et ambitieux colonel Bonnelli.

Mais pour quelles raisons au juste les Affaires spéciales héritent-elles de ce dossier ?
Pour exposer l’affaire, ou pour l’étouffer ?
À moins que ce ne soit pour en cacher une autre, aux conséquences plus ravageuses encore
pour Marion et pour l’État…

Nos Futurs Solidaires (ActuSF) 18/03

On nous promet souvent des futurs qui déchantent. Mais ils peuvent être aussi solidaires !

Voici 14 nouvelles de science fiction qui se projettent dans notre « à venir », tournent autour des formes et paradoxes de l’inclusion sociale, de l’entraide et du « vivre ensemble », de la précarité et de nos vulnérabilités, des tiers lieux à l’écologie solidaire, de l’attention à l’autre et de l’accès de tous et toutes à la santé… Avec Vincent Borel, Sabrina Calvo, Chloé Chevallier, Philippe Curval, Catherine Dufour, Régis A. Jaulin, Sylvie Lainé, Li-Cam, Norbert Merjagnan, Ketty Steward. Sous la direction d’Ariel Kyrou

Nicolas Lebel – La Capture (Le Masque) 23/03

Quand Yvonne Chen débarque sur l’île bretonne de Morguélen en ce 9 octobre, bien décidée à faire la peau des Furies qui l’ont manipulée et abandonnée près du corps de son collègue Starski, elle doute un moment des informations récoltées : que viendraient faire ces tueurs à gages sur ce caillou chauve, rasé par les vents ?

En cette morne saison, les habitants se comptent sur les doigts de la main et les nouveaux arrivants sont vite repérés. Chen prend deux d’entre eux en filature, convaincue qu’elle tient ses proies. Erreur :…

Will Dean – Tout ce qui est à toi brûlera (Belfond) 24/03

Il est son mari, elle est sa prisonnière.
Il l’appelle Jane, mais ce n’est pas son nom.

Thanh Dao a quitté illégalement son Vietnam natal pour rejoindre l’Angleterre, ses universités, sa liberté. Mais le rêve a viré au cauchemar. Personne ne soupçonne qu’elle est là, prisonnière de cette ferme perdue au milieu de nulle part. Personne ne viendra la sauver.

Sept ans que la jeune femme subit les remontrances, les humiliations, les punitions de l’homme qui l’a achetée. Bien sûr, elle a tenté de s’échapper, mais comment fuir ces plaines où le regard porte jusqu’à l’infini ?

Pourtant, aujourd’hui, elle a plus de raisons de lutter que jamais. Il y a cette vie minuscule qui grandit en elle. Et cette femme, cette voisine charmante et naïve venue se présenter un matin. Une étrangère dont Thanh est convaincue qu’elle est porteuse d’espoir…

Chris Brookmyre – Coupez ! (Métailié) 25/03

2019. Millicent Spark, 72 ans, était spécialiste des maquillages et des effets spéciaux dans les films d’horreur de série B. Elle vient de sortir de prison après avoir purgé une peine de 24 ans pour le meurtre présumé de son amant lorsqu’elle rencontre le jeune Jerry, 18 ans, étudiant en cinéma, fan de ces mêmes films gore et de black metal, par ailleurs délinquant à la petite semaine.

Au moment du meurtre, Millicent n’a su convaincre personne de son innocence mais la découverte d’une photographie et sa rencontre avec Jerry vont éveiller en elle un irrépressible désir de rétablir la vérité. Qui était son amant ? Et pourquoi veut-on l’assassiner, elle ?

Les deux improbables héros s’apprivoisent, se révèlent peu à peu et s’embarquent alors dans une sorte de road-movie à travers l’Europe, sur les traces de personnages louches avec lesquels Millicent frayait à l’époque du meurtre, alors qu’elle travaillait sur le tournage de Mancipium, film gore italien mythique qui ne verra jamais le jour, frappé d’une malédiction : producteur à la Harvey Weinstein, artistes maudits, starlettes, financiers douteux, magnats de la presse… Leurs questions ne vont pas tarder à importuner des gens haut placés, au péril de leur vie.

Dans ce roman au timing impressionnant de précision, la vieillesse n’est pas un naufrage et la jeunesse veut connaître le passé, dans cette relation se trouve aussi un suspens doublé d’une réflexion sur les profonds changements que le monde a connus ce dernier quart de siècle.

Toucher le noir (HarperCollins – poche) 30/03

Onze grands noms du thriller français nous font toucher le noir, jusqu’au creux de l’âme…

Solène Bakowski, Éric Cherrière, Ghislain Gilberti, Maud Mayeras, Michaël Mention, Valentin Musso, Benoît Philippon, Jacques Saussey, Laurent Scalese, Danielle Thiéry, Franck Thilliez.

Ces auteurs prestigieux, maîtres incontestés du frisson, nous entraînent dans une exploration sensorielle inédite autour du toucher. Avec eux, vous plongerez dans les plus sombres abysses, effleurerez la grâce et l’enfer d’un même geste, tutoierez l’horreur du bout des doigts…

Dix nouvelles inédites pour autant d’expériences tactiles, éclectiques, terrifiantes et toujours surprenantes.

Oserez-vous frôler le noir d’aussi près  ?

Tochi Onyebuchi – L’Architecte de la vengeance (Albin Michel) 30/03

Ella a un don.

Parfois, quand elle regarde un enfant et avant que son nez ne se mette à saigner, elle sait s’il va devenir infirmier en gériatrie où s’il va mourir avant l’âge de onze ans, étendu sur un trottoir, les yeux tournés vers le ciel, injustement fauché par l’incompréhensible guerre des gangs qui ensanglante son quartier depuis toujours. Pirus, Crips, Bloods, la violence a tant de noms à Compton.

Quand son frère Kevin naît, en 1992, pendant les émeutes consécutives à l’acquittement des policiers impliqués dans l’affaire Rodney King, Ella sait déjà que sa famille va quitter la Californie pour Harlem et qu’elle tiendra bientôt dans sa main sa première boule de neige. Mais déménager ne permet pas toujours d’échapper à la violence et à l’injustice.

Ella a un don ; pour elle, pour Kevin, pour l’Amérique, sans doute le temps est-il venu de l’utiliser.

Romain Puértolas – Les ravissantes (Albin Michel) 30/03

Que s’est-il réellement passé en mars 1976 dans la petite ville de Saint Sauveur, en Arizona ?

C’est la question à laquelle tente de répondre le journaliste Neil Sheehan, confronté à une énigme qui divise la population : la disparition, sans mobile apparent, de plusieurs adolescents. Tandis que le shérif Liam Golden met tout en œuvre pour résoudre l’affaire, les mères des disparus accusent une communauté de marginaux qui s’est installée un an plus tôt dans les parages. Et pendant ce temps, d’étranges lumières apparaissent les nuits sans lune et la tension continue de monter entre les deux camps…

Comment démêler le vrai du faux ? À qui donner tort ou raison ? Distillant le doute, recoupant témoignages et informations réelles, chaque page de cette enquête se joue des certitudes.

Ayad Akhtar – Terre natale (Fayard) 30/03

Un père immigré sujet d’une passion aussi ardente qu’inexplicable pour Donald Trump, une mère nostalgique d’un Pakistan pourtant hanté par le spectre de la Partition, une professeure de lettres stupéfiante de lucidité, un riche financier qui n’hésite pas à user de ses talents de spéculateur pour ourdir sa vengeance, et une amante dont le souvenir charnel s’accompagne de symptômes embarrassants : voici quelques-uns des personnages qui façonnent l’Amérique d’Ayad Akhtar. Entre fiction et réalité, des attentats du 11-Septembre…

Barbara Abel – Les fêlures (Plon) 31/03

Qui est le véritable meurtrier d’un être qui se suicide ?
Lui, sans doute.
Et puis tous les autres, aussi.

Quand Roxane ouvre les yeux, elle sait qu’elle ne devrait plus être là.

Martin et elle formaient un couple fusionnel. Et puis, un matin, on les a retrouvés dans leur lit, suicidés. Si Roxane s’est réveillée, Martin, lui, n’a pas eu sa chance… ou sa malchance. La sidération est totale pour leurs proches. Comment expliquer la folie de leur geste ? Comment justifier la terrible décision qu’ils ont prise ? Celle de partir là d’où on ne revient jamais…

Roxane va devoir s’expliquer devant deux belles-familles qui se déchirent, et bientôt devant la police, car ce suicide en partie raté ne serait-il pas en réalité un meurtre parfait ? Que savons-nous réellement de ce qui se passe au sein d’un couple ? Au sein d’une famille ? Que savons-nous des fêlures de chacun ?

Bernard Minier – Lucia (XO) 31/03

À l’université de Salamanque, un groupe d’étudiants en criminologie découvre l’existence d’un tueur passé sous les radars depuis plusieurs décennies et qui met en scène ses victimes en s’inspirant de tableaux de la Renaissance.

À Madrid, l’enquêtrice Lucia Guerrero trouve son équipier crucifié sur un calvaire et se lance sur les traces de celui que l’on surnomme le « tueur à la colle ».

Tous vont être confrontés à leur propre passé, à leurs terreurs les plus profondes et à une vérité plus abominable que toutes les légendes et tous les mythes.

Une nouvelle héroïne aussi attachante que coriace… sur la piste de crimes inouïs.

Les coulisses inquiétantes d’une des plus vieilles universités d’Europe. Un sommet d’angoisse qui blanchira vos nuits.

Kimi Cunningham Grant – Le Silence des repentis (Buchet-Chastel) 31/03

« Il a enfin trouvé le silence. Mais pas encore la paix. ».

Cooper et sa fille de 8 ans, Finch, vivent coupés du monde dans une cabane au nord des Appalaches depuis la mort de la mère de Finch. La petite fille a grandi au milieu des livres et de la forêt, et respecte les dures règles de la vie sauvage. En grandissant, elle cherche à repousser les limites de leur isolement, à s’aventurer plus loin en forêt et commence à s’interroger sur le monde extérieur. Mais Cooper est hanté par les démons qui l’ont poussé à s’installer dans cette cabane, un passé qui le ronge et qu’il ne peut en aucun cas partager avec sa fille.
Dans le silence de la forêt, leurs seuls compagnons sont un étrange « voisin » du nom de Scotland, dont l’omniprésence bienveillante ressemble curieusement à une menace, et Jake, un vieil ami de Cooper qui leur apporte des vivres à chaque hiver. Sauf que cette année, Jake ne vient pas. Ce refuge qui les abrite depuis des années sera-t-il leur sanctuaire ?

Gaëlle Perrin-Guillet – Dans l’ombre (Des livres et du rêve) 02/04

Le retour tant attendu des deux enquêteurs Wilkes et Bennett. Pour un crime ? Non. Pour un mariage, celui de Bennett. Mais cet heureux événement dans leur belle Londres victorienne va tourner au cauchemar lorsqu’un cadavre s’invite à la fête. Wilkes et Bennett ne sont pas sur l’affaire. Ils devront naviguer entre trahison, mystère et part d’ombre. Dans leur ombre.

Olivier Norek – Dans les brumes de Capelans (Michel Lafon) 07/04

Une île de l’Atlantique, battue par les vents, le brouillard et la neige…
Un flic qui a disparu depuis six ans et dont les nouvelles missions sont classées secret défense…
Sa résidence surveillée, forteresse imprenable protégée par des vitres pare-balles…
La jeune femme qu’il y garde enfermée…
Et le monstre qui les traque.

Dans les brumes de Capelans, la nouvelle aventure du capitaine Coste se fera à l’aveugle.

Michael McDowell – Blackwater, La crue (Monsieur Toussaint Louverture) 07/04

Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.

Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

Au-delà des manipulations et des rebondissements, de l’amour et de la haine, Michael McDowell (1950-1999), co-créateur des mythiques Beetlejuice et L’Étrange Noël de Monsieur Jack, et auteur d’une trentaine de livres, réussit avec Blackwater à bâtir une saga en six romans aussi ¬addictive qu’une série Netflix, baignée d’une atmosphère unique et fascinante digne de Stephen King.

Découvrez le premier épisode de Blackwater, une saga matriarcale avec une touche de surnaturel et un soupçon d’horreur.

Lionel Destremau – Gueules d’ombre (La manufacture de livres) 07/04

À Caréna, l’enquêteur Siriem Plant est chargé par le Ministère des Anciens combattants de découvrir l’identité d’un mystérieux soldat plongé dans le coma. On ne sait d’où vient cet homme, quelle fut son histoire, ni même si le nom qu’il utilise, Carlus Turnay, est bien le sien. Et pourtant, des familles se bousculent pour reconnaître en lui un proche disparu. Plant n’a d’autre choix que de chercher des témoins parmi les anciens frères d’armes de l’inconnu. Mais les survivants ne sont pas légion et il devra arpenter les routes pour rencontrer celles qui attendaient le retour de ces gueules d’ombre aujourd’hui disparues – épouses, amantes, mères, sœurs… De femme en femme, il lui faudra reconstituer le puzzle de l’énigmatique Carlus Turnay.

Au fil de cette enquête insolite menée dans les décombres d’un pays fictif, Lionel Destremau impose, dès ce premier roman, son univers littéraire unique.

Christopher Priest – Rendez-vous demain (Denoël) 13/04

À la fin du XIX? siècle, le professeur Adler Beck étudie les glaciers et les changements climatiques liés à l’éruption des volcans, aux courants marins et aux cycles solaires. Après des années de recherche, il arrive à la conclusion que la planète subira un refroidissement majeur dans le courant du XXI? siècle.Pourtant, en 2050, le climat ne cesse de se réchauffer et la montée des eaux semble inéluctable. C’est en tout cas ce que constate au quotidien Chad Ramsey, qui vient d’être évincé de son poste de profileur pour la police. Juste avant son licenciement, on lui a implanté dans le crâne un moyen de communication révolutionnaire. Il va s’en servir pour aider son jumeau, Gregory, qui cherche à en savoir plus sur un grand-oncle qui aurait fait de la prison il y a bien longtemps.Cet ancêtre serait-il Adolf Beck, le frère jumeau d’Adler, qui aurait connu un certain succès sur les scènes d’opéra d’Amérique du Sud ? À moins qu’il ne s’agisse d’un dénommé John Smith, condamné à cinq ans de travaux forcés pour escroquerie en 1877 ? La vérité pourrait bien remettre en question les certitudes de Chad.Usurpation d’identité, gémellité, dérèglement climatique et réalité déformée…

Avec le brio qu’on lui connaît, Christopher Priest tire parti de ses thèmes de prédilection pour se jouer de nos perceptions et de nos préjugés. Il hisse ainsi Rendez-vous demain au niveau de ses meilleures œuvres, en particulier Le Prestige.

Will Dean – La forêt de la Méduse (Belfond) 14/04 – Numérique uniquement

Premier opus des enquêtes de la journaliste Tuva Moodyson, un roman scandinoir hautement addictif, sélectionné par le Guardian’s Not the Booker Prize et le Daily Telegraph Book of the Year 2018.

Installée à Gavrik, un village perdu au cœur de la Suède, Tuva Moodyson, journaliste atteinte de surdité, a renoncé à son rêve de devenir grand reporter pour choisir une carrière plus pragmatique dans la presse régionale suédoise. Ici, au milieu de cette nature abondante, aucune autre activité à couvrir que la chasse et quelques fêtes du cru. Mais tout s’emballe le jour où un chasseur, justement, est retrouvé assassiné, les orbites vides. Un crime sauvage qui évoque aussitôt les meurtres de la Méduse : au début des années 1990, trois chasseurs avaient trouvé la mort dans les mêmes circonstances. Copycat ou retour du tueur ? Tuva veut enquêter, mais encore doit-elle affronter sa terrible angoisse de la forêt d’Utgard et de ses pins dont l’ombre menaçante semble être le camouflage idéal pour tous les croque-mitaines et les serial killers…

Will Dean – Neige rouge (Belfond) 14/04 – Numérique uniquement

Après La Forêt de la Méduse, le deuxième opus des enquêtes de la journaliste suédoise Tuva Moodyson, la série scandinoire créée par Will Dean.

Deux morts à la fabrique de réglisse. Un suicide, un meurtre, aucune explication. Deux cadavres de trop pour ce petit village de Gavrik. Déterminée à trouver le lien entre ces deux hommes, la journaliste Tuva Moodyson mène l’enquête. Et il y a urgence : alors que le blizzard menace de couper du monde ce coin perdu de Suède, les habitants se préparent à lutter contre ce tueur…

Ghislain Gilberti – L’évangile de la colère (Hugo) 21/04

Au commencement, il y eut un enfant.
Le petit Gabin Schwartz. Six ans. Son corps retrouvé dans un parc. Exsangue.
Puis ce fut un agriculteur. Enterré vivant. Son index désignant le ciel.
Puis un marchand ambulant, écrasé sous son stock.
Sale baptême du feu pour Seth Kohl, le chef du groupe chargé de l’enquête à la Brigade criminelle du SRPJ de Versailles. Comment avancer quand rien ne relie les victimes entre elles ?

Alors que les corps s’accumulent, un lien se dessine enfin, inattendu, fragile et incomplet : le tueur pourrait bien s’inspirer des Danses macabres, ces fresques que l’on retrouve dans les vieilles églises, ou dans les bibliothèques des collectionneurs.
Mais chaque série de tableaux est différente. Laquelle est la bonne ? Le temps presse, et Seth Kohl est assailli par ses propres démons, qui l’invitent eux aussi à quelques pas de danse avec la mort…

Pierre Bordage – Métro Paris 2033 – Cité (L’Atalante) 21/04

En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.

À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu’irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit, laissé à la merci d’une faune sauvage monstrueuse.
Mais n’y a-t-il vraiment personne là-haut ? Les cérémonies d’élévations, seules indications de l’état de la surface, sont-elles le reflet de la réalité, ou bien des leurres destinés à maintenir coûte que coûte les Métrolites sous terre ?

Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancœurs plus tenaces, les haines plus exacerbées. Une œuvre sombre et baroque, qui tient du récit hugolien, Les Misérables, bien sûr, mais aussi Notre-Dame de Paris.

Michael McDowell – Blackwater, La digue (Monsieur Toussaint Louverture) 22/04

Tandis que la ville se remet à peine d’une crue dévastatrice, le chantier d’une digue censée la protéger charrie son lot d’imprévus : main-d’œuvre incontrôlable, courants capricieux, disparitions inquiétantes… Pendant ce temps dans le clan Caskey, Mary-Love, la matriarcale, voit ses machinations se heurter à celles d’Elinor, son étrange belle-fille, mais la lutte ne fait que commencer. Manigances, alliances contre-nature, sacrifices, tout est permis. À Perdido, les mutations seront profondes, et les conséquences, irréversibles.

Bernard Werber – Mémoires d’une fourmi (Albin Michel) 27/04

Depuis Les Fourmis : 30 romans, 30 ans, 30 traductions, 30 millions de lecteurs…

Bernard Werber, c’est une vie à part et une œuvre mondialement reconnue où se croisent des anges, des dieux, des chats, des templiers, des fourmis et des abeilles…, où la science nous initie au « savoir relatif et absolu » du professeur Wells.

Sous la forme de 22 chapitres correspondants aux 22 arcanes d’un jeu de tarot, Bernard Werber nous révèle dans ce livre les secrets de ses romans, les surprenantes aventures et expériences qui les inspirent, comme la pratique du rêve lucide et l’hypnose régressive. Entre art du suspense et puissance de l’imaginaire, c’est un véritable atelier d’écriture dont il ouvre les portes pour la première fois.

Intime et captivant, Mémoires d’une fourmi nous renvoie aux mystères de nos propres vies.

Julie Ewa – Jungle pourpre (Albin Michel) 27/04

Traque mortelle dans les rues de Sumatra.

Dea, onze ans, s’enfuit de chez elle et de la jungle indonésienne dans laquelle elle grandit. Arrivée dans la ville de Kotanak, sur l’île de Sumatra, elle est recrutée par un groupe d’enfants des rues, les Anaks, que protège le mystérieux Aron. Alors que Dea se croit enfin en sécurité, une étrange maladie s’abat sur les enfants, entraînant le décès de certains. De son côté, Angka Zahara traque les trafiquants de drogue du célèbre gang du PPS, quand ses investigations lui font croiser la piste des enfants. L’enquête du policier vire à la traque dans un pays où l’innocence est la plus chère des monnaies. Combien de temps reste-t-il alors à Dea avant de sombrer comme les autres ?

Un roman policier redoutablement efficace qui alterne les points de vue et permet à l’autrice de dépeindre la dure réalité de ce pays écartelé entre les gangs sauvages et la ferveur religieuse du pays, dont les filles sont souvent les premières victimes.

Olivier Bal – Méfiez-vous des anges (XO) 28/04

 » Vous voilà prévenus. Si vous pénétrez dans L’Enceinte, il sera déjà trop tard… « 

Sur les collines de Californie se dresse L’Enceinte, une communauté spirituelle en apparence parfaite. Paul Green, ancien journaliste cabossé par la vie, est persuadé que la jeune femme qu’il recherche est enfermée entre ces murs.

Il s’infiltre dans L’Enceinte et découvre avec stupeur ses rites étranges, ses lieux interdits, son gourou mystérieux.

Au même moment, à Los Angeles, l’inspectrice Sarah Shelley est appelée en urgence. Le cadavre d’une jeune femme vient d’être découvert, entièrement tailladé. Impossible de l’identifier. Elle serait morte vidée de son sang.

Et si ce crime nous ramenait au cœur de L’Enceinte ?

Dans les bas-fonds de Los Angeles, Sarah Shelley et Paul Green vont emprunter un chemin de ténèbres. Et affronter l’une des organisations sectaires les plus redoutables des États-Unis.

Une plongée dans la noirceur de l’âme humaine et de la manipulation.
Un thriller haletant et terriblement actuel.

Yannick Provost – Il ne rentre pas ce soir (Lajouanie) 29/04

La vie de Mathis, cadre dans une grande entreprise, déraille le soir de son licenciement aussi soudain que brutal. Il traîne son désespoir et sa honte en roulant dans Paris, retardant le moment de rentrer chez lui, quand un livreur en scooter qui ne transportait pas que des pizzas percute son 4×4. Et voilà l’ex-dirigeant projeté dans une véritable série noire. Caïds de banlieue, barbus, flics, délinquants, dealers et tueurs intraitables vont faire de sa vie un enfer. 



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

17 réponses

  1. De bonnes émotions en perspective !

  2. J’avais prévu un « no buy » pour les prochains mois, je crois que ça ne va pas le faire…. trop de belles choses en perspective..

  3. Bernard Minier une évidence. Quelques belles lectures déjà notées. Merci Yvan

  4. J’ai déjà quelques pré-commandes en cours… mais tu augmentes la tentation 😄

  5. Blackwater me tente beaucoup, mais je ne sais pas si je le prends tout de suite ayant l’espoir d’une belle édition en relié par la suite…

  6. Pffff. Voilà où j’en suis. 😂 Minier avec Lucia, c’est prévu, cause que c’est mon chouchou. Merci pour les infos, Yvan.🙏😘 Vais essayer de ranimer ma whislist. 😁

  7. Merci pour cette longue liste. Je vais regarder attentivement pour pouvoir faire ma sélection. Encore merci.

  8. Au début de l’article, j’ai commencé à noter les titres qui pourraient m’intéresser et puis j’ai eu peur quand j’ai vu la liste s’allonger, s’allonger, s’allonger encore et toujours !

  9. Cette sélection est tout simplement trop attirante ! un choix varié et de belles lectures en perspective, merci pour ces propositions

  10. whaou, que de choix !
    il y en aura forcément que je lirai parmi tout cela

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :