Luca – Franck Thilliez

Depuis quelques années, à chaque nouveau roman de Franck Thilliez, on se dit que ce n’est pas possible, qu’il ne va pas pouvoir continuer ainsi à faire toujours plus fou. Qu’il finira à un moment par se répéter, surtout aux travers des aventures de ses personnages fétiches que sont Sharko et Hennebelle (et le reste de leur équipe).

Peut-être aurez-vous du mal à me croire, mais avec Luca il va encore plus loin et frappe encore plus fort. A en devenir béat d’admiration.

Dérives de notre monde

Son nouveau thriller est une course contre la montre, un 24 heures chrono façon Thilliez. Sauf que le roman est loin de se résumer à cette seule course folle, très loin…

Après Sharko (le livre), qui mettait ses deux enquêteurs au cœur de l’intrigue, cette fois-ci c’est l’enquête qui est davantage mise en avant. Une autre manière de penser et de construire l’histoire, qui prouve que l’auteur ne veut pas se répéter et cherche sans cesse à se renouveler, tout en gardant sa patte propre.

Luca est un roman visionnaire tout autant qu’une plongée dans les dérives d’un monde qui tend à jouer de plus en plus à l’apprenti sorcier. Le mélange d’action et de science marche à fond, toujours plus loin dans ce qui est sa marque de fabrique.

Alchimie

Cette histoire est d’une richesse incroyable, avec un nombre étonnant de thématiques traitées, à en donner le tournis. Et pourtant, Franck Thilliez arrive à toutes les aborder en donnant une cohérence au tout, sans jamais se perdre. Ça tient de l’alchimie, il n’y a bien que lui pour maîtriser ainsi autant d’ingrédients, sans que ça ne lui explose à la figure.

Oui, Luca est un thriller incroyablement addictif. Mais c’est aussi un thriller qui pense et qui fait réfléchir. Il y est question d’Intelligence Artificielle, de réseaux sociaux, d’amélioration de l’homme, ou encore d’enfantement… (et de tant d’autres sujets, qu’il serait criminel d’en dévoiler davantage !).

Il est intéressant de constater que deux des plus grands écrivains français de thrillers ont choisi d’écrire, au même moment, sur des thématiques similaires. Mais aucune redondance, le traitement de Bernard Minier et de Franck Thilliez n’a vraiment rien à voir et ça rend les choses d’autant plus passionnantes.

Divertissement, réflexion et éthique

Cette lecture va vous rester en mémoire longtemps après la dernière page tournée. Parce qu’il est autant question de divertissement que de réflexion sur notre société. Et d’éthique. On ne peut qu’être admiratif devant le travail de recherches effectué et la manière de parfaitement les intégrer dans l’histoire.

Quant à l’enquête, elle est tout bonnement asphyxiante. Le rythme ne faiblit jamais et les rebondissements sont légion. Des cliffhangers loin des clichés du genre, jamais tirés par les cheveux, toujours subtils et parfaitement intégrés dans l’intrigue. Du grand art.

Le récit est dur, violent, et met en scène toute la (les) folie(s) des hommes. Ça n’empêche que l’auteur contrebalance cette dureté par beaucoup d’émotions. C’est ce côté profondément humain qui sert de liant, fait qu’on entre en empathie avec les personnages et que notre cœur vibre en cadence.

En 1987, Suzanne Vega chantait « Luka », tube interplanétaire qui a traversé les années. En 2019, Franck Thilliez vous offre Luca, thriller qui a toutes les qualités pour devenir un tube littéraire qui va rester pareillement gravé en mémoire. Juste indispensable.

Lien vers l’interview réalisée avec Franck Thilliez au sujet de « Lucas »

Yvan Fauth

Date de sortie : 02 mai 2019

Éditeur : Fleuve

Genre : Thriller

4° de couverture

« Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? »

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.



Catégories :Littérature, Livre : les incontournables

Tags:, , ,

37 réponses

  1. Holala, si le facteur me refait me coup de ne pas me le déposer et que je dois attendre demain pour le récupérer, je crise ! Je démonte la poste, je pioche dans les anciennes enquêtes de Thilliez pour trouver comment torturer le facteur et…. Bon, je vais déjà arrêter de m’énerver et prier pour que mon Luca arrive entre mes mains sain et sauf pour que je puisse plonger dedans dès ce soir… j’en étais déjà sûre, mais ta chronique est une confirmation ! Tes mots en convaincront plus d’un de se jeter sur l’ouvrage !

    Aimé par 2 personnes

  2. Super retour!!! Mon achat du jour 🤩

    Aimé par 1 personne

  3. Envie de me précipiter chez mon libraire pour le dévorer après la lecture de cette chronique ! Tiens, j’y passe justement cet AM …😉

    Aimé par 1 personne

  4. Excellente chronique comme d’habitude mon ami Yvan.
    J’avais repéré ce livre depuis quelque temps, notamment à cause du thème traité.
    Je vois l’auteur ce soir si tout va bien à Paris 🙂
    Donc des dépenses encore et toujours… puits sans fond qu’est la littérature, mais quel bonheur!
    A tres vite et merci

    J'aime

    • J’essaye, merci !
      Super, bonne rencontre !.
      Oui un puits sans font, surtout ces 3 derniers mois 😉

      J'aime

      • Tu y excelles surtout bravo!
        Un bel exemple à suivre, une sorte de modèle pour moi 😉

        Quelle que soit la période de l’année, je ne sais pas ressortir d’une librairie les mains vides tant il y a de tentation…
        Mais surtout des ouvrages de qualité.
        Et en parlant polars français, nous sommes excessivement gâtés ces derniers temps.

        vivement qu’on en parle autour d’un bon verre et déjeuner à Saint Maur. On a Lyon à rattraper!

        Aimé par 1 personne

  5. Je l’ai dans ma PAL…hâte de commencer! Surtout que Franck Thilliez ne me déçoit jamais, tu confirmes!

    Aimé par 1 personne

  6. Belle critique ! Tu confirmes Franck Thilliez c’est « le parrain » du roman noir 😉

    Aimé par 1 personne

  7. Merci pour cette belle analyse. Un sujet qui me plaît beaucoup quant au thème abordé. Dès sa sortie ce mois ci je ne manquerai pas de me l’offrir. 🙂 Je viendrai écrire ce que j’en ai pensé. 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Aarghhhh tu nous tortures !!!
    Le mien ne sera livré dans ma BAL que lundi !!
    Merci Amazon pour ce retard 😦
    Hâte de le commencer mais je vais devoir patienter encore quelques jours 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Quelle chronique Yvan…. je suis 🥰! Je suis en plein dedans!

    Aimé par 1 personne

  10. Et bien, la chanson ne me disait rien, l’artiste non plus, mais Youtuppe est venu à ma rescousse et oui, je connaissais la chanson de Suzanne Vega !!!

    J’ai aussi Luca dans ma biblio, ce qui me fait marquer des points afin de gagner la surprise du paquet Bonux, non ?

    Si l’auteur fait encore plus fou que le reste, alors je suis pour !

    Aimé par 1 personne

  11. Oh la la! Je le veux! Je me demande encore pourquoi il n’est pas chez moi…Quelle chronique ! Déjà que je mourrai d’impatience …Merci pour ce super retour! J’ai trop trop hâte!

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Interview – 1 livre en 5 questions : Luca – Franck Thilliez – EmOtionS – Blog littéraire
  2. Franck Thilliez – Luca | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :