Quais Du Polar 2013 – Lyon 29-30-31/03/2013 – Compte-rendu

SAMSUNG

Première expérience de Quais Du Polar (QDP) me concernant et pleins de beaux souvenirs d’emmagasinés. De belles rencontres d’auteurs, mais aussi de lecteurs.

L’ambiance :

Une salle superbe, majestueuse et une ambiance impressionnante. Les dédicaces du matin se déroulent agréablement et rapidement (sauf pour les têtes d’affiche que sont Harlan Coben, Henning Mankell et Jean-Christophe Grangé pour qui les files étaient impressionnantes).

La foule du samedi après-midi est, par contre, ahurissante (au point qu’il fallait filtrer l’accès pour cause de quota atteint). Salle surchauffée et, comme me le disait un auteur que je ne citerai pas, on dirait la transhumance d’un troupeau de gnous 😉

Ambiance surchauffée, mais plutôt bon enfant, des auteurs qui ne ménagent pas leur peine et des organisateurs qu’il faut vraiment féliciter.

Le coup de cœur du salon : Gillian Flynn.

Comment voulez-vous que je dise autre chose alors que je suis béat d’admiration devant son dernier roman « Les apparences ». Voilà, j’ai baragouiné mes quelques mots en anglais et j’ai eu droit à mes dédicaces (deux fois) et de lumineux sourires. Ces romans font flipper, mais l’auteure est charmants.

La déception du salon : Zoran Drvenkar.

L’autre merveilleux auteur que je ne voulais rater à aucun prix. Quel que soit le prix, je l’ai tout de même raté, l’auteur s’étant décommandé à la toute dernière seconde… Sans commentaire, si ce n’est afficher ma désolation…

La rencontre impromptue du salon : Sire Cédric.

L’auteur étant venu samedi matin en simple visiteur, une discussion s’engage simplement, loin du circuit officiel des dédicaces. Un personnage qui, au delà de son image, a rapidement montré une véritable gentillesse et une accessibilité totale. Belle rencontre.

L’homme du jour : Olivier Truc.

Le prix du salon, en partenariat avec « 20 minutes » a été attribué au « Dernier Lapon ». Amplement mérité vu la qualité de ce formidable roman. J’ai eu le plaisir d’aller le féliciter en tout simplicité (mon exemplaire ayant déjà été dédicacé lors du salon de Mulhouse, début mars).

2013-03-30 17.33.16 []

(Ma discussion avec Olivier Truc, vue du ciel, si si, j’vous jure, en haut à gauche !)

Le personnage sympathique du salon : Amédée Mallock.

A l’unanimité 😉

Sacré personnage, drôle, plein de dérision, totalement accessible, souriant. Un vrai bonheur de le croiser. Message perso : je veux ma lampe !

J’ai été tellement emballé par cette rencontre, que son bouquin sera ma prochaine lecture.

L’admiration du salon : P.D. James.

Je ne suis pas un lecteur de P.D. James. Pourtant, de voir cette dame digne et souriante, être présente chaque matin pour les dédicaces, prendre son temps à 93 ans, me rend totalement admiratif.

La rencontre intense du salon : Caryl Ferey.

Sacré personnage, tout à fait à l’image de ses incroyables romans, une rencontre intense lorsqu’il parle de la genèse de ses romans, du travail de recherche que cela demande et des rencontres qui débouchent de ses recherches. Des romans violents, engagés et portés par un sacré bonhomme.

La rencontre d’un talent pur : Marcus Malte.

Un écrivain incroyable lorsqu’il s’agit de raconter la noirceur, une plume hors du commun et un homme passionnant à côtoyer.

La rencontre humble du salon : Franck Thilliez.

Avec son succès, il pourrait avoir la grosse tête. Il en est à des années-lumières. Accessible, souriant, disponible (sa dédicace du samedi devait s’achever à 18h, il est parti à 19h30 !). Ces bouquins sont fantastique, l’homme aussi.

La rencontre réservée du salon : Sandrine Collette.

Un premier roman, une auteure qui découvre le milieu, on la sent un peu réservée, mais avec les yeux pétillants de joie d’être présente à ce salon. Je suis impatient de lire son roman.

La rencontre triste du salon : Françoise Guérin.

Que je vous rassure, ce n’est pas pour de vrai :-). Une rencontre pétillante et drôle où l’auteur nous explique qu’il faut acheter ses livres pour qu’elle puisse se chauffer et casser la glace autour de son encrier.

À noter qu’elle offre un marque page peint de sa main pour chaque livre acheté. Sympa !

La rencontre impossible du salon : Harlan Coben.

Impossible est un grand mot, mais je n’ai pas eu le courage de faire une heure de queue pour croiser Harlan Coben. Un succès monstre et un écrivain qui a donné de sa personne, dédicacant debout et acceptant les photos sans rechigner ; une vraie prestation à l’américaine.

Les autres belles rencontres :

Michel Bussi, d’une formidable gentillesse, Jeff Abbott totalement abordable, Marin Ledun captivant lorsqu’il parle de son dernier roman, Gaëlle Perrin dont je vais lire le roman avec curiosité, et l’impressionnant Roger Smith.

Un beau salon et une expérience que je renouvellerai sans aucun doute.

SAMSUNG



Catégories :Littérature

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

20 réponses

  1. Un superbe billet qui transcrit plaisir et volupté. Cela me donne encore plus envie d’y retourner après avoir dû faire l’impasse sur cette édition-ci. Merci

  2. j’ai beaucoup aimé ton billet également qui retranscrit bien l’ambiance de QDP.J’ai la chance d’etre « sur place » étant lyonnaise , il y a vraiment de plus en plus de monde chaque année, c’est aussi la 1e fois qu’ils st obligés de « filtrer » à l’entrée, peut etre l’effet pluie?(lors des 2 dernieres édition il fesait un temps superbe…mais une chaleur etouffante dans le palais)
    J’ai aussi été épatée par PD james, quelle dame !
    Je n’ai pas eut le courage non plus pour Coben et Mankell…;)

    • Merci Dominique !
      J’ai fait un long trajet pour venir à QDP (je suis alsacien), mais je ne le regrette pas une seconde (et j’ai pu en profiter pour visiter Lyon que je ne connaissais pas)

  3. Merci pour ce beau billet Yvan … Je suis encore la tête dans les étoiles, avec une foule de sentiments. Juste un très beau moment à tous les niveaux ! Ravie de t’avoir rencontré avec ta femme et au plaisir de se retrouver une fois prochaine !

  4. Très bon résumé, qui synthétise de manière parfaite ce que nous lecteurs avons ressenti, d’une part vis à vis des auteurs, mais également le plaisir d’avoir rencontré d’autres « fondus » de lecture et d’avoir partagé des moments privilégiés en toute simplicité. Dans l’attente d’une prochaine fois…
    Amicalement.

  5. Ca avait l’air super bien !! et très intense ! j’aurais adoré rencontré Franck Thilliez mais bon je ne sais jamais quoi dire dans ces cas-là ^^ à Jean-Christophe Grangé, je n’avais réussi à sortir d’un pathétique « j’adore ce que vous faites » (bon c’était également un pari perdu ^^)

  6. Entièrement d’accord avec toi Yvan. Tu fais aussi partie des belles rencontres de ce salon avec ton épouse. Amitiés. Marine

  7. Hum je me dis que, si tu es retourné en fin d’après-midi pour faire dédicacer le livre de Sire Cédric (vers 19h00 pratiquement), nous avons du papoter un petit moment.
    Très beau billet, qui donne vraiment l’ambiance du festival et tout le plaisir que tu y as pris.

  8. Très belle ambiance, en effet, mais elle n’est pas que le fait des auteurs ou des organisateurs. Quel plaisir de voir venir à soi des lecteurs souriants, disponibles, prêts à engager la conversation (et se prêtant volontiers au jeu de mes élucubrations.) De bien belles rencontres qui nous rappellent pourquoi on écrit. Merci de votre passage, et j’espère que tous ces livres vous procureront de belles joies de lecture ! Je file, il faut que j’aille peindre des marque-pages pour mon prochain salon !

    • Chère Françoise Guérin,
      J’ai lu l’intégralité de votre marque-pages, il est très bon et le suspense diabolique.
      Il ne me reste plus qu’à lire le livre qui va avec maintenant (et qui sera aussi bon que son marque-pages, j’en suis certain).
      Merci beaucoup pour votre passage sur ce site, votre gentillesse et votre chouette humour 😉

  9. aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhh !!!! Sur la première photo aérienne, les filles au milieu c’est NOUS !!! C’était en fin d’après-midi le samedi, nous revenions de la conférence de Marcus qui se tenait dans une bibliothèque ! J’ai le manteau rose, à ma droite avec un sac à dos (très lourd) : Nathalie de chez Mark et Marcel, à ma gauche avec les cheveux blancs : Soène aux mots passant, puis Somaja et de face Célestine !!! Je n’y crois pas, je n’ai pas de photos de l’après-midi, je peux te l’emprunter ???
    En tous cas tu as vu beaucoup d’auteurs… Le dimanche c’était Pâques et je suis restée en famille chez mon frère, j’ai loupé Gillian Flynn et Peter May… mais on ne peut pas tout avoir !!! 😉
    Je vais voir le deuxième lien !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :