Jean-Michel Truong – Eternity Express


cvt_Eternity-Express_66594° de couverture

Un TGV à peine futuriste qui traverse l’Europe à l’aube des années 2000 pour emmener en Chine, dans une ville utopique, Clifford Estates, où ils vont vivre leurs derniers instants, une cohorte de vieillards dont les enfants ne peuvent plus assumer la prise en charge financière.

C’est que les temps sont durs pour tout le monde, a fortiori pour une Union européenne qui sort exsangue de répétitives crises, à la fois économique et démographique. Malgré le miroir aux alouettes de l’Eternity Rush, start-up prétendant palier dégénérescence et vieillissement qui a précipité le crash boursier de la net-économie (on retrouve au passage certaines des audacieuses thèses de Totalement inhumaine), les papyboomers de la « Bubble-Generation » ne peuvent plus trouver leur salut que dans l’exil.

Mon avis

Un roman, mi anticipation mi analyse économique et sociologique, qui se déroule vers 2020. Écrit en 2003, il est toujours brûlant d’actualité et glaçant tout à la fois.

C’est une réflexion sur la mondialisation, les dérives de la recherche du profit à tous crins et de la quête de la jeunesse éternelle.

Certains passages sont, à ce niveau, passionnants, sur le comment certains arrivent à justifier leurs actes concernant les dérives de notre société actuelle. L’auteur s’appuie avec intelligence sur un passé pas si lointain pour faire avancer son intrigue.

Dans un style travaillé, le roman se double d’une réflexion intelligente sur la Chine en pleine évolution et l’Europe vieillissante, ou comment leurs objectifs peuvent se rencontrer.

Le bémol que j’apporterai à mon niveau est le manque de rythme de certains passages, rendant le récit assez inégal.

Terrifiant et alarmant, une vraie cogitation de ce que pourrait devenir notre futur tout proche.

Publication française : 2003

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Imaginales 2013, 25 mai 2013 – Compte-rendu |

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :