Iain Levison – Un petit boulot


cvt_Un-petit-boulot_53664° de couverture

Une petite ville américaine ravagée par la fermeture de l’unique usine, délocalisée au Mexique. Jake Skowran a non seulement perdu son travail, sa télé, son aspirateur, mais aussi sa petite amie, partie vers des cieux plus cléments… Pour ne pas perdre aussi sa propre estime, il est prêt à accepter n’importe quel  » petit boulot « , y compris celui que Ken Gardocki, bookmaker mafieux, lui propose : tuer sa femme. Avec sérieux et application, il s’attelle à son nouveau travail…

Mon avis

Iain Levison a voulu écrire un roman sur l’Amérique désenchantée des années 2000, entre crise économique et perte des valeurs, tout en gardant un certain aspect ludique à son récit.

C’est plutôt réussi, grinçant, cynique, à la fois drôle et pathétique, pas moral pour un sou pendant une bonne partie du récit.

Ce court roman (200 pages) se lit facilement, même si l’histoire manque quelquefois de profondeur et aurait permis, à mon sens, un développement bien plus élaboré.

Mais le propos principal n’est sans doute pas là, on est touché par cette peinture du rêve américain perdu.

Rien d’inoubliable à mon sens, mais certains passages touchent au but et le style est globalement plaisant et humoristique.

Publication française : 2004

Originalité de l’intrigue : ♥♥♥

Profondeur de l’histoire : ♥♥♥

Qualité de l’écriture : ♥♥♥♥

Émotion : ♥♥♥

Note générale : ♥♥♥



Catégories :Littérature

Tags:, ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :